Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // 10 septembre 2015
  2. // 100 ans du lancement du Canard enchaîné

Top 10 : Les canards enchaînés

Amoureux transis, certains acteurs du football ont laissé les envies de leur femme dicter leurs choix de carrière. À l'occasion des 100 ans du lancement du Canard enchaîné, retour sur ces hommes attachés par leur créature. Pour le meilleur, parfois, mais généralement pour le pire.

Modififié

Bernd Schuster


Par principe, le canard a un peu honte de sa condition. Peu enclin à remuer du bec pour avouer qu'il est la chose d'une femme, il se mure dans le silence et exécute. À l'inverse, Bernd Schuster n'a jamais esquivé les remarques concernant l'influence de Gaby, son épouse, dans ses choix de carrière. Agent de l'Allemand, l'impitoyable blonde n'hésite pas à réclamer une augmentation de salaire du Barça pour son bien-aimé, puis à lui faire quitter le Real pour l'Atlético Madrid en 1990, malgré le coup de poignard évident adressé aux supporters de la Maison Blanche. Par amour donc, Bernd se sera plié aux désirs de madame. Une posture toutefois assumée dans une interview datée de 1988 et dans laquelle le blondinet déclarait : « Il y en qui disent que dans le mariage, c'est l'homme qui doit porter la culotte. Dans mon cas, c'est plutôt l'inverse, mais ça ne me dérange pas, je vis mieux comme ça.  » Ou presque. Lassé de se faire mener à la baguette, Schuster vit désormais avec une fille de 18 ans sa cadette. De canard à vicelard, il n'y a parfois qu'un pas.

David Beckham


Peut-être le plus célèbre des canards. Majestueux footballeur devenu star planétaire, le beau David a laissé sa femme prendre soin de ses choix de carrière, à en croire Sir Alex Ferguson, qui a la dent dure contre l'ancienne Spice Girl : « Il a laissé passer sa chance de devenir un joueur de classe mondiale. Il voulait tout lâcher pour une nouvelle carrière, un nouveau mode de vie, pour la célébrité. Il n'y avait aucune raison sportive pour lui d'aller aux États-Unis. Il a abandonné le football de haut niveau. Vous ne devriez jamais abandonner la chose dans laquelle vous excellez.  » Fashion week > Ligue des champions.

Franck Durix


Débarqué en 1995 à Nagoya dans les valises d'Arsène Wenger, le blase le plus cool du football français refuse d'abord un million de dollars pour rester une saison de plus, pour retrouver sa famille et ses filles. Alors qu'Arsène, désormais à Arsenal, lui demande de le suivre, Franck refuse et s'engage pour le Servette de Genève : « C'était plus simple pour ma femme et mes enfants. Mais j'ai regretté ce choix un peu plus tard, quand ma femme m'a quitté...  » Dur.

Reynald Pedros


L'été 1996 est sans aucun doute le plus grand tournant de la carrière de Reynald Pedros. Après une campagne européenne haletante, qui voit les Canaris tomber face à la Juve en demi-finales, Pedros apprend de la bouche de son agent qu'il figure sur les tablettes du Barça. Seul hic, sa femme, qui vient d'accoucher, met son veto à un départ de l'Hexagone. Pedros opte finalement pour l'OM, manque son tir au but en demi-finale de l'Euro, et rate définitivement le train pour le Mondial 98. VDM.

Andrei Shevchenko


Au sortir du Mondial 2006, Shevchenko surprend son monde en demandant son transfert du Milan AC, où il évolue depuis 1999, au grand dam des tifosi. La raison ? Sa femme, Kirsten, fait le forcing pour que le couple déménage à Londres. Une fois son transfert à Chelsea bouclé, Berlusconi se lâche, et comme il faut : « Si, dans ma maison, je suis le patron, dans celle de Sheva, quand sa femme lui ordonne d'aller sous le lit, il obéit comme un petit chien. » Tout en finesse.

Antonio Di Natale


Été 2009, Di Natale, courtisé par le Napoli, refuse poliment les avances des Partenopei en clamant son amour incontesté pour son Udinese. Soit. Sauf que le président De Laurentiis ne se cache pas pour donner sa version des faits : « La femme de Di Natale ne voulait pas venir à Naples, et je ne peux pas forcer sa famille. Je comprends que pour une femme qui vit dans le Nord, venir dans une ville où elle ne connaît personne est compliqué. J'ai beaucoup d'estime pour Di Natale, mais malheureusement, je n'ai pas pu l'avoir. » Sans rancune ?

Ivan Rakitić


Ivan Rakitić serait-il le premier canard par anticipation ? C'est le Croate lui-même qui révèle l'anecdote : « La femme qui est aujourd'hui mon épouse était serveuse dans un café. C'était un 27 janvier et il restait encore 4 jours avant la fin du mercato d'hiver. Une autre équipe que Séville m'avait contacté pour signer un contrat avec eux et là, il y avait même un jet qui m'attendait. J'ai dit à mon frère qui m'accompagnait au café : "Non, j'ai donné ma parole au président du FC Séville, je vais donc signer avec eux demain et je vais aussi épouser cette serveuse que tu vois là-bas." » Chose faite pour Ivan, qui balourdera son autre proposition pour finalement convoler avec Raquel Mauri, serveuse sévillane avec laquelle il passera près de 3 ans dans le Sud de l'Espagne, malgré les propositions. Séville, ville du canard croate, puisque lors de son départ au Barça, Ivan déclarera : «  C'est la première fois que ma femme m'a vu pleurer.  »

Raymond Domenech


La France pleure. Au terme d'un premier tour dramatique lors de l'Euro 2008, les Bleus sortent sans les honneurs avec une défaite face à l'Italie. Alors, la France pleure. Pleure son passé glorieux, sacrifié sur l'autel d'une nouvelle génération qui patauge. Pourtant, au milieu de l'émotion d'un pays entier, il est un homme qui ne pense qu'à l'amour. Ray Domenech, le sourcil droit et le verbe haut tente alors le move de canard ultime : une demande de mariage en mondovision faite à Estelle Denis, alors présentatrice de 100% foot et qui l'interviewe suite à la défaite. Sans honte ni vergogne, le sélectionneur prendra un râteau doublé d'un moment de gêne. Et si l'on ne peut reprocher à un canard d'avoir défier les éléments pour faire triompher l'amour, force est de constater qu'en ce soir de 2006, les envies étaient plus au recueillement qu'à cette démonstration dégoulinante.

David Jemmali


L'anecdote prête à sourire. Et pourtant, David Jemmali aurait pu rejoindre l'Inter Milan à l'été 2005. Pourtant, l'affaire ne s'est jamais faite. La faute à, selon les rumeurs, un problème de téléphone, une histoire de transport de chiens, ou même, une phobie aérienne. En effet, la madame Jemmali de l'époque aurait tout simplement empêché le défenseur de partir pour éviter de s'envoler. On connaît la suite, avec une carrière chez les Girondins. Ce qu'on sait moins, c'est que depuis, madame est partie avec Philippe Mexès du côté de Milan… Un canard plaqué.

Paul Ince


Longtemps, le transfert de Paul Ince à l'Inter Milan a pataugé. Nous sommes alors en 1995, et le milieu anglais qui évolue encore à Manchester peine à signer son contrat avec le club de Massimo Morrati. En cause ? La femme du joueur, Claire, beaucoup trop attachée à Manchester (soit…), et qui refuse catégoriquement de quitter maison et amis. Lors d'une conférence de presse en présence du joueur, qui ne prononcera pas un mot, le vice-président de l'Inter explique : « Je n'ai aucun doute quant au fait que nous allons trouver la meilleure solution pour faire venir ses proches. Toute cette attention autour de sa famille prouve que nous ne prenons pas seulement un champion, mais aussi un grand homme. » Qui signera finalement, après que Claire aura refusé de bouger de sa position. Ince et pion.

Par Paul Piquard et Raphael Gaftarnik, canards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié