Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. // Jeux télévisés
  2. // Fort Boyard

Top 10 : Footballeurs à Fort Boyard

Ce soir, c'est Fort Boyard. L'occasion de se replonger dans l'histoire incroyable de ce jeu. Armés de leur seul courage, portés par une noble cause, certains chevaliers modernes ont tout risqué pour braver le Fort. Du caleçon de Rod Fanni aux biceps de Pascal Olmeta, retour en images sur leurs plus beaux exploits.

Modififié
1. Rio Mavuba se prend un vent (3 000 euros de gain)
Défait, Rio Mavuba erre le bras tendu dans le vide, l'égo démoli. Plus far-west que fair-play, le maître des jeux lui fait comprendre le haut niveau. La suite n'est guère reluisante pour son équipe hétéroclite; Felindra ne lâche pas un kopeck. Nos sombres héros s'en sortent avec un forfait de 3 000 euros.

Vidéo

2. Rod Fanni perd son pantalon (3 000 euros de gain)
La dernière fois que Jimmy Briand et Rod Fanni ont envoyé du jeu en prime time, c'était à Fort-Boyard. Tout commence pour Jimmy dans la redoutée salle des tortures. Un premier échec aussi drôle qu'honorable, bientôt complété par ses déboires devant la juge blanche : incapable de marquer un lancer, le lyonnais est incarcéré par La Boule. Stupeur. Rod Fanni prend ses responsabilités et sonne la révolte. Après une première chute sur les tapis roulants (5e), ses rêves sont douchés quand son pantalon se fait la malle dans l'épreuve du Tord-Boyaux (9e). Le plus délicieux demeure sa tête décapitée progressant lentement au milieu des insectes, à la recherche de combinaisons (13e). Lucide, le héros du jour commente : « J'espère que je n'ai pas fait trop honte et que je pourrai revenir. » . Quand tu veux, Big Rod.

Vidéo

3. Christian Karembeu se moque d'Adriana (8 736 euros de gains)
Tandis qu'Adriana affronte ses peurs à coups de cris - pauvre chérie - Christian Karembeu affiche un large sourire misogyne.

Vidéo

4. Tony Vairelles oublie la clef (13 130 euros de gains)
En 1998, Tony Vairelles participe à son premier Fort Boyard, en compagnie de Wagneau Eloi, Xavier Méride et Yohann Lachor. Plutôt précis, l'attaquant réussit à vaincre la bascule magyare mais sort directement de la salle, sans prendre la quatrième clé. Panique générale. « Tu sais pourquoi tu es venu ici, en dehors du fait de gagner des Boyards ? » demande, incrédule, Cendrine Domínguez. Petite hésitation. Et réponse brillante de Tony : « Ah ouais, mais moi, on me l'a pas dit hein… » .

Vidéo

5. Sylvain Wiltord l'a mauvaise au conseil (15 340 euros de gains)
Très mauvais tout au long de la journée, Sylvain Wiltord tente de se rattraper au conseil lors de l'épreuve du billot. Las! c'est un nouvel échec. Autant dire que Sylvain a les boules; protestations et sourires narquois fusent. Le père Fouras n'hésite d'ailleurs pas à le qualifier de « mauvais joueur » . Ce clash de célébrités s'achève quand le vieux fou prononce ces mots sibyllins : « Vous prenez des risques, Sylvain, vous voyez bien, je passe le doigt! Soyez objectif ! » .

Vidéo

6. Pascal Olmeta terrasse un catcheur mexicain (17 860 euros de gains)
Il est là, le champion du fort ! Grand habitué de l'émission, Pascal Olmeta excelle dans les épreuves de force, lorsqu'il peut épater la galerie avec ses biceps. Comme ce 7 juillet 2013, où il tabasse un catcheur mexicain armé d'un coton-tige géant.

Vidéo

Vidéo

7. Jérôme Alonzo dépiaute des mygales (18 630 euros de gains)
Finement encadré, Jérôme Alonzo se montre serein, précis et concentré tout au long des épreuves. L'ancien gardien du PSG va réussir à ramener 3 des 7 clés nécessaires à son équipe, ainsi qu'un indice, en quatre défis. Du 100% de réussite donc, pour un total honorable de 18 630 euros. Bravo Jérôme. Pour une fois, c'est toi le numéro 1.


Vidéo

8. Christophe Jallet vole tel l'aigle royal (18 730 euros)
Tel l'aigle royal, léger et gracieux, Christophe parvient à atteindre l'étape intermédiaire de la terrible épreuve du manolier, avant de tristement sombrer, les ailes brisées, au moment décisif. Telle la grenouille, il se rattrape avec brio dans les épreuves suivantes, rapportant une clef et un indice en pleine mer. Comme d'habitude, il a bien mouillé le maillot.

Vidéo

9. Frank Lebœuf se fait charrier par le père Fourras (20 687 euros de gains)
« J'en ai plus que lui! J'en ai plus que lui! » chante le Père Fourras en touchant son crâne dégarni. Déjà séché sur la vanne, Frank Lebœuf cafouille l'énigme et repart vaincu.

Vidéo

10. Jean Tigana pète tous les records (31 230 euros de gains)
Pourtant pas aidée par le très fin Alain Boghossian, l'équipe de Jean Tigana claque un quasi sans-faute lors de la deuxième journée pour signer le cinquième meilleur score de l'histoire de l'émission. L'ancien membre du carré magique raconte : « En entrant dans le fort, j'avais beaucoup d'appréhension. Je ne suis pas le plus fidèle des téléspectateurs et je ne savais pas ce qui nous attendait » Malgré une préparation minimale et un genou récalcitrant, le résultat est là : « J'ai le sentiment d'avoir accompli notre mission, d'autant plus qu'il s'est passé quelque chose entre nous. Il y a eu une réelle alchimie. » Venez le chercher.

Vidéo


Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 5 heures Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 9 il y a 6 heures Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 16

Le Kiosque SO PRESS