Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 57 Résultats Classements Options
  1. // Amical
  2. // Angers/Arsenal

Top 10 : Exploits en matchs amicaux

Opposé à Arsenal en match de présaison mercredi 31 juillet à 19h30, le SCO d’Angers va devoir se frotter à une formation logiquement supérieure à lui. Mais dans l’Hexagone comme ailleurs, le petit est toujours capable de gober le gros... ou pas. La preuve par dix.

Modififié

1. Real Madrid 5-3 Reims

16 août 2016

Si les Rémois ne se sont pas imposés face au grand Real Madrid, ils en ont quand même collé trois au Bernabéu. Et ça, c’est déjà un exploit. Attention, les Merengues avaient pourtant aligné une vraie belle équipe avec Bale, Asensio, James, Sergio Ramos ou encore Luka Modrić titulaires contre un club de Ligue 2 à l’époque. Les trois buteurs du Stade de Reims Pablo Chavarría, Rémi Oudin et Grejohn Kyei se souviendront un bon petit moment de ce Trophée Santiago Bernabéu, où les deux équipes célébraient les soixante ans de la première finale de C1 de l'histoire. Mais très franchement, il n’y a qu’un amical en plein mois d’août pour voir une charnière Weber - Janvier tenter de barrer la route à Álvaro Morata.

Vidéo


2. Grenoble Foot 38 1-0 FC Barcelone

26 juillet 2002

C’est sans doute l’exploit le plus inconnu de tout l’Hexagone. Pourtant, le stade Joseph-Moynat à Thonon-Les-Bains s’en souviendra encore longtemps comme un jour spécial à part entière. Pensionnaire de Ligue 2, le GF38 accueille en Haute-Savoie le mythique FC Barcelone, alors entraîné par Louis van Gaal. Pour cette rencontre de prestige, les Culés se passent des services de mondialistes comme Rivaldo, champion du monde avec le Brésil, Carles Puyol, Xavi Hernández et Luis Enrique. Mis à part ces quatre éléments, le Néerlandais dispose de l’intégralité de son effectif et aligne un quatuor offensif composé de Gaizka Mendieta, Juan Roman Riquelme, Javier Saviola et Patrick Kluivert. Résultat final ? Grenoble résiste à l’ogre catalan et parvient même à marquer un but en fin de match par son stoppeur Cyrille Courtin (90e, 1-0). Més que un match amical.


3. Le Havre 0-1 Liverpool

19 juillet 2002

Le club doyen à un but d’accrocher les mythiques Reds, c'est bien arrivé. Preuve en est : les 11 000 spectateurs du stade Jules-Deschaseaux du Havre sont témoins d’une rencontre historique. Malgré la défaite sur le fil après un but de Milan Baroš en première période, les Hacmen, tout juste promus en L1, ont tenu la dragée haute à Dudek, Gerrard et Šmicer. Deux hommes se sont signalés pour les Ciel et Marine : Florent Sinama-Pongolle, notamment auteur d’un slalom virevoltant dans la défense anglaise dans le premier acte, et Anthony Le Tallec, qui a délivré des caviars à volonté. Ils n’ont certes pas tapé les Reds au sens propre, mais bien dans l’œil des recruteurs : direction la Mersey une saison plus tard. Avec le succès relatif qu’on connaît.


4. OGC Nice 1-1 FC Barcelone

2 août 2014

Décidément, les déplacements du Barça en France pour un match amical ne sont pas de tout repos. Douze ans après leur déconvenue contre Grenoble, les Blaugrana affrontent l’OGC Nice pour un match de gala dans l’Allianz Riviera fraîchement inaugurée. Avec leur trio offensif Bauthéac-Cvitanich-Pied, les Niçois mettent à mal l’axe central constitué de Gerard Piqué et Jérémy Mathieu pour obtenir un penalty grâce au malin Cvitanich, qui se fait justice lui-même face à Marc-André ter Stegen (1-0, 20e). Devant au tableau d’affichage, les Aiglons vont résister jusqu’à un nouveau penalty transformé par Xavi Hernández, d’un contre-pied parfait sur Yoan Cardinale (1-1, 62e). La suite ? Une belle résistance locale pour arracher un nul au mérite.

Vidéo


5. Barnet 6-2 Crystal Palace

16 juillet 2019

Pas le match le plus sexy de l’été, mais peut-être l’un des résultats les plus fous. Les Abeilles de Barnet, modeste formation de cinquième division britannique, s’attendaient à prendre une rouste quand ils étaient déjà menés de deux buts à la dixième minute. Et soudain, coup de folie. Ils ont claqué six buts consécutifs à Crystal Palace, dernier douzième de Premier League. Si les Eagles n’étaient pas vraiment au complet, l’humiliation est malgré tout immense. De quoi aborder la saison en faisant quelques cauchemars à l’idée de jouer les meilleures équipes d’Angleterre. Eh là qui va là, Inspecteur Barnet.


6. Châteauroux 0-2 Dynamo Kiev

6 avril 1976

Le syndrome français ? Le Dynamo Kiev ne le connaît pas. Moins d’un mois après avoir été battu par l’AS Saint-Étienne en quarts de finale de la Coupe des clubs champions (2-0, 0-3 a.p.), les Ukrainiens souhaitent vaincre le signe indien en allant se refaire une santé du côté de Gaston-Petit. Dans une équipe composée d’Oleg Blokhin, Leonid Buryak ou Viktor Kolotov, le Dynamo parvient à s’imposer grâce à un but dans chaque période. Pour la Berri, il n’y aura pas d’exploit à la clé, mais le stade est bel et bien rempli à ras bord pour une affiche face au vainqueur de la Coupe des coupes (l'ancienne C2) lors de la saison précédente. Une folie douce, assurément.

Vidéo


7. Toulouse 2-0 Athletic Club

2 août 2014

Adrien Regattin et Issiaga Sylla qui mettent à genoux le quatrième de Liga, qualifié pour le tour préliminaire de la Ligue des champions 2013-2014 : c’est possible. Au stade Didier Deschamps de Bayonne, le Téfécé ne fait qu’une bouchée de l'équipe basque. Pendant la rencontre, un trio détonne : les centraux de l’Est, Veškovac, Spajić et Grigore sont impériaux. Au vu de leur parcours chaotique qui a suivi avec les Violets, c’est assez rare pour être souligné. À noter le lob contré de Regattin qui ferait sourire un certain Baghdad Bounedjah. Un bel exploit qui restera sûrement le meilleur souvenir de la saison pour Toulouse, titulaire d'une piteuse dix-septième place en Ligue 1.


8. AS Saint-Étienne 5-2 Ajax Amsterdam

22 juillet 2000

Avant de commencer leur saison 2000-2001 en première division, les Verts s’offrent un match de prestige contre l'Ajax Amsterdam alors en pleine mutation, puisque seuls trois de leurs titulaires sont hollandais. Malgré des qualités de débordement d’Andy van der Meyde ou Jasper Gronkjaer, ce sont bien les Stéphanois qui vont mettre le feu au Chaudron, avec quatre buts dans les dix-huit premières minutes de la partie. Nouveau renfort après le départ d’Alex Días à Paris, Alexander Panov est auteur d’une prestation majuscule dans cette rencontre avec deux buts et une passe décisive. Le stade Geoffroy-Guichard pense tenir une arme redoutable dans la paire Panov-Aloísio, sans savoir qu’ils viennent d’assister au plus beau match de la saison pour l’ASSE, reléguée en deuxième division un an plus tard. Mais que ce match contre l’Ajax était plein de promesses...

https://youtu.be/Am9rqhBZOu0


9. Barnsley 1-3 Bordeaux

25 juillet 2013

Un match somme toute insignifiant dans un stade à moitié vide, illuminé par un éclair de génie : c’est tout ce qu’on demande à un amical. Et cette foudre est encore plus belle quand elle déboule du côté gauche dans la nuit anglaise, sans prévenir quiconque. Prise de balle, accélération, vista, patte gauche, lunette. On ne parle pas de Gareth Bale, tout juste transféré au Real Madrid à l’époque, mais de Maxime Poundjé, surnommé par la suite « The Black Gareth Bale » par les fidèles bordelais. Si certains raccrochent les crampons sur des victoires en Coupe du monde, Poundjé aurait pu faire de même après ce match contre Barnsley.


10. Bournemouth 5-2 OM

4 août 2018

Non, la lourde défaite contre les Glasgow Rangers cet été n’était pas la première grosse déconvenue marseillaise en match amical. En août dernier, les Olympiens terminaient leur préparation estivale dans le sud de l’Angleterre, à Bournemouth. En cinquante minutes, les récents finalistes de la Ligue Europa sont écrasés de cinq buts par les Cherries et leur joueur phare Ryan Fraser. Heureusement pour l’OM, Valère Germain et Rémy Cabella vont réduire l’écart pour donner à cette humiliation des airs de simple claque. De son côté, Kostas Mitroglou avait déjà démarré sa sieste aux avant-postes.

Vidéo


Par Antoine Donnarieix et Arthur Stroebele
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:00 Paul-Georges Ntep débarque à Keyserispor 17
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:05 Shaun Wright-Phillips raccroche les crampons 6
À lire ensuite
Le rap de Memphis