Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Les coups francs qui ont marqué l'histoire

Top 10 : combinaisons sur coup franc

Quand on a de l'imagination, le talent d'un Juninho n'est pas nécessaire pour marquer un super coup franc. La solution ? Combiner à plusieurs et surprendre la défense. La preuve par dix.

Modififié

La plus simple

Argentine-Angleterre (2-2, 4-3 t.a.b.), Coupe du monde, 30 juin 1998

Huitième de finale du Mondial 1998. Michael Owen a donné l’avantage à l’Angleterre 2-1 en marquant le but de sa vie au bout d’un raid de 45 mètres. La réponse de l’Argentine arrive juste avant la mi-temps : Gabriel Batistuta fait mine de frapper un coup franc terriblement bien placé, avant de laisser le champ libre à Juan Sebastián Verón sur la piste de décollage. Mais la Brujita ( « la petite sorcière » ) a préparé une potion inattendue : une simple passe courte vers Javier Zanetti, qui vient de se démarquer en sortant du mur. Un contrôle, une frappe en force à bout portant et l'Albiceleste égalise. L’art de sublimer les choses simples.

Vidéo


La plus masquée

Lyon-La Gantoise (1-2), C1, 24 novembre 2015

Le dernier match de Ligue des champions disputé au stade de Gerland est un très mauvais souvenir pour les Lyonnais. Ce soir-là, non seulement l’OL se fait battre 2-1 à domicile par La Gantoise lors de la 5e journée de la phase de poules, mais cette défaite signe aussi la fin de son aventure européenne. Pourtant, Lyon menait 1-0. Jusqu’à ce coup franc à la 32e minute. Trois joueurs de l’équipe belge se mettent devant le tireur, puis courent en direction du but en masquant leur coéquipier. Et la frappe de Danijel Milićević qui surgit au-dessus du mur trompe Anthony Lopes. Le tour est joué. On appelle ce moment le Prestige.

Vidéo



La plus déroutante

Wolverhampton-Sheffield Wednesday (1-1), D2 anglaise, 13 août 2000

Comment prendre une défense à contre-pied sur coup franc ? La leçon est donnée par Wolverhampton à Sheffield Wednesday, dès la première journée de la saison 2000-2001, en deuxième division anglaise. Deux joueurs sont autour du ballon : Temuri Ketsbaia, à droite, Simon Osborn, à gauche. Le premier décale le ballon vers le deuxième, qui le bloque pour ouvrir l’angle au troisième larron Lee Naylor qui s’élance. A priori, une combinaison classique. Mais c’est un piège. En réalité, Naylor court dans le vide, et Osborn remise vers Ketsbaia. Ainsi le Géorgien s’ouvre une position de frappe idéale face au but, sans un mur pour l'empêcher de marquer.

Vidéo


La plus structurée

Higashi Fukuoka-Kokugakuin (5-0), tournoi national inter-lycées, 10 janvier 2016

55 000 spectateurs ont assisté à la finale du tournoi national inter-lycées du Japon en janvier 2016. L'assistance a vu du spectacle : cinq buts marqués par Higashi Fukuoka, dont une combinaison digne des plus grands stratèges militaires de l’histoire du monde ! Pas moins de huit joueurs des Higashi Fukuoka sont réquisitionnés pour mettre le plan en pratique. Un gaucher et un droitier autour du ballon, un bloc de trois joueurs pour perturber le mur adverse et un deuxième bloc de trois joueurs qui marche à reculons entre le ballon et le mur. Au moment où le frappeur tire, les deux blocs se baissent et le ballon enroulé passe au-dessus du mur et termine au fond des filets. Diabolique.

Vidéo


La plus inattendue

Roumanie-Suède (2-2, 4-5 t.a.b.), Coupe du monde, 10 juillet 1994

Quarts de finale de la Coupe du monde 1994. Roumanie-Suède. On vient d'entrer dans le dernier quart d’heure, le score est toujours vierge. Stefan Schwarz s’élance pour frapper avec son pied gauche un coup franc, excentré sur la droite, devant la surface. C’est ce que croit la défense roumaine. Mais lorsqu'il se rapproche du ballon, le Suédois feinte la frappe. Ce sera pour le pied droit d’Håkan Mild ? Non plus ! Ce dernier adresse une passe courte du plat du pied devant lui à destination de Tomas Brolin. Et lorsque le mur roumain comprend la manigance, il est déjà trop tard : Brolin allume le gardien et ouvre le score.

Vidéo



La plus théâtrale

Notts County-Arsenal (1-1), Women's Super League, 3 avril 2015

La scène se déroule à Nottingham, lors d’un match du championnat féminin d’Angleterre entre Notts County et Arsenal. Coup franc en faveur de l’équipe locale juste devant la surface. Laura Bassett, Alex Greenwood et Ellen White sont autour du ballon. La première s’apprête à tirer, avant de gueuler sur la deuxième dans ce qui ressemble à une grosse incompréhension entre coéquipières. En apparence, seulement. Furtivement, Greenwood pousse alors le ballon et White se retourne rapidement vers le but en envoyant un tir au ras du poteau. La fausse engueulade a fait son petit effet.

Vidéo


La plus imprévisible

New York Red Bulls-FC Dallas (4–0), MLS, 29 avril 2016

Mike Grella, Bradley Wright-Phillips et Sacha Kljestan sont côte à côte devant un seul ballon. Le premier s’élance, puis le deuxième. Un signe de la main plus tard, voilà les deux compères lancés dans la surface, prêts à jouer le surnombre à la réception du coup franc botté finalement par leur coéquipier Kljestan. Mais pour que le coup soit parfait, il faut d’abord une remise de la tête d’un autre partenaire au deuxième poteau. Le plan se déroule à merveille, et voilà donc Grella et Wright-Phillips prêts à fusiller le gardien adverse à bout portant. C’est finalement un troisième larron, Lloyd Sam, qui s’en charge. Le meilleur de cette combinaison étant « l’écran » posé par Ronald Zubar - numéro 23 - afin d'empêcher le défenseur de suivre celui qui allait délivrer la passe décisive.

Vidéo


La plus originale

Yokohama-Kyoto Sanga (0-2), J2 League, 6 mai 2014


Un gardien, une muraille de six joueurs, sans oublier deux voltigeurs. Devant son banc, le coach de Yokohama se dit que sa muraille défensive est en place face à ce coup franc de Kyoto Sanga, lors de ce match de deuxième division japonaise. C’était compter sans la combinaison « chenille » des Violets de Kyoto Sanga : un, deux, trois, quatre joueurs feintent la frappe ! C’en est trop pour le voltigeur Yuki Matsushita qui se jette juste devant le joueur suivant alors que le ballon n’a pas bougé. Ce qui n’empêche pas Yosuke Ishibitsu, le cinquième de la file, de propulser une praline dans la cage côté gardien. Ce pion aurait clairement mérité une célébration à la queue leu leu.

Vidéo


La plus mythique

Coventry City-Everton (3-1), championnat d'Angleterre, 3 octobre 1970

Le « donkey kick » d’Ernie Hunt est à retrouver dans le top 10 de notre classement des coups francs de légende.

Vidéo


La plus déconcertante

Partizan Minsk-Smorgon (4-0), Coupe de Biélorussie, 12 octobre 2008

Trente-huit ans après Ernie Hunt, le « donkey kick » a trouvé un héritier en la personne d’Artem Kontsevoy et de son acolyte qui lui a levé le ballon. Cela se passe en huitièmes de finale aller de la Coupe de Biélorussie. Cette fois, la surprise est encore plus grande, car le passeur se monte la balle en dessinant un sombrero au-dessus de lui-même pour servir Kontsevoy dans son dos. Derrière, la reprise de volée est foudroyante.

Vidéo

Bonus : Le plus beau fail

Allemagne-Algérie (2-1 a.p.), Coupe du monde, 30 juin 2014

Thomas Müller s’élance, trébuche tout seul, se retrouve à quatre pattes, puis se relève et court comme un dératé. Un epic fail à classer dans les annales à côté du penalty de Diana Ross à la cérémonie d’ouverture du Mondial 1994.

Vidéo


Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE

il y a 46 minutes Dallas retiré de la reprise de la MLS suite à 11 cas de Covid-19 1 Hier à 12:19 EuroMillions : 143 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi
Hier à 17:45 Rothen de retour sur le banc du Plessis-Robinson en R1 15
Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE