Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Foot et réseaux sociaux

Top 10 : Boulettes sur les réseaux sociaux

Jean-Kévin Augustin vient de l’apprendre à ses dépens : le web peut être dangereux pour la carrière d’un joueur. Un petit doigt qui traîne, une pulsion mal maîtrisée, un manque de concentration, et voilà que les internautes s’empressent de partager la bourde. Dont les joueurs du Paris Saint-Germain sont assez friands.

Modififié

Alex Oxlade-Chamberlain et le Wenger-out


Samedi 4 février 2017. Arsenal est balayé par Chelsea et Arsène Wenger est de plus en plus critiqué par ses propres supporters. À tel point que le compte Twitter intitulé ArsenalFanTV publie un message appelant au départ de l’entraîneur français. Oxlade-Chamberlain, qui passe par là, tombe sur le post... et ne trouve rien de mieux à faire que liker le tweet. Évidemment, le milieu se fait rapidement griller avant de supprimer son erreur. Sympa pour son coach, qui l’avait pourtant titularisé face aux Blues.



Jean-Kévin Augustin et l’anti-Paris


« Le like qui m'est reproché n'est pas du tout volontaire de ma part. (...) C'est à l'opposé de ce que j'ai dans la tête et le cœur par rapport au fait que nous ayons perdu le titre. Sans compter qu'il aurait fallu être stupide pour agir de la sorte. Merci de ne pas en tenir compte. » Jean-Kévin a beau être sincère, tous les Parisiens ne croiront pas à son doigté maladroit, qui l’a vu aimer un tweet de Mario Balotelli chambrant allègrement le PSG après la victoire de Nice. « Ici, c’est PAS Paris » , écrivait notamment l’Italien. Et le futur d’Augustin, c’est où ?



Blaise Matuidi et le machisme


C’est ce qu’on appelle être galant. En bon mari, le milieu de terrain n’oublie pas la Saint-Valentin et souhaite une bonne fête des amoureux à sa femme sur Twitter. Sur un réseau social, donc. Mais le pire, c’est que Matuidi confond efficacité et précipitation : au lieu de poster une photographie perso de lui et sa demoiselle, le milieu opte pour une image empruntée à Google. Et zappe surtout de masquer les mots qui lui ont permis de trouver le cliché sur le moteur de recherche. À savoir un très gratifiant « Matuidi femme » . Encore heureux que Google ne se soit pas trompé.



Mory Diaw et le passé ineffaçable


Comment ruiner sa réputation alors qu’elle n’est pas encore faite ? Tout simplement en ouvrant un compte Twitter un peu trop tôt, et en y publiant des insultes sans avoir l’âge de penser aux répercussions. En mai 2015, d’anciens posts de Diaw datant de 2012 sont, malheureusement pour lui, ressortis au grand jour. « Elle me font rire les filles qui veulent pas te passez leurs numéros, mais une fois que tu la elle te suce comme pas possible #Véridique » , peut-on par exemple lire, entre « Tiene faut qu'il aille en CFA Il est pas prêt le CONNARD » et « J'avoue Renan Le Crom PSGil paye 24 000 euros alors que il fait rien... Moi chui la sur le synthé à me faire des Pizzas pour rien.  » Le jeune portier de 21 ans n’a plus qu’à s’excuser et à s’exiler au Portugal. Et aussi à regretter cette époque où les gens qui se servent de Twitter pour aller déterrer le passé d'un jeune homme sont autorisés à se regarder dans une glace.


Julio Rey et le transfert annulé


Avec sa signature à La Corogne, tout se présentait bien pour le futur de Rey, alors joueur de Pobla de Mafumet, un club catalan de D3. C’était sans compter les petites insultes auxquelles s’était laissé aller le joueur auparavant. Les mots « Nique le Depor, nique Riazor » sont en effet retrouvés sur son compte Twitter. C’en est trop pour le Depor, qui annule aussi sec le transfert. « Le Real Club Deportivo, qui a annoncé la signature de Julio Rey après que le joueur a signé un contrat le liant à l'entité bleu et blanc, a décidé de ne pas compléter l'accord après avoir analysé les malheureux commentaires faits par le joueur via un profil personnel sur les réseaux sociaux il y a quelques années. (...) Le RC Deportivo estime qu'un joueur devrait porter le maillot bleu et blanc s'il est un exemple de sportivité, de respect des adversaires, d'engagement et de sentiments positifs envers le Depor, ses couleurs, son blason et les valeurs que l'institution représente » , annonce un communiqué. Conclusion : l’impulsivité est un vilain défaut.



Gonzalo Higuaín et Photoshop


Non, Pipita n’est pas gros. Loin de là. Il a même des tablettes de chocolat plus que balaises. La preuve, avec cette photo publiée par le joueur sur Instagram. Le problème ? Des indices laissent penser à une belle retouche Photoshop. Autant dire que ses détracteurs ont sauté sur l’occasion...

Michel


Michel Morganella et l’exclusion des JO


Le racisme, c’est mal. Ça peut même valoir une exclusion des Jeux olympiques. N’est-ce pas, Monsieur Morganella ? Lors de l’édition 2012, le Suisse est battu avec sa sélection par la Corée du Sud. Ce qui l’excite légèrement. « Je défonce tous les Coréens, allez tous vous brûler. Ahahahhahahaah, bande de trisos » , lâche-t-il sur son compte Twitter. Sans aucune gêne.


Arda Turan et l’amour du Real


Déjà qu’il ne fait pas l’unanimité sur le terrain, alors s’il se met lui-même des bâtons dans les roues en dehors... En mal de temps de jeu à Barcelone, le Turc a cliqué au mauvais endroit sur Twitter. C’est-à-dire sur une publication où s’affichait le patch Undécima du maillot du Real Madrid. Rapidement pointé du doigt par les supporters catalans, Turan a sorti l’excuse classique : le piratage. « Cela fait deux jours que mon compte a été hacké pour une brève période. Durant cette période il y a eu des retweet et un "j’aime" sur deux photos à mon insu » , explique-t-il. Ça passe pour cette fois.



Juan Cuadrado et l’entraîneur honni


Cuadrado est un malin. Après avoir diffusé sur Instagram une photo de lui et Sami Khedira, le Colombien s’aperçoit très vite du détail qui tue : derrière les tronches des deux Turinois se trouve le casier de Miralem Pjanić avec une image du milieu en compagnie de Luciano Spalletti. Son ancien entraîneur... à la Roma. Autant dire que connaissant les rapports entre la Louve et la Juve, ça la fout mal. Mais l’ailier ne se démonte pas et triche en ajoutant un petit ballon sur le cliché polémique. Avant ça, il s’était contenté de le flouter. Pas suffisant, visiblement.

Domani torna la #UCL Panita @sami_khedira6 #forzajuve 🏁 Dios al mando 🙏🏾bless

Une publication partagée par Juan Cuadrado (@cuadrado) le



M'Baye Niang et le message au coach


« À quel moment jai insulté allegri ?? Aucun !!donc ne prenez pas ce qui vous fait parler pour rien jai retweeter sans faire attention  » « J'ai retweeté un tweet qui n'aurait jamais du l'etre. Je l'ai effacé dès que je m'en suis rendu-compte jai jamais voulu manquer de respect » « Et encore moins aux personnes qui m'ont fait confiance Je m'excuse si j'ai blessé quelqu'un. Maintenant stop aux polémiques inutiles!  » Trois tweets pour se justifier d’un retweet. Fort. En même temps, le joueur qui évolue alors à Montpellier vient d'apprécier un message insultant Massimiliano Allegri, l’entraîneur de l'AC Milan. Et qui ne l’a apparemment pas fait assez jouer à ses yeux. Le genre d'acte qui mérite largement la punition de porter le même maillot que Daniel Congré.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 22

Le Kiosque SO PRESS