Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. // Coupe d'Allemagne
  2. // 1/4 de finale
  3. // Bayern Munich/Borussia Dortmund

Top 10: Bayern/Dortmund des années 2000

On aurait pu vous parler de Franz Beckenbauer, de Lothar Emmerich et d'autres mecs à rouflaquettes et/ou en noir et blanc. On a préféré parler Franck Ribéry, Mario Götze, Luca Toni et surtout Jakub Blaszczykowski et Stefan Effenberg. Bayern Munich contre Borussia Dortmund, ou les deux clubs les plus chauds d'outre-Rhin du moment. Plaisir.

Modififié
04.11.2000 / Bayern-BVB (6-2)

Lothar Matthäus a beau avoir quitté le club en fin de saison dernière, le Bayern Munich de cette époque mérite toujours autant son surnom de « FC Hollywood » . Il faut dire que cette équipe est forte en gueules : Oliver Kahn, Bixente Lizarazu, Mehmet Scholl, Ciriaco Sforza, Stefan Effenberg, Giovane Elber et Carsten Jancker, entre autres. Une équipe composée d'ego surdimensionnés, mais une team redoutable quand même. Le Borussia Dortmund l'apprendra à ses dépens : les Schwarzgelben ont beau ouvrir la marque dès la 2e minute par Heiko Herrlich, des doublés de Salihamidzic et de Scholl (ainsi que des buts d'Elber et Paulo Sergio) calmeront les ardeurs du BVB. Ce Bayern a un mental d'acier. Qui lui permettra notamment de remporter le championnat à la dernière seconde de jeu (le fameux coup franc de Patrik Andersson à Hambourg), ainsi que la Ligue des Champions face à Valence.

07.04.2001 / BVB-Bayern (1-1)

LE match le plus heurté de cette dernière décennie. Le moins que Herr Strampe puisse dire, c'est que ce soir-là, il a eu du boulot. 13 joueurs différents avertis (dont 10 côté Bayern), 3 cartons rouges. Les buts de Roque Santa Cruz et de Fredi Bobic sont anecdotiques. Ce soir-là, la star, c'est Stefan Effenberg, qui quitte la pelouse en envoyant des bisous au public du Westfalenstadion.

Vidéo

19.02.2005 / Bayern-BVB (5-0)

2005, l'année de la dèche pour le Borussia Dortmund. Les caisses du club sont vides, le BVB est quasiment sur la paille. Les supporters font des pieds et des mains pour que leur club chéri ne disparaisse pas : manifestations, ventes de produits estampillés « Borussia » ... Autant dire que l'ambiance n'est pas au top à l'Est de la Ruhr. Une aubaine pour Roy Makaay, qui se fait plaisir en se permettant luxe d'être impliqué sur tous les buts : 3 pions, 2 assists. Makaay, peut-être l'un des attaquants les plus sous-estimés de ces dernières années.

13.05.2006 / Bayern-BVB (3-3)

Lors de la journée précédente, le Bayern s'offrait le 20e Meisterschale (saladier de champion) de son histoire. Le dernier match de la saison se joue donc pour le fun. C'est donc pour le fun que le géant Jan Koller marque deux fois de la tête sur des passes de Nuri Sahin, c'est donc pour le fun que Michael Ballack marque le dernier but bavarois. Un Michael Ballack qui fera à cette occasion ses adieux à l'Allianz Arena, qui lui répondra par un concert de sifflets. Tristesse.

19.04.2008 / BVB-Bayern (1-2, a.p.)

Auteur d'une saison dégueulasse en Bundesliga (13e, le pire classement du club depuis la saison 85/86), le Borussia Dortmund et son maillot « point d'exclamation » (merci Ruhrkohle AG) espérait faire un coup en Coupe d'Allemagne. « Berlin, Berlin, wir fahren nach Berlin » , tout ça. Malheureusement, le Bayern, qui vient tout juste de remporter la Bundesliga avec dix points d'avance sur le Werder, était beaucoup trop fort. Mladen Petric et les siens auront beau emmener les Bavarois en prolongation, le BVB chute sur un doublé de Luca Toni et sa main folle. Mais comme dirait Thomas Doll, l'entraîneur d'alors, tout ça, c'est du blabla.

Vidéo

12.09.2009 / BVB-Bayern (1-5)

Comme à chaque fois qu'il se fait voler « son » titre de champion, le Bayern part tambour battant la saison suivante. Cette fois-ci, la colère est grande : c'est Wolfsburg, la fille de Volkswagen, qui s'est emparé du Saladier. Le Bayern, ce modèle de gestion, a la haine de voir le titre dans les mains d'une entreprise qui ne connaît pas la crise. Alors quand les Loups se pointent à l'Allianz Arena, ils se prennent un 3-0 bien senti. Deux semaines plus tard, c'est le Borussia Dortmund qui se fait laminer à domicile. Mats Hummels, ce « traître » , ouvre le score dès la 11e minute ? Rien à foutre. Gomez, Schweinsteiger, Ribéry et Thomas Müller (par deux fois) démontent le Signal Iduna Park. La prochaine fois, Jürgen Klopp réfléchira à deux fois avant d'aligner Zidan et Rangelov en pointe. Non mais.

Vidéo

26.02.2011 / Bayern-BVB (1-3)

Après avoir connu la galère, après avoir échappé à la faillite, voilà que le Borussia Dortmund renaît de ses cendres. Et, six ans après avoir failli disparaître, voilà qu'il se transforme en candidat sérieux pour le titre. Après avoir longtemps tâtonné, Jürgen Klopp a donné une identité de jeu à ce Borussia. Au moment d'affronter un Bayern malade (mais qui se hissera quand même en finale de LDC) dans son antre, les ouailles de Klopp comptent 13 points d'avance sur le Rekordmeister. Une folie. Une avance qui s'accentuera encore suite à cette rencontre. Dortmund remportera le championnat neuf ans après son dernier titre et surtout, s'imposera en Bavière pour la première fois en... vingt ans. Cela vaut bien un coup de coude de Nuri Sahin, des lunettes cassées et un œil au beurre noir, n'est-ce pas, Herr Klopp ?

Vidéo

19.11.2011 / Bayern-BVB (0-1)

Comme d'hab, le Bayern n'a pas kiffé se faire voler son titre, comme d'hab, il met les bouchées doubles pour reconquérir son précieux. Sauf que ce Borussia Dortmund-là semble tenace. Une insolence. Une équipe qui ose résister aux assauts bavarois et qui met un but de filou (Mario Götze). En cas de victoire, le Bayern avait l'occasion de creuser l'écart avec son rival le plus sérieux. Il le verra revenir à deux points. Et bientôt, il sera dans son rétro.

11.04.2012 / BVB-Bayern (1-0)

30e journée de Bundesliga. Dortmund, 66 points. Bayern, 63 points. Autrement dit, ce sommet constitue purement et simplement le match pour le titre. Une rencontre âpre, serrée, que Robert Lewandowski débloquera en déviant une frappe de Kevin Grosskreutz. Quelques minutes plus tard, Robben s'effondre dans la surface sans que Weidenfeller ne le touche. Le Néerlandais verra son tir au but bloqué, ce qui provoquera une joie/haine de Neven Subotic pour le moins hilarante.

Vidéo

12.05.2012 / BVB-Bayern (5-2)

Quelques jours après avoir remporté le huitième titre de son histoire, le Borussia Dortmund avait l'occasion de signer son premier doublé. En face, un Bayern Munich trop préoccupé par sa finale de Ligue des Champions à domicile, programmée le samedi d'après face à Chelsea. Du coup, les Bavarois laissent filer le match. A moins que ce ne soit le Borussia Dortmund qui ne soit injouable. Un match à cent à l'heure, et une démonstration de force du BVB, qui remporte là sa troisième Pokal, 23 ans après.

Vidéo

Bilan entre les deux équipes : 96 matchs, 43 victoires du Bayern, 24 du Borussia, 29 nuls.

par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur