Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 47 Résultats Classements Options

Tony Saint Laurent : « Sur le terrain, Ronaldinho fait des trucs que je n’arrive pas à faire sur Playstation »

Tony Saint Laurent fait partie des humoristes révélés par le fameux Jamel Comedy Club, d’ailleurs il s’y produit encore du jeudi au samedi à 21h30. Depuis peu, l’humoriste fait également partie de la bande de Mytelefoot, émission web qui se déroule sur le site de TF1 tous les dimanches, après Téléfoot. Quand il s’agit de parler foot, TSL a donc son mot à dire, que ce soit sur le Brésil, Ronaldinho ou le PSG.

Modififié
Ton rapport avec le football ?
J’ai toujours kiffé le foot. Depuis que je suis tout petit, j’adore le PSG. Après, mon seul décalage, c’est moi sur le terrain (rires). J’ai un peu le physique d’Adebayor, mais sans la technique. C’est un mix entre le physique d’Adebayor et le jeu de Francis Llacer (rires).

Tu suivais beaucoup le foot à la télé, du coup ?
Ouais, j’ai beaucoup suivi les campagnes européennes du PSG, à l’époque où ce n’étaient pas encore les Qataris. J’ai également beaucoup regardé l'équipe de France, notamment pour les Euros ou les Coupes du monde. Maintenant, c’est vrai que j’ai un peu moins de temps pour regarder les matchs.

Ton équipe de cœur, c’est donc le PSG ?
Complètement, ouais ! Le PSG de Raï, Ginola, Weah m’a fait rêver. Après, moi, je suis un fan inconditionnel de Ronaldinho. Pour moi, c’est le plus grand joueur de tous les temps. Il arrivait à faire des trucs sur le terrain que même moi sur PlayStation je n’arrivais pas à faire. Il m’a vraiment fait kiffer, ce joueur-là. Il y a encore peu de temps, je me suis maté des vidéos de ses best of sur Youtube. D’ailleurs, je vais te dire, je n’ai pas compris pourquoi ils ne l’ont pas fait signer au PSG récemment. Je pense que ça aurait été plus intéressant que d’avoir Pastore, par exemple. J’ai fait un groupe sur Facebook pour qu’il revienne au PSG, mais pour l’instant on est que deux : moi et Luis Fernandez (rires).

Tu y crois, toi, au PSG qui gagne la Ligue des champions cette année ?
Ouais, je pense qu’il peut se passer un truc. Si on ne tombe pas contre le Bayern, c’est jouable. Pour moi, les seuls clubs qui peuvent sortir le PSG, c’est le Bayern et le Real. Tous les autres, on peut les taper. Et après, en finale, tout est possible.

Ça t’arrive encore d’aller au stade ?
Ouais, j’y vais une fois par mois en moyenne. D’ailleurs, si le PSG se qualifie pour les quarts de finale, je fais le déplacement, quoi qu’il arrive !

« J’ai fait un groupe sur Facebook pour que Ronaldinho revienne au PSG »
Et quand tu vas au stade, t’es plus virage avec les vrais supporters, ou tribunes présidentielles à la cool ?
Alors franchement, ça dépend. Une fois, je me suis retrouvé à trois rangs du président du PSG et le mois d’après j’étais en tribune Boulogne. Donc vraiment, ça dépend. Mais comme je ne suis pas abonné, je vais là où on me propose.

Comment tu t’es retrouvé à faire une chronique pour Mytelefoot ?
Un jour, j’étais chez ma mère, et il y a mon téléphone qui sonne. C’était le numéro d’un fixe qui s’est affiché, et, en général, quand il y a un fixe qui t’appelle, ou c’est des très bonnes nouvelles, ou c’est des problèmes, je sais pas pourquoi (rires). Du coup, je n’ai pas décroché, et en fait c’est Christian Jeanpierre qui m’a laissé un message. J’ai halluciné, c’était improbable, le truc. Bon, après, je l’ai rappelé, on est allés boire un café ensemble, et tout de suite le courant est bien passé. Il m’a présenté le projet de Mytelefoot et j’ai bien accroché, donc j’ai dit oui.

Et comment ça se fait qu’il se soit tourné vers toi, car tu n’abordes pas forcément le foot dans tes sketchs ?
Non, c’est vrai que sur scène, je ne développe pas sur le football. Mais après, il m’arrive de faire des live-tweets quand je regarde un match. Je crois que c’est comme ça qu’il a entendu parler de moi. Et voilà, c’est un peu comme ça que ça s’est fait.

Est-ce que tu te sens obligé de suivre plus l’actualité foot, maintenant que tu fais des chroniques hebdomadaires sur le sujet ?

Non, pas du tout. Même si c’est vrai que je ne suis pas tous les matchs, j’avais déjà cette culture de faire le tour des sites de foot, tous les matins. Je regarde ce qui se passe dans l’actualité, sur footmercato, livepsg, L'Équipe, et sofoot. So Foot, il est dans mes favoris, d’ailleurs. Dans mes favoris, il y a So Foot, So Gros Seins et So Ronaldinho. D’ailleurs, je veux bien être rédacteur en chef de So Gros Seins et So Ronaldinho si jamais vous lancez ça. On peut décliner, hein.

Est-ce que tu vas aller au Brésil, en juin prochain, dans le cadre de Mytelefoot ?
Je ne sais pas du tout. Mais ce qui est certain, c’est que j’ai demandé ! Même si c’est juste pour repasser les chemises de Christian Jeanpierre et d’Arsène Wenger, il n’y a pas de soucis, j’y vais (rires). Je vais tout faire pour y aller, mais je ne me projette pas trop, on verra bien.

En période de Coupe du monde, t’es comment normalement ? Plus en mode vrai supporter ou tu regardes juste comme ça, à la va-vite ?
Non, je supporte à fond. Je mets mes chaussettes bleues, mon short blanc, mon maillot de Platini et c’est parti (rires). D’ailleurs, au Brésil, on peut tout aussi bien gagner la Coupe du monde, que se faire sortir au premier tour. Mais je suis confiant. Déjà, le fait qu’on ait pris Griezmann, je suis content. Ce qui est sûr et certain, c’est qu’il y a une vraie attente autour de cette équipe.

Et quelle est ton équipe de secours, au cas où l’équipe de France se fasse éliminer ?
Je kiffe bien le Brésil et j’aime bien les équipes africaines aussi. Que ce soit l’Algérie ou le Ghana, s’ils passent le premier tour, je vais avoir envie qu’ils aillent le plus loin possible. Ils ont un capital sympathie incroyable. C’est un peu David contre Goliath. D’ailleurs, j’ai une vraie info à te donner, l’équipe d’Algérie est arrivée ce matin au Brésil et les gars leur ont dit : « Mais vous y êtes pas du tout, la Coupe du monde c’est dans cinq mois » , et ils ont répondu « Ouais, mais les billets d’avion étaient moins chers maintenant.  » (rires).

Le joueur qui va tout casser à la Coupe du monde ?
Ah bah Messi, je pense. Ça peut être sa Coupe du monde, ouais. Lui ou Neymar. Il y a aussi Koscielny qui peut tout casser, mais lui ce sera des jambes (rires).


Propos recueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 8 heures La Premier League aux couleurs de l'arc-en-ciel 20

Le Kiosque SO PRESS