Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Thierry Henry n'ira pas à Bordeaux

Modififié
« Oui, nous confirmons la fin des négociations » , a indiqué ce mardi le président des Girondins, Stéphane Martin, contacté par l'AFP.

À défaut d'accord entre Thierry Henry et les Girondins de Bordeaux, plusieurs médias s'accordaient déjà lundi soir à dire que le champion du monde ne s'assiéra jamais sur le banc girondin. L'Équipe assure que le club « a dû se résoudre à abandonner la piste » , après plusieurs jours de négociations, alors que Sky Sports annonçait que c'était l'ancien buteur qui avait signifié son refus à Stéphane Martin.



Henry aurait eu des doutes sur la capacité des investisseurs américains à proposer un budget à la hauteur de ses ambitions sportives, et aurait manqué de garanties. Autre son de cloche côté bordelais. « Les conditions réclamées par son agent sont hors normes alors qu’il n’a pas d’expérience, a confié un cadre bordelais à L'Équipe. Nous n’avions pas eu à faire face à ce type d’exigences pour Laurent Blanc lorsqu'il a commencé sa carrière. » Les dites conditions ? Un salaire de 200 000 euros bruts mensuels, la commission de son agent, des demandes diverses pour sa famille et enfin trois recrues d’ici la fin du mercato.


Un culot que n'aura jamais Eric Bédouet, qui continue donc son intérim. MR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article