Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Lille-Lyon

Thiago Mendes, retour en piste

Destiné à la casse, le milieu brésilien de l'Olympique lyonnais est revenu dans les plans de Rudi Garcia en ce mois d'octobre. Et c'est avec la force du revenant qu'il peut enfin renverser les opinions négatives à son égard, notamment dès ce dimanche face à son ancien club.


« Je tiens à souligner l'importance de la ceinture de sécurité, qui était extrêmement pertinente à ce moment-là. » Thiago Mendes pouvait rassurer ses proches : à la suite de cet accrochage sur la route de l’entraînement, il y a eu plus de peur que de mal. « J'ai été surpris par un camion incontrôlé qui a heurté l'arrière de notre voiture, décrivait-il sur son profil Instagram. La voiture s'est renversée et nous avons été traînés sur quelques mètres sur la piste. C'était une grosse frayeur ! Pour l'amour de Dieu, je n'ai eu que quelques blessures et je suis sous surveillance médicale. Merci à Dieu ! » Si cette mésaventure survenue à la mi-septembre l’avait privé d’un déplacement à Montpellier et de la réception de Nîmes, le milieu brésilien de l’OL s’est depuis remis en selle, comme si cette fameuse ceinture lui avait offert une seconde chance. La preuve : depuis un mois, c’est lui qui est installé au poste de sentinelle pour conduire l’OL dans une série de trois matchs sans défaite en Ligue 1, dont deux victoires rassurantes contre Strasbourg (3-2) et Monaco (4-1). Une fin de limitation de vitesse après une saison traversée avec le frein à main.

Dos d’âne et nids de poule


Son expérience rhodanienne, débutée à l’été 2019 avec le poids d’un transfert de 25 millions d’euros dans le coffre, prenait pourtant la direction du crash. Il y a eu une succession de contre-performances, les critiques contre son hygiène de vie, la polémique lancée par sa femme grimée en clown au moment où Rudi Garcia était la cible des supporters, un retour au Brésil décrié pendant le confinement et, encore récemment, les soupçons d’insultes envers un employé de l’aéroport... Si le club a éteint pas mal de ces incendies, les supporters lyonnais pouvaient alors se demander s’il n'y avait pas eu erreur sur la marchandise. Ce Brésilien n’avait rien à voir avec le joueur intelligent et percutant qu’il était sous les couleurs du LOSC, qu’il avait rejoint en 2017 avec l'aval de Marcelo Bielsa. En octobre 2019, Jean-Michel Aulas voilait à peine ses doutes à son encontre. « Des joueurs me déçoivent, tançait-il dans les colonnes de L’Équipe. Je ne vais pas les citer parce qu'ils se reconnaîtront. La saison dernière, certains étaient les meilleurs dans leurs clubs et qui, aujourd'hui, sont l'ombre d’eux-mêmes. » En janvier, pour colmater les brèches, la direction sportive avait fait venir son jeune compatriote Bruno Guimarães face à qui Thiago n’a pu tenir la comparaison.


Mais finalement, tout ça n’était « que » de la tôle froissée. À l’écouter vendredi en conférence de presse, oui il a pensé à un départ. « C'est normal quand tout ne va pas très bien » , a-t-il expliqué. Mais après un point étape avec son épouse, Juninho et Jean-Michel Aulas, il a « décidé de rester ici pour apporter de la joie au public lyonnais » . Comment ? En faisant le dos rond et en se (re)mettant à bosser. Une attitude qui a fini par payer ces dernières semaines : « Je fais mon maximum, je fais ce que Rudi Garcia me demande, j'évite les cartons pour être au maximum disponible pour l'équipe. Ce n'est pas un soulagement, c'est le résultat de mon travail quotidien. Et j'ai regagné de la confiance, c'est de ça dont j'avais besoin pour aider l’équipe. » Rudi Garcia n’avait plus qu’à lui ouvrir la porte, ce qu’il a fait. « Thiago Mendes a mérité de rentrer dans cette équipe. Il a bien travaillé, reconnaît le coach. Il a un jeu long très performant, il est bon de la tête. C’est certainement le plus défensif. Dans une équipe, il faut toujours un équilibre et Thiago nous l’apporte. » Guimarães semble ressentir aujourd'hui le contre-coup de son départ canon, Lucas Tousart a filé à Berlin, et Jean Lucas n'est toujours pas prêt : l'heure de TM a de nouveau sonné.


Câlinothérapie

Contrôle technique


Dimanche soir, l'ancien Dogue reviendra au stade Pierre-Mauroy pour la première fois depuis son transfert. « Je connais cette équipe même si les joueurs sont différents par rapport à mon passage. Ils sont bien en ce moment. On ne doit pas leur donner des opportunités, prévenait-il. L’entraîneur (Christophe Galtier) ne laisse pas les adversaires jouer. Il y aura beaucoup de pression. On devra bien jouer avec, mais aussi sans le ballon. » L'occasion de montrer que le garçon ne s'est pas complètement perdu et qu'il peut être le moteur dont les Gones ont besoin. Prouver également qu'il a le caractère et la palette technique nécessaires pour ce groupe en quête de revanche. L'Olympique lyonnais n'a plus gagné à Lille depuis quatre ans, lui n'a plus marqué depuis novembre 2017 et un bijou inscrit justement avec Lille contre Lyon... Tout est en place pour que l'histoire redémarre au quart de tour.

Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Il s'est passé des choses, dans ce choc de Ligue 1




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
lundi 30 novembre EuroMillions : 178 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi 1
lundi 30 novembre Maradona, Grosjean et Tyson sont dans la newsletter TTSF
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
lundi 30 novembre Une fresque à l'effigie de Maradona sur une plage vendéenne 18
lundi 30 novembre Une joueuse espagnole refuse de rendre hommage à Maradona 129 lundi 30 novembre D'après son médecin, Maradona était « ingérable » 42