Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Nantes (1-1)

Têtes d'enterrement à Marseille

Dans un match horrible, Nantais et Marseillais se sont séparés sur un score nul (1-1), après un but du dos de Nkoulou contre son camp et un réveil furtif de Thauvin. L'OM est toujours fâché avec son Vélodrome. Der Zakarian aussi est fâché et a officialisé son départ du club en fin de saison.

Modififié

Marseille 1-1 Nantes

Buts : Thauvin (49e) // Nkoulou (31e CSC) pour les Canaris

Sanctionné d'un huis clos partiel, avec fermeture des deux virages, le public est le grand absent du match à Marseille. Seulement 15 000 spectateurs, grand maximum, se sont installés au Vélodrome. Spectateurs. Un mot important. De supporters et d'ambiance, il n'en sera pas le moins du monde question aujourd'hui. Pour cette affiche des clubs en crise, les spectateurs sont restés calmes, silencieux, au plus râleurs et siffleurs lorsque le spectacle tombe dans la déchéance. Les buts de Nkoulou ou de Thauvin, il n'y en a pas la moindre. Aujourd'hui, Marseille et Nantes ont donc livré une rencontre à l'unisson de cette ambiance d'enterrement. Pendant deux heures, on a célébré la mort du football.

Dos, silence et indigence


Malgré l'ambiance délétère, l'Olympique de Marseille aborde un peu mieux sa rencontre. Il y a quelques percées, quelques centres. C'est suffisant pour y croire, même si cela manque de justesse technique et de cohérence collective. L'exemple dans les quinze premières minutes est flagrant : Mendy cherche Batshuayi, mais trouve la poitrine de Fletcher, qui passait par là. Action terminée et gâchée. Face au dépit collectif, ce sont donc les rares exploits personnels qui apportent le plus de danger. À la demi-heure de jeu, Batshuayi manque d'ouvrir le score. Dupé et le poteau refusent d'accorder ce répit aux Marseillais. Et tout se complique pour cet OM dès qu'un ballon s'approche de sa surface. Sur un coup franc anodin, tiré mollement vers le second poteau, aucun joueur n'intervient. Finalement dégagé devant la surface, le ballon est repris par Thauvin... qui se manque et laisse Thomasson passer devant. Mandanda doit être vigilant pour maintenir son but vierge. Quelques minutes plus tard, ce même Mandanda est encore aux aguets sur le centre de Dubois. Le gardien prépare ses mimines... et se voit être lobé. Devant lui, Nkoulou vient de toucher le ballon du dos en essayant de l'éviter. Sans tirer, sans être dangereux, Nantes mène au score. Marseille s'enfonce plus bas que six pieds sous terre.

Romao et son petit livre rouge


Il reste l'espoir d'une réaction à la mi-temps. Pendant cinq minutes, le Vélodrome y croit. Au cœur d'une défense nantaise très gentille, Thauvin résiste à Vizcarrondo, évite Djidji et aligne Dupé. L'OM vient de comprendre qu'il y avait mieux à faire. Ce n'est pour autant pas suffisant pour mettre un terme aux maux collectifs. Les joueurs ne se comprennent pas, comme si la saison venait de commencer. Le jeu en déviation de Batshuayi est systématiquement une offrande aux Jaune et Vert. Les maux individuels ajoutent à la galère. Romao donne un coup gratos à Bammou, que Lannoy récompense d'un rouge direct. Diaby a désormais la charge du milieu de terrain pour lui tout seul, et s'y casse la cheville ( « entorse » selon Franck Passi). Comme si l'Olympique de Marseille trouvait toujours le petit coup supplémentaire à donner dans son lent et douloureux hara-kiri sportif. Les vingt-cinq minutes restantes sont un mélange de match de pré-saison et de défis techniques, avec fausses touches, coups francs faiblards et perdition sur la pelouse. La mauvaise nouvelle pour Nantes et Marseille ? Il reste trois – ou quatre – matchs à jouer. Les derniers matchs de Michel Der Zakarian d'ailleurs, qui a officialisé après la rencontre, au micro de beIN Sports, la fin de l'aventure canari : « Je voulais clarifier la situation. Je ne serai plus l'entraîneur du FC Nantes la saison prochaine. (…) Je n'ai plus envie de travailler avec Monsieur Kita. »


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 14

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 75