Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Strasbourg (2-0)

Terrier et Traoré redonnent le sourire à l’OL

Une semaine après être tombé à Reims, Lyon s’est repris vendredi soir face à Strasbourg (2-0) en ouverture de la troisième journée. Laborieux en première période, plus inspiré après le repos, l’OL s’en est remis à deux délices signés Martin Terrier et Bertrand Traoré pour percer le verrou strasbourgeois.

Modififié

Lyon 2-0 Strasbourg

Buts : Terrier (42e) et Traoré (64e) pour l'OL.

Une course de la gauche vers l’axe pour s’ouvrir le chemin du but, et un intérieur du pied droit depuis le coin gauche de la surface pour trouver le petit filet opposé du but de Mats Sels. Propre. Thierry Henry n’a pas encore officiellement retrouvé la Ligue 1, mais Martin Terrier s’est chargé de teaser son retour en singeant sa spéciale. Les mains levées au ciel, l’attaquant lyonnais, qui connaissait sa première titularisation avec l’OL, a pris la peine de s’excuser, lui qui venait de marquer contre son ancienne équipe comme c’est de coutume dans le milieu. Mais le numéro 7 lyonnais n’a pas pu réprimer un sourire en regagnant son camp. Car il venait surtout de marquer pour la première fois en Ligue 1 en 2018, pour la première fois depuis décembre dernier.

Strasbourg décomplexé, Terrier dépucelé


Au départ de l’action, c’est pourtant Memphis Depay que cherchait Ferland Mendy, à une trentaine de mètres du but strasbourgeois. Manquée, la transmission du latéral gauche lyonnais s’est donc transformée en passe dé pour un Terrier aux aguets. Et il fallait bien ce genre de coup de pouce du destin pour l’Olympique lyonnais, qui avait jusque-là eu bien de la peine à mettre Strasbourg en difficulté. Voir Lucas Tousart frapper deux fois en 22 minutes laissait bien augurer un match débridé. Mais hormis ces tentatives lointaines de son travailleur de l’ombre ou de Depay, Lyon, incapable de trouver la profondeur, de créer des décalages dans les couloirs ou de combiner aux abords de la surface, ne parvenait pas à se signaler dans la zone de vérité. C’est même Strasbourg, auteur d’une entame de match sans complexe, qui se procurait les situations les plus chaudes, deux centres en retrait de Thomasson et Carole mal exploités par Lala (8e) et Thomasson (11e), et un tir lointain de Carole obligeant Lopes, de retour dans les cages lyonnaises, à se détendre (27e). Sur une transversale manquée de Morel, les premiers sifflets sont descendus des travées du Groupama Stadium (35e). Et puis Terrier est sorti de son mutisme (1-0, 42e). Bien payé.

Traoré en mode joga bonito


Libéré par son but, l’international Espoirs, aligné sur le côté gauche de l’attaque rhodanienne, a attaqué la deuxième période comme il a terminé la première : en rentrant pour frapper du droit. Au-dessus. Avant de signer, de son couloir, une ouverture lumineuse vers Depay, qui a lui-même servi Traoré, seul à l’entrée des 18 mètres. La suite s’apprécie en musique : feinte du gauche dans laquelle Sels a mordu à pleines dents, feinte du droit sur le malheureux défenseur strasbourgeois qui passait par là, finition en force dans le but vide et quelques pas improvisés pour conclure la choré (2-0, 64e). Délicieux. Tout cela s’est donc déroulé sans Nabil Fekir, sorti du banc – comme Houssem Aouar et Mariano Diaz – après le deuxième but, ni Jason Denayer, arrivé cette semaine de Manchester City. Cela dit quelque chose de la profondeur de l’effectif lyonnais. Reste aux hommes de Bruno Génésio à gagner en constance sur toute la durée d’un match, et à confirmer face à de plus gros morceaux. Ça tombe bien, la semaine prochaine, c’est Nice qui se présentera au Groupama Stadium, pour le premier vrai test de la saison lyonnaise.



Lyon (4-3-3) : Lopes – Rafael, Marcelo, Morel, Mendy – Ndombele (Mariano, 87e), Tousart, Pape Diop (Fekir, 79e) – Traoré, Depay, Terrier (Aouar, 75e). Entraîneur : Bruno Génésio.
Strasbourg (4-2-3-1) : Sels – Lala, Koné, Mitrović, Caci (Zohi, 75e) – Sissoko (Fofana, 84e), Martin – Gonçalves (Ajorque, 63e), Thomasson, Carole – Da Costa. Entraîneur : Thierry Laurey.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
    Partenaires
    Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5