Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Dortmund-Schalke (4-4)

Tedesco, faiseur de miracles

Sur la pelouse du Westfalenstadion, Schalke 04 a réussi l'impossible : remonter quatre buts en une mi-temps et arracher un match nul dans le derby de la Ruhr. Une « victoire » à mettre au crédit des joueurs, mais surtout au crédit de Domenico Tedesco. L'entraîneur du S04 qui réussit tout ce qu'il entreprend depuis son arrivée à Gelsenkirchen.

Modififié
À 4-0 au bout de 24 minutes, Domenico Tedesco n'a pas paniqué. Bien au chaud dans son col roulé gris, l'entraîneur germano-italien a juste décidé de changer de plan. À la demi-heure de jeu, exit Weston McKennie, trop maladroit et énervé pour son premier Revierderby (un carton jaune dès la 3e minute), exit Franco di Santo, inexistant, place au taulier Leon Goretzka et à la star montante Amine Harit. Deux changements presque anecdotiques pour le FC Schalke 04, croit-on à ce moment du match. Dortmund mène 4-0, impossible que les Schwarzgelben se fassent remonter, pense-t-on. Et pourtant...

Major de promo devant Nagelsmann


Dans la vie, il faut se méfier de deux choses : de l'eau qui dort, et de Domenico Tedesco. À 32 ans et même pas une demi-saison de Bundesliga au compteur, le néophyte fait déjà partie des tout meilleurs techniciens en Bundesliga. Vu son parcours, ce n'est pas très étonnant : après avoir fait ses classes dans les équipes de jeunes de Stuttgart et de Hoffenheim (qui comptent parmi les meilleures du pays), Domenico Tedesco est sorti major de promo de la prestigieuse Hennes-Weisweiler-Akademie en 2016 avec la note maximale. Devant un certain Julian Nagelsmann. Un petit crochet dans l'est de l'Allemagne pour aller sauver l'Erzgebirge Aue de la 3.Liga, et voilà que le FC Schalke 04 s'en va le chercher pour remplacer Markus Weinzierl.


À ses débuts, Domenico Tedesco a provoqué l'ire de nombreux sceptiques, notamment en confortant Naldo au centre d'une défense à trois et en envoyant Benedikt Höwedes, le capitaine courage du FC Schalke 04 durant ces dernières saisons, sur le banc puis en Italie. Petit à petit, la méthode a fini par convaincre. Il y a certes eu ces défaites face à Hanovre, le Bayern et Hoffenheim, mais dans l'ensemble, le peuple de Gelsenkirchen a commencé par approuver le travail de Tedesco. Certes, le beau jeu n'est pas toujours au rendez-vous, mais les victoires sont là. Des victoires sans prendre de but, grâce notamment au vétéran Naldo et au gardien Ralf Fährmann, deux des meilleurs joueurs du championnat cette saison.

Le gagnant de ce match nul


Face à Dortmund, Domenico Tedesco a choisi de ne pas aligner Leon Goretzka d'entrée pour sa 100e en Bundesliga. Il faut dire que l'élégant milieu venait juste de rentrer de blessure. Mais à 4-0, il a fallu trancher dans le vif, et le faire entrer, tout comme il a fallu sortir à la mi-temps un Thilo Kehrer passablement énervé (et qui a eu la chance de ne pas prendre de deuxième jaune à la suite d'un tacle rugueux sur Andriy Yarmolenko) pour Matija Nastasić. Si Peter Bosz et le Borussia Dortmund ont remporté la première mi-temps, les choix de Domenico Tedesco ont clairement permis à Schalke 04 de remporter la seconde. Et même de sortir en grand gagnant de ce match nul. La saison passée encore, Schalke aurait perdu cette rencontre, et aurait peut-être encaissé encore plus de buts. Avec Domenico Tedesco, il se passe vraiment quelque chose du côté de Gelsenkirchen. Quelque chose qui peut les emmener en Ligue des champions en fin de saison.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 24 il y a 3 heures Christian Vieri derrière les platines 16

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 18