Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

Kouassi, la fuite du talent

En milieu de semaine, le quotidien allemand Bild a révélé que Tanguy Kouassi avait décidé de signer son premier contrat professionnel au Bayern Munich, tournant ainsi le dos à son club formateur. Un nouveau coup dur pour le PSG, qui comptait beaucoup sur le titi de 18 ans, qui devrait pouvoir se faire une place chez le champion d'Allemagne.

Au PSG, c’est devenu une habitude : les titis parisiens ne rêvent plus de devenir des gros minets au sein de leur club formateur. Comprendre, ils n’hésitent plus à aller voir ailleurs. Cette semaine, le prometteur Tanguy Kouassi, qui vient de fêter ses 18 ans, a décidé de quitter le nid au bout de son contrat aspirant. Le jeune talent a fait son choix : il poursuivra sa carrière au Bayern Munich où un bail de cinq ans l’attend, comme l’a révélé Bild. Un choix qui porterait sur le critère de « la stabilité » – une justification plutôt étrange –, selon RMC. Un autre défi, un autre mastodonte européen pour Kouassi. Et surtout, un nouveau camouflet pour le Paris Saint-Germain, qui laisse encore filer une jeune pépite entre ses doigts.

Opération séduction et réglementation


Les dirigeants du club de la capitale auront pourtant essayé de séduire le jeune Kouassi et de lui faire comprendre que son avenir pouvait aussi s’écrire à Paris. En coulisses, déjà, mais surtout en lui donnant du temps de jeu lors des derniers mois de compétition avant l’arrêt des championnats. Entre décembre et mars, le gamin du 91 s’est imposé dans le groupe de Thomas Tuchel, enchaînant les apparitions dans la cour des grands (13 matchs toutes compétitions confondues, 3 buts, 3 passes décisives) et devenant le plus jeune joueur du PSG à disputer un match de Ligue des champions, le 11 décembre au Parc face à Galatasaray, à 17 ans et 184 jours. Un baptême du feu réussi et une promesse : le défenseur/milieu défensif d’1,87m pourrait devenir le nouveau symbole de la formation parisienne, à condition de le convaincre de passer pro chez lui. « On a montré qu’on avait confiance en lui, disait même Thomas Tuchel quelques jours après sa première rencontre. C’est un bon moment pour lui pour réfléchir, avoir confiance en nous et dans le club. On espère vraiment qu’il signera un nouveau contrat. C’est un gars très fiable, avec beaucoup de qualités. Il l’a montré, tout le monde sait ça. Un risque ? Oui, on prend des risques, c’est du foot. On a eu confiance, c’est à lui et son agent de trouver des solutions. » Six mois plus tard, c’est raté.


Comme Kingsley Coman, Dan-Axel Zagadou ou Claudio Gomes avant lui, Kouassi ne signera pas son premier contrat professionnel au PSG. Une question d’argent ? Pas vraiment, puisque le champion de France aurait fait une offre alléchante et onéreuse à son jeune talent. Mais alors pourquoi partir ? Il faut peut-être se tourner vers une réglementation qui n’aide pas les clubs français à retenir leurs pépites : dans l’Hexagone, le premier contrat pro d’un jeune joueur ne peut pas dépasser une durée de trois ans, quand les clubs étrangers ont la possibilité d’aller au-delà. Pas étonnant, donc, de voir Kouassi préférer un quinquennat au Bayern (un contrat jusqu’en 2025 l’attendrait là-bas) à trois années au PSG. « Le règlement n’aide pas trop et il doit changer, s’agaçait déjà Leonardo fin janvier devant la presse. Car on doit avoir la possibilité d’avoir un projet plus long, et trois ans, c’est presque rien. » L’autre problème du PSG dans les négociations, selon plusieurs médias, viendrait de l’entourage du joueur : Yohan Fontaine et Mounir Al Maoujoudi, cogérants de la société LV Sports management, et surtout Hakim Hamouche, ancien chauffeur de Gregory van der Wiel et conseiller de Kouassi. Déjà impliqué dans les départs d’Antoine Bernede et Jean-Kevin Augustin – deux joueurs moins désirés que Kouassi par la direction parisienne –, cet habitué du Camp des Loges exaspère Leonardo et compagnie, selon Le Parisien. Et sa proximité avec Kouassi n’aurait pas aidé le club de la capitale.

Roulez jeunesse


Difficile, donc, de blâmer le PSG dans cette histoire. Kouassi ? Il n’entrera définitivement pas dans le cœur des supporters parisiens et ne s’imposera probablement jamais dans son club formateur. Dommage, pour un garçon de la région, dont un éventuel attachement à Paris n’aura pas suffi. La question se pose naturellement : le titi a-t-il fait une erreur en choisissant le Bayern Munich, un club où la concurrence sera sûrement aussi rude que chez le champion de France ? Le polyvalent Kouassi devrait débarquer dans un effectif déjà bien fourni à ses postes : Lucas Hernandez, Niklas Süle, Jérôme Boateng, David Alaba (sur le départ), le prometteur Lars Lukas Mai ou même Benjamin Pavard peuvent jouer en défense centrale, quand des garçons comme Joshua Kimmich, Javi Martínez, Thiago Alcántara, Leon Goretzka, Corentin Tolisso ou le Français Michaël Cuisance postulent une place au milieu de terrain. Dans ce contexte, bon courage à lui pour s’imposer chez le Rekordmeister la saison prochaine.


Il ne faut cependant pas penser que le choix de Kouassi est une grosse bêtise. Au Bayern, les cartes sont rebattues depuis l'arrivée de Hans-Dieter Flick à la tête de l'équipe première. Point positif pour le Parisien, le technicien allemand fait confiance aux jeunes. Mieux, il leur donne des responsabilités et leur offre l'opportunité de se frotter aux tauliers. Il a ainsi permis à des minots comme Joshua Zirkzee (18 ans), Sarpreet Singh (20 ans), Leon Dajaku (18 ans), Oliver Batista-Meier (18 ans) ou encore Jamal Musiala (17 ans) de se greffer au groupe professionnel en l'espace de quelques semaines. Même Cuisance, d'abord mis de côté par Flick à cause d'une prétendue suffisance, a réussi à se faire une place dans l'armada munichoise. « La semaine dernière, il a remercié tous les jeunes du centre de formation pour la qualité qu’ils avaient apportée aux entraînements. Tout le monde est mobilisé » , révèle le consultant Patrick Guillou à Eurosport. Dans un tel environnement, Kouassi ne devrait avoir aucun mal à taper dans l'œil du nouveau patron du Bayern, grappiller du temps de jeu et peut-être accentuer les regrets du PSG. Du côté de la capitale française, en revanche, il faut déjà tourner la page et se concentrer sur le cas d'Adil Aouchiche – un autre dossier épineux –, qui pourrait lui aussi signer son premier contrat professionnel dans une autre écurie. Une mauvaise habitude, on ne s'en débarrasse pas en un claquement de doigts.

Par Clément Gavard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Hier à 16:11 Henry dans le flou avant la reprise de la MLS 8
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 14:29 La collection de tirages photo So Foot de juillet est dispo !