Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Strasbourg-Guingamp (0-0)

Supporters alsaciens, vrais vainqueurs

La meilleure performance de la soirée ? Sûrement pas celle des joueurs, qui ont proposé un tout petit spectacle pendant 120 minutes. Mais celle des fans de Strasbourg, qui ont au contraire fait le show durant tout l'événement et qui ont été récompensés de leurs efforts avec une Coupe de la Ligue soulevée par leur équipe au bout des tirs au but.

Modififié
Il faut dire ce qui est. Ce samedi soir, la finale de la Coupe de la Ligue n'a pas donné un grand match. Ni un grand football. Ni un magnifique vainqueur. Les 120 minutes de jeu, qui ne se sont pas déroulées sur une très belle pelouse, n'ont pas donné lieu à des délices techniques, des exploits tactiques ou à de multiples occasions portées par un rythme soutenu. Une fois que les négations ont pris toute la place, on peut même affirmer que cette soirée a ressemblé à un néant offensivement parlant. « Quand tu joues sur un terrain dans cet état, avec un ballon dans cet état... il faut aussi mettre les joueurs dans les meilleures dispositions, a défendu Thierry Laurey face à la presse. C'était très difficile de mettre du rythme, il y avait pas mal de rebonds... Il y avait aussi un peu de pression, pour les jeunes joueurs ou ceux qui n'ont pas forcément fait de finale. On s'attendait un peu à tout ça. »


Mais au bout du compte, au bout de cette interminable partie et au bout de la séance de tirs au but, il reste les sourires et les souvenirs. Les sourires : ceux des joueurs strasbourgeois au détriment de ceux des Guingampais, mais aussi et surtout ceux de leurs supporters venus en masse à Lille pour les encourager. Les souvenirs ? Les images qui demeureront dans les mémoires seront justement celles observées dans les tribunes pendant la rencontre, aux alentours du stade avant et après. À savoir celles des fans alsaciens, qui ont une nouvelle fois porté leur équipe et fait le show (contrairement aux acteurs de la pelouse).

Remerciements unanimes


Oui, c'est de cela dont il faudra parler lorsque sera évoquée la finale de la Coupe de la Ligue 2019. Au stade Pierre-Mauroy, près de 50 000 personnes ont répondu présent. Parmi elles, des milliers de supporters strasbourgeois ont joué le jeu après avoir parcouru des centaines de kilomètres. Juste pour le kiff, juste pour célébrer le football « populaire » pour une fois débarrassé du Paris Saint-Germain, juste pour rappeler que le ballon rond n'est pas qu'histoire de roulettes et de petits ponts. Après avoir soulevé le trophée – la troisième Coupe de la Ligue de l'histoire du club –, les joueurs et dirigeants alsaciens ne s'y sont pas trompés.


Au micro de Canal Plus, tous ont eu un mot pour leur public qui les accompagne depuis toujours malgré les périodes compliquées passées dans les divisions inférieures. Sanjin Prcić : « Le public nous a encouragés pendant tout le match. Ils ont été patients. C'est une récompense du parcours qu'on a fait, et un bonheur qu'on veut partager avec tout le monde. » Anthony Gonçalves : « C'est bien après la galère qu'on a eue. Une grande pensée aux supporters. » Dimitri Liénard : « 75% du stade était strasbourgeois, c'est un truc de malade. » Marc Keller, le président : « Le public ? Il a été extraordinaire. » Signe que ce succès est avant tout celui du public. Qui, s'il n'a pas vu un grand spectacle, l'aura fait à sa manière et en aura été récompensé. Qu'il n'hésite pas dans ses excès, cette nuit : à lui de profiter – si ce n'est déjà fait –, désormais.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

il y a 6 heures Henry discuterait avec les New York Red Bulls 27
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
il y a 10 heures L'ancien club de Weah au Liberia rétrogradé en D3 il y a 11 heures La VAR sera introduite à partir des quarts à la CAN 2019 14
À lire ensuite
Les notes de Strasbourg