Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Porto-Liverpool

Sunny Henderson

Le capitaine de Liverpool s'est métamorphosé ces dernières semaines. De quoi permettre au joueur de 28 ans de prendre un peu plus d'épaisseur dans le beau roman qu'est en train d'écrire Liverpool cette saison.

Modififié

Certains personnages savent se réinventer pour retrouver une place de choix dans une intrigue. Neville Londubat dans Harry Potter, Samwell Tarly dans Game of Thrones, mais aussi Jordan Henderson à Liverpool. Jusqu’ici, l’Anglais était cantonné à un rôle de capitaine, milieu infatigable, travailleur de l’ombre, sergent-major. Chose qu’il accomplissait de manière exemplaire, qu’il soit titulaire ou en sortie de banc. Mais malgré le brassard serré autour du biceps, rares sont les fois où il a pu attirer à lui la lumière lors des grands rendez-vous. Pourtant, s’il y en a bien un qui a perçu son potentiel narratif, c’est bien Jürgen Klopp. « Hendo, de mon point de vue, est un joueur brillant, assurait le scénariste allemand. C'est notre capitaine, c'est un personnage fantastique. Si je devais écrire un livre sur Hendo, ce serait 500 pages. » Rien que ça. Certes, le coach des Reds a pas mal de feuilles à noircir, puisqu'il a promis également un tome sur Virgil van Dijk après le match contre le Bayern (3-1). Mais cette déclaration dit beaucoup de l’estime qu’il porte à son « skipper » . Et lors de ses dernières sorties, il le lui a bien rendu.

Casse la démarche comme Hendo


Buteur contre Southampton (2-1) après 17 mois d'abstinence, une énorme perf contre Porto à l’aller (2-0) et une passe décisive pour décoincer le choc du week-end face à Chelsea (2-0), Jordan Henderson endosse plus que jamais ses responsabilités, dans un moment crucial de la saison de Liverpool. De quoi calmer les critiques qui commençaient à arriver à ses oreilles et repousser la sempiternelle comparaison avec l'icône Steven Gerrard. « La tâche la plus difficile des 500 dernières années a été de remplacer Steven Gerrard, relayait Klopp. Dans l'esprit des gens, c'était "Si ce n'est pas Stevie, ce n'est pas assez bien." Hendo s'en est très bien tiré, ce qui lui permet d'être très fier. » Son équipe a encore en ligne de mire deux titres, et pas des moindres, et le timing est de choix pour finir de mettre tout le monde d’accord.


Le chemin pour se mettre dans la direction de la légitimité n’a pas été le plus court pour Henderson. Arrivé sur les bords de la Mersey à 21 ans contre la somme de 22 millions d’euros, le gamin de Sunderland s’est rapidement fait une place dans le dispositif de Brendan Rodgers, dans une position de milieu relayeur. Mais le second souffle a tardé à arriver : les blessures et les contre-performances s’enchaînent et laissent penser qu’un certain Sir Alex Ferguson avait bien le nez creux. Dans son autobiographie, le manager emblématique de Manchester United racontait qu’il s’était intéressé à Jordan Henderson. À l’époque, l’ancien ailier est un pilier des Black Cats de Steve Bruce, qui le recommande à son homologue écossais. Mais SAF décline poliment la proposition, expliquant que le garçon « utilisait trop ses genoux lorsqu'il courait » , une démarche qui « pourrait lui causer des problèmes physiques plus tard dans sa carrière » . Pas de quoi offusquer Hendo, qui préfère voir le verre à moitié plein : « Pour moi, c’était une sorte de compliment, pour être honnête. Si Sir Alex a décidé de ne pas donner suite à cause de ma façon de courir, c’est que j’avais dû faire des choses suffisamment intéressantes pour qu’il m’observe de manière aussi attentive. »

Hendo Unchaîned


Une réaction qui permet de cerner le bonhomme : il cherchera toujours à donner aux autres une autre impression que la première. Et quand la concurrence se renforce à Liverpool, comme cette saison avec l’arrivée de Fabinho à son poste de sentinelle — où Jürgen Klopp l’a replacé entre-temps —, et de Naby Keïta, l’international anglais garde son importance dans le groupe. Mais si Henderson a pu reverdir ce printemps, c’est d'abord parce qu'il a été installé à droite du triangle de l'entrejeu. Une position où sa qualité de passe longue, son impact et sa lecture de jeu sont mieux mis en valeur. En témoigne son avant-dernière passe décisive mardi dernier contre Porto, amenant le but de Firmino.



C'est même à la suite d'un entretien entre le coach et son capitaine, que cette décision a été prise, le joueur demandant à évoluer un cran plus haut sur le terrain. « On a eu cette discussion, relate Klopp. Maintenant, vous pouvez voir qu'il est vraiment énergique. C'est mon travail de faire jouer les joueurs dans leur position la plus forte. À partir de maintenant, quand les joueurs viendront dans mon bureau et demanderont une position différente, j'accepterai. » Une révélation dans l'esprit de l'entraîneur qui devrait être exploitée en cette fin de saison. Surtout qu'elle pourrait permettre à Jordan Henderson d'être le premier capitaine des Reds depuis Graeme Souness en 1984 à soulever dans la même année le trophée de champion d’Angleterre et celui de champion d’Europe.



Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 17:34 EuroMillions : 104 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi
Hier à 16:30 Le récap de la #SOFOOTLIGUE
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur