Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Finale Ligue des Champions
  2. // Bayern Munich/Borussia Dortmund

Subotic a pourtant tout donné, Lewandowski déçoit

Le Borussia Dortmund a donné. Beaucoup donné. Trop donné. A tel point que les joueurs de Klopp, énormes en première période, ont flanché en seconde et ont craqué dans les dernières minutes. Dommage : Weidenfeller et Subotic avaient été énormes, tandis que Gündogan et Reus auraient pu faire la différence à tout moment.

Weidenfeller (7) : Un match impeccable. On ne peut rien lui reprocher. Sa parade en première période sur la tête de Mandzukic est dingue. Ensuite, il a réalisé d'autres parades décisives, notamment sur les missiles d'Alaba et Schweini. Après, le foot est une histoire de détails : s'il n'effleure pas du pied le centre de Robben, probablement que Schmelzer aurait pu dégager le ballon. C'est couillon.

Hummels (6,5) : Après ses prestations moyennes face au Real, le défenseur central a relévé la tête. Pas forcément très précis sur ses relances, il a été parfait sur le plan défensif. Mais, comme toute son équipe, il a faibli sur la dernière demi-heure, et a fini par laisser filer Robben. Il lui manque encore ce petit quelque chose pour être parmi les immenses défenseurs centraux d'Europe.

Piszczek (7) : Quoi qu'on en pense, les Polonais savent défendre. L'ami Piszczek, ou Pitchek pour les feignants, l'a prouvé. En première période, sur son côté, il a été énorme, aussi bien défensivement qu'offensivement. En seconde, il se fait avoir par la passe dans le dos de Ribéry, et ne s'est jamais vraiment remis dans le match. Comment dit-on "dommage" en polonais ?

Subotic (7,5) : Tout le stade, et tous les gens devant leur téléviseur, ont hurlé lorsque le Serbe a taclé comme un mort de faim sur ce ballon que Robben n'avait plus qu'à pousser au fond. Si le BVB l'avait emporté, il aurait été un héros national. Là, il restera juste comme le meilleur soldat de l'équipe vaincue. Lot de consolation.

Schmelzer (6,5) : Le joueur besogneux par excellence. S'il faut se battre, il se bat. S'il faut aller au contact, il va au contact. S'il faut taper un sprint, il tape un sprint. Une débauche d'énergie incroyable, qui, comme pour tous ses coéquipiers, a pesé en fin de rencontre. Et sa dégaine folle, on en parle ?

Blaszczykowski (5) : Une grosse débauche d’énergie en début de rencontre, une occaz manquée, mais ensuite, il a calé. Juste après l’égalisation, il a l’opportunité, en contre-attaque, d’aller porter le score à 2-1. Mais tergiverse et rate l’occasion. En bout de course, clairement.

Bender (5,5) : Le robot de Futurama avait visiblement les circuits légèrement rouillés. Moins présent que d'habitude, il a tenté de peser au milieu de terrain. Comme le reste de son équipe, il a réalisé une belle première période, mais a disparu en seconde. Et sinon, des nouvelles du Dr Zoidberg ?

Großkreutz (6) : Il a peut-être réalisé le geste de la finale : un extérieur du pied droit, contrôle orienté, petit pont sur Schweini, ouverture pour Reus. Si l'homme à la raie blonde plante derrière, la grosse kreutze devient un héros. Ah, avec des "si"...

Gündogan (6,5) : 22 ans, il en faut, des cojones, pour aller tirer un pénalty en finale de C1. Il les a eues, confirmant son étonnante maturité. Dans ce match, il a parfois trop tenté d'y aller tout seul, se faisant stopper par la défense bavaroise. Mais le talent est là, sans le moindre doute. Encore un joueur que les dirigeants de Dortmund vont devoir blinder. Car un chèque russe est si vite arrivé.


Lewandowski (5) : Non, Robert, pas comme ça. Après son quadruplé face au Real, on attendait le Polonais comme le danger numéro 1 du BVB. Raté. Il a pratiquement tout loupé, notamment son duel face à Neuer. Bon, après, tout est relatif. Si l'arbitre juge que son contrôle du bras est un contrôle de la poitrine, il inscrit l'un des plus beaux buts de l'histoire de la C1. Et là, c'est une autre histoire. Une autre issue.

Reus (6) : Un magnifique joueur. Une conduite de balle dingue, une technique au-dessus de la moyenne, une superbe frappe. Son palmarès reste vierge, mais que ce soit clair : ce type là va ramasser des titres. Et si ce n'est pas avec le BVB, ce sera avec un autre club. Euh, avec le Bayern, par exemple ?

Götze (10) : Le seul mec content d'avoir perdu et triste d'avoir gagné. Avec une jolie casquette en prime.

Klopp (6,5) : Il avait parfaitement étudié son coup, à tel point qu'en première période, le Borussia a été au-dessus. Avec un peu plus de réalisme, le BVB aurait même pu mener au score. Par la suite, il a été pénalisé par son manque de banc, qui ne lui a pas permis de faire de changements lorsque son équipe a commencé à fléchir. Il n'en reste pas moins l'un des grands bonhommes de la saison. Par contre, arrête tes conneries, Jurgen, remets ton jogging et relaisse toi pousser les cheveux.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 10
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi