Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e tour
  3. // Liverpool-Chelsea

Sturridge, si loin du Bridge ?

Après des années passées dans l'ombre ou à l'infirmerie, Daniel Sturridge, revenu à Liverpool, remonte sur le devant de la scène. Un peu comme lors du début de son deuxième passage à Chelsea, qui pouvait inciter à l’optimisme. Bis repetita ?

Modififié
Cela faisait longtemps qu'il n'avait plus goûté aux joies d'une titularisation en Ligue des champions. Très longtemps. Six ans et demi, environ. 2379 jours, pour être précis. La dernière fois, c'était avec Chelsea, face à Naples, dans un huitième de finale retour remporté par les Blues en prolongation (4-1). Le 14 mars 2012, année où le club londonien a d'ailleurs remporté la coupe aux grandes oreilles. Alors, Daniel Sturridge se devait de fêter l'événement de belle manière. Chose faite avec son ouverture du score de la tête contre le Paris Saint-Germain. Histoire, aussi, de faire connaissance avec les imitations de Sadio Mané.


L'essentiel Roberto Firmino diminué en raison d'une gêne à l’œil, Jürgen Klopp avait naturellement opté pour l'Anglais en pointe afin de bien démarrer l'entrée en matière de Liverpool dans cette nouvelle édition de Ligue des champions. Naturellement, parce que l'Allemand semble compter sur lui cette saison. « C'est une excellente chose pour nous de l'avoir à nos côtés. Je suis avec lui à 100%, a ainsi assuré le technicien face à la presse en juillet. Daniel est un joueur exceptionnel. S'il est apte, il jouera un rôle dans l'équipe. Je suis totalement ouvert à l'entraînement individualisé. Quand je suis arrivé au club, j'étais enthousiaste à l'idée de travailler avec lui. Mais il a eu quelques blessures.  »

Valeur sûre sans blessure ? Même pas sûr


Quelques blessures, oui. Pas moins de 31, même, depuis son arrivée chez les Reds en 2013. Des pépins physiques qui ont eu raison de son rendement tout au long de sa carrière. Prêté à West Bromwich Albion l'hiver dernier, Sturridge a défendu les couleurs des Baggies à seulement six reprises (aucun but). À Liverpool, l'avant-centre n'a réalisé qu'une seule saison à plus de onze titularisations en Premier League. Alors, l'homme qui approche de la trentaine (il a soufflé ses 29 bougies le 1er septembre) et à qui on conseillait d' « apprendre ce qu'est une blessure sérieuse et une simple douleur  » (Klopp, déjà, en 2015) est-il parti pour, enfin, exprimer son énorme potentiel et rééditer ses performances de 2013-2014 (24 pions en compétitions nationales) ?


Un coup d’œil sur ses expériences à Chelsea, qu'il va croiser ce mercredi au troisième tour de League Cup justement, n'incite guère à l'optimisme. Après un premier passage contrasté d'un an et demi chez les Blues et un prêt à Bolton nécessaire pour lui offrir du temps de jeu, l'international (26 sélections) revient à Londres en 2011, impressionne les habitués de Stamford Bridge, est appelé en équipe nationale et s'installe légitimement dans le onze... jusqu'en janvier. Capable d'exploits individuels assez impressionnants et doté d'une accélération foudroyante, Daniel ne tient pas sur la durée (onze buts en Premier League avant la nouvelle année, puis plus rien malgré quatorze titularisations). Le remplacement d'André Villas-Boas par Roberto Di Matteo, qui autorise l'équipe à passer en mode « auto-gestion » guidée par le trio John Terry-Frank Lampard-Didier Drogba, ne l'aide pas. Et c'est finalement du banc qu'il observe sa team aller chercher la C1, alors même que son organisme le laisse tranquille.

Une dernière chance ?


Cette période, couronnée d'un immense succès pour Chelsea, met en avant l'irrégularité qui deviendra malheureusement chronique de Sturridge. Liverpool, qui le récupère dès l'année suivante, s'en rendra également compte. Reste que le temps passé et l'expérience acquise ont pu forger un corps plus solide et un nouveau tempérament chez le Britannique, qui n'a désormais plus de temps à perdre s'il souhaite ne pas définitivement faire partie de la trop grande liste des espoirs déchus.


Klopp et le calendrier surchargé devraient lui offrir une nouvelle occasion de convaincre, cette saison. Une énième chance que le natif de Birmingham doit croquer à pleines dents, en restant patient : constituant pour le moment le deuxième choix de son coach et Firmino ne pouvant certainement pas enchaîner soixante parties au top niveau, la doublure aura son mot à dire. À lui de se rendre, encore une fois, plus important en rouge qu'en bleu.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:27 Un club normand change de maillot pour soutenir les gilets jaunes 12 Hier à 15:01 Laporte : « Deschamps ne m’appelle pas pour des raisons personnelles » 99
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:30 Les trophées 2018 de SO FOOT !