Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 83 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Strasbourg-Lyon (2-2)

Strasbourg estomaque l'OL

Lyon pensait pouvoir se rassurer à Strasbourg avant d'affronter le Barça. Ils en avaient d'ailleurs bien pris le chemin en menant tranquillement 2-0 à l'heure de jeu. Mais le Racing a pris un malin plaisir à embrouiller les esprits rhodaniens, en arrachant un nul en deux minutes. Lyon perd des certitudes, en plus de Marcelo sorti sur blessure.

Modififié

RC Strasbourg Alsace 2-2 Olympique lyonnais

Buts : Ajorque (69e, 70e) pour le Racing // Dembélé (4e, 52e sp) pour l'OL

« À Strasbourg, des joueurs peuvent gagner leur place pour Barcelone. » Bruno Genesio voulait que ses joueurs lui proposent un casse-tête, à l'occasion de cette dernière sortie en Ligue 1 avant d'aller défier le Barça en Catalogne. Parce qu'il fallait faire souffler quelques éléments (Fekir, Ndombele, Depay, Traoré) et en tester d'autres. Mais rien n'est jamais rationnel à la Meinau. Et alors que ses joueurs avaient su profiter des cadeaux de Lamine Koné pour prendre le large, Strasbourg et Ludovic Ajorque ont renversé le plateau en deux minutes pour causer de vrais maux de têtes au coach lyonnais. Et comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule : Marcelo, touché aux ischios dès le premier quart d'heure, devrait manquer le huitième retour. Genesio avait l'embarras du choix, il ne reste plus que l'embarras tout court.

Claques et claquage


C'est dans une Meinau gonflée d'excitation et de ferveur que l'Olympique lyonnais attaquait sa répétition générale. Une ambiance de fête foraine, où chacun des acteurs a débarqué avec l'envie de mettre des patates dans un punching-ball et repartir avec le gros ours en peluche. Mais dans ce manège à ciel ouvert, c'est Lamine Koné qui offre le pompon aux visiteurs dès le premier tour de manège. Pas en danger, le défenseur strasbourgeois voit le pressing lyonnais se déclencher sur sa passe en retrait mollassonne. Il n'en fallait pas plus pour que l'ancien de la maison, Martin Terrier, s'en empare. Matz Sels a tenté de rattraper la bévue du copain, mais Maxwel Cornet puis Moussa Dembélé enfoncent le clou (0-1, 4e).


Étourdis, les Alsaciens mettront dix bonnes minutes pour retrouver leurs esprits. La machine à centrer Lala se met en branle, Sanjin Prcić se pose à la circulation, mais les Strasbourgeois se tapent le crâne contre les parois du labyrinthe défensif de l'OL. Ainsi, les têtes d'Ajorque (16e) ou de Mitrović (43e) fuient le cadre, alors que les acrobaties de Fofana (22e) et de Da Costa (42e) se heurtent à un mur orange. Finalement, ce sont les Lyonnais qui confirment leur propension à engloutir les occasions comme des barbes à papa (12 tentatives en 45 minutes) : Dembélé se cogne au sens propre sur un énorme Mats Selz (27e et 32e), avant que le gardien belge ne dégoûte Cheikh Diop (19e), Ferland Mendy (39e) ou encore Maxwel Cornet (41e).

Le manège désenchanté


Au retour des vestiaires, Lamine Koné continue sa distribution de beignets et régale les Lyonnais. Au duel face à Houssem Aouar, le défenseur encaisse un petit pont, puis provoque un penalty. Moussa Dembélé n'aura donc plus qu'à se pencher pour signer un doublé (0-2, 52e). Koné n'en restera pas là : un contrôle foiré permet de mettre sur orbite Terrier, mais sa frappe est trop croisée (56e), alors que Dembélé bute une nouvelle fois sur Sels (66e). Strasbourg manque d'inspiration, mais arrive à électriser la rencontre sur une baston, inhérente à toute fête foraine. Da Costa et Mendy se fritent, mais les Alsaciens sortent enfin les carabines. Caci sert Thomasson en retrait, dont la tête est déviée par Ajorque pour aller se loger au ras du poteau de Lopes (1-2, 69e). Lyon perd pied et encaisse un deuxième plomb dans la foulée, le grand attaquant réunionnais décochant une frappe limpide du gauche (2-2, 70e). Complètement déboussolé, Lyon poussera pour agripper trois points précieux dans la lutte pour le podium, mais finira par se résoudre à en laisser deux dans une Meinau bouillante. La faute à Thierry Laurey et ses trouble-fêtes. Même si la victoire lui échappe depuis fin janvier, le Racing chope un point qui lui permet d'égaliser le total de la saison dernière (38). Pour l'OL, c'est avec un nœud dans l'estomac qu'il mettra le cap sur Barcelone.


Strasbourg (5-3-2) : Sels - Lala, Koné, Mitrović, Martinez, Caci - Thomasson (Gonçalves, 87e), Prcić, Fofana - Ajorque (Zohi, 71e), Da Costa (Mothiba, 60e). Entraîneur : Thierry Laurey.

Lyon (4-3-3) : Lopes - Tete, Marcelo (Dubois, 16e), Denayer, Mendy - Cheikh Diop (Fekir, 75e), Tousart, Aouar - Cornet (Traoré, 81e), Dembélé, Terrier. Entraîneur : Bruno Genesio.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Mathieu Rollinger
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

    Hier à 14:01 EuroMillions : 114 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi 2
    Hier à 18:19 La World Leagues Forum crée un comité pour lutter contre le racisme 3
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom