Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Strasbourg (1-2)

Strasbourg enfonce Nice

Fort de son match nul solide dimanche dernier contre l’OM, Strasbourg est venu s'imposer à Nice grâce à un doublé de Nuno Da Costa (1-2). Quatrième défaite toutes compétitions confondues pour les Niçois.

Modififié

Nice 1-2 Strasbourg

Buts : Lees-Melou (54e) pour Nice // Da Costa (23e, 49e) pour Strasbourg

Vingt-trois ans. Cela faisait vingt-trois ans que Strasbourg n’avait plus gagné à Nice. Fin du tabou. Grâce à une prestation solide, voire héroïque après l'exclusion en début de seconde période de Seka, les Strasbourgeois sont venus planter leur petit drapeau sur la pelouse niçoise. Un succès 2-1 mérité, construit sur une partition collective quasi parfaite, et deux éclairs de Nuno Da Costa, l'un en première, l'autre en deuxième période. Certainement fatigués par la répétition des matchs, les Aiglons ont eu beaucoup de mal à se mettre en route, et n'ont finalement réussi à jouer libérés qu'une fois Strasbourg réduit à dix. Mais même en supériorité numérique pendant plus d'une demi-heure, les hommes de Lucien Favre ne sont pas parvenus à renverser la vapeur. Et concèdent ainsi une troisième défaite de rang en Ligue 1. Ce qui commence à être inquiétant.

Da Costa croisière à l'Allianz Riviera


Tout avait pourtant bien commencé pour les Niçois sous le soleil de plomb azuréen, devant 24 000 fidèles. Après les défaites contre Montpellier le week-end dernier et la Lazio jeudi soir, Lucien Favre semble rassuré par le début de match tonitruant de Saint-Maximin et Jallet dans le couloir gauche. Derrière, Dante calme tout le stade par un gros tacle autoritaire sur Da Costa (9e), comme pour prouver que ses récentes bourdes n'étaient que des accidents de parcours. Pourtant, la physionomie va rapidement s'inverser. D’abord timide, le Racing prend peu à peu confiance avant de trouver l’ouverture sur une action révélatrice des failles de la défense niçoise : seul au milieu de trois défenseurs, Da Costa reprend de volée un centre-bijou de Lala.


Loin de réveiller l’orgueil niçois, ce but lance le début d’un festival strasbourgeois. Collectifs, justes et donc séduisants, les Alsaciens multiplient alors les offensives. Si Da Costa frappe en plein sur Cardinale à la 28e, le gardien niçois sort le grand jeu à la 35e sur une superbe demi-volée de Martin. Strasbourg régale, mais ne parvient pas à faire couler des Aiglons toujours dangereux en contre. Ce sont d’ailleurs les locaux qui se procurent la dernière occasion du premier acte sur une tête de Pléa repoussée par Kamara. Orphelin de Seri au milieu, Nice n’y arrive pas.

De l’importance d’un carton rouge


Toujours sur son nuage, Strasbourg commence idéalement la deuxième période en doublant d’entrée la mise par le même Da Costa, bien lancé par Martin Terrier. Rien ne semble pouvoir freiner le Racing aujourd’hui, pas même Wesley Sneijder rentré à la pause à la place de l’inexistant Srarfi. Rien, à part le Racing lui-même. Sur un débordement niçois, Seka retient Saint-Maximin dans la surface et l’empêche de pousser le ballon dans les cages. Rouge et penalty, que Lees-Melou transforme (54e). Dans la foulée, Kamara réalise deux arrêts miraculeux en dix secondes face à Sneijder et Pléa.


Mais même en supériorité numérique, Nice peine à emballer la rencontre et s’en remet aux éclairs de Sneijder qui finit par abuser des frappes lointaines. Après dix minutes de folie, Nice s’éteint donc de nouveau à l’heure de jeu, laissant les Strasbourgeois reprendre leurs esprits. Un faux rythme s'installe alors, et c'est même Strasbourg qui est tout proche d'en ajouter un troisème en contre, par Terrier (79e). Sneijder envoie une énième frappe lointaine de peu au-dessus du but de Kamara, et M. Rainville délivre les Alsaciens. Une semaine après son nul prometteur face à l’OM, Strasbourg confirme en s’offrant sa première victoire à l'extérieur de la saison, mais aussi sa première en Ligue 1 depuis mars 2008. Retour vers le futur.


Nice (4-3-3) : Cardinale – Souquet, Marlon, Dante, Jallet – Koziello (Lusamba, 69e), Mendy, Lees-Melou – Srarfi (Sneijder, 45e), Plea, Saint-Maximin (Mahou, 80e). Entraîneur : Lucien Favre.
Strasbourg (4-4-2) : Kamara - Lala, Salmier, Koné, Seks - Liénard, Aholou, Gonçalves, Martin (Grimm, 82e) - Terrier (Sacko, 86e), Da Costa (Foulquier,74e). Entraîneur : Thierry Laurey.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Adrien Hémard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 93
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi