Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 33e journée

Statu quo en haut, Parme fait ses adieux en bas

La Lazio maintient son rythme et repousse encore le Scudetto de la Juve, la Roma se remet en marche grâce à un bon Pjanić, l'Inter est imperméable, le Milan totalement poreux, beaucoup de pralines et encore des buts des vétérans Di Natale et Toni. Ce qu'il fallait retenir de la 33e journée de Serie A.

Le trophée d'honneur


Une soirée à l'image de sa saison : infernale. Parme s'est fait manger 4-0 par la Lazio et dit officiellement adieu à la Serie A. Mathématiquement surtout, parce qu'on connaissait depuis longtemps l'issue de cette histoire et on les voyait mal remonter cette pente hors-catégorie. Désormais, ils sont à 16 points de l'Atalanta pour cinq matchs à venir. Oui, le calcul est bon : c'est mort. Il va leur falloir beaucoup de courage pour revenir de cette descente aux enfers. Ciao.

L'équipe de la journée


Cinquième match sans défaite, deuxième victoire d'affilée et l'Europe redevient possible. Après ce succès un peu poussif, mais mérité contre l'Udinese, les hommes de Roberto Mancini se retrouvent à deux points du Genoa et de la 6e place. Ils se donnent le droit de rêver…

L'homme de cette journée


On attendait le sacre de la Juve. Au lieu de ça, on a eu le droit à deux démonstrations des équipes romaines. La Lazio a démonté Parme en 16 minutes. La Roma a pris plus de temps, mais est arrivé quasiment au même résultat. 4-0 pour les Laziali, 3-0 pour les Romanisti. Et dans ces deux fessées parallèles, un prénom ressort plus que les autres. Celui de Miralem. Déjà parce qu'il doit être le seul à le porter en Italie. Mais aussi parce qu'il est le principal artisan de la victoire des Giallorossi. Une belle passe dé' et un but. Un vrai travail de fond pour remettre son équipe sur pied.

Vous avez raté Palerme - Torino et vous n'auriez pas dû


beIN Sport n'a eu d'yeux que pour le Milan, la Juve et les deux Rome, alors forcément, c'était difficile d'avoir accès à ce match. Mais il avait clairement plus d'atouts que les autres. Du suspense déjà. Une ouverture du score pour Palerme à la 10e, une réduction du score à la 13e pour le Toro, un nouveau but pour les Rosanero à la 26e, une longue période de doute et puis l'égalisation de Vives en fin de match. Et puis aussi des actions en pagaille, du rythme et de l'engagement. Un bon match de milieu de tableau avec des équipes plutôt libérées quoi…

L'action de la journée : la praline


Celle de Parolo pour l'ouverture du score de la Lazio



La réponse de Florenzi pour la Roma



Celle d'Iličić pour la réduction du score et la défaite de la Viola face à la Juve



Et celle de Mexès, comme souvent, pour la déroute du Milan

Il a dit...


« Nous ne pensons pas encore au Real Madrid » Max Allegri

Avant le match face à la Fiorentina, Massimiliano Allegri jouait l'auto-persuasion. Il a bien raison. Cela fait maintenant deux journées qu'on annonce le sacre de la Juve, mais que le Torino et la Lazio se mettent en travers. Les Bianconeri ont même encore failli se faire piéger par la Fiorentina mercredi soir, mais finalement non. Non. Définitivement, non. Encore un petit point, un point synonyme de Scudetto et seulement là, ils pourront enfin penser au Real.

Une journée, un tifo


Toujours autant d'optimisme et de bonne humeur à San Siro avant la réception du Genoa. Il fait vraiment mauvais être supporter du Milan AC en ce moment. Débâcle 3-1 des Rossoneri.


La stat inutile


247. Comme le nombre de minutes passées par Doumbia sur le terrain sans marquer le moindre but. Heureusement il a mis un terme à tout ça. C'est même lui qui a ouvert la marque face à Sassuolo et lancé le triomphe de la Louve. Merci le gardien adverse, au passage.

Dolce Vita


Après s'être fait tatouer les enfants de Maxi López sur le bras, Mauro Icardi, récent papa, peut enfin se faire tatouer le sien sur le mollet.


Et sinon…


Tévez a inscrit un doublé hier, mais c'est son premier but de la tête cette saison. Voilà, voilà…

Autre match que vous avez certainement dû manquer, mais que vous auriez mieux fait de regarder : Cesena/Atalanta. Score final 2-2. Du suspense et des buts. Rien de mieux que les rencontres de bas de classement.

Le Hellas a marqué 41 buts cette année, Luca Toni 18. Soit presque la moitié. Sur les dix derniers matchs, le Hellas en a mis 17 et Toni 11. Soit presque les deux tiers. À croire que c'est le seul attaquant véronais. Tout ça pour dire qu'il a encore marqué hier soir pour l'égalisation face à la Sampdoria (1-1)

À peu près le même constat pour Di Natale qui score encore avec l'Udinese, mais ne peut empêcher la défaite des siens face à l'Inter.

Zeman (re)parti, mais Cagliari toujours aussi mal. Deux cartons rouges, une nouvelle déconvenue face au Chievo (1–0) et une relégation qui semble toujours aussi inévitable.

⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 26 dimanche 12 août La célébration musclée de Jürgen Klopp 8 dimanche 12 août La plaque de Courtois saccagée au stade de l'Atlético 64 dimanche 12 août Le boulet de canon de Peterson qui assomme l'Ajax 1