Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. //

Southgate, fils de Deschamps

Tous les grands techniciens du football ayant marqué leur époque, par le jeu ou les résultats, ont donné naissance à un paquet d'enfants tentant de reproduire la formule gagnante. Tous, sauf Didier Deschamps. Jusqu'à ce que surgisse Gareth Southgate, pas effrayé de challenger le Bayonnais sur le terrain du pragmatisme.

Avant le début de l'Euro, alors que l'heure était aux pronostics, la formule consacrée chez la quasi-totalité des observateurs lorsqu'il s'agissait d'évoquer l'Angleterre était simpliste : « Cette équipe possède de bons joueurs, mais un mauvais sélectionneur en la personne de Gareth Southgate. » Un slogan catchy, répété en boucle, qui a fini par devenir angoissant pour ses auteurs à mesure que la sélection aux trois lions passait les tours jusqu'à la finale en rendant méthodiquement chèvre tous ses adversaires. Avec en point d'orgue, cette demi-finale face aux chouchous danois. Ce 7 juillet, les hommes de Kasper Hjulmand ne parviennent à frapper au but que 6 fois en 120 minutes, alors qu'ils avaient l'habitude d'arroser leurs opposants plus de 17 fois en moyenne depuis le début de la compétition. Et c'est bien cela qui énerve ces fameux observateurs, qu'ils soient journalistes, consultants ou simples amateurs de football : ces Anglais font déjouer plus qu'ils ne jouent, et son sélectionneur étiqueté médiocre ne fait jusqu'ici aucun faux pas. Si bien qu'avant la finale, toute l'Europe prend partie pour une Italie au jeu autrement plus enthousiasmant.

Le Deschamps de Watford


Le constat est particulièrement vrai en France, où l'Angleterre est accusée de tous les maux : en plus d'avoir joué la quasi-totalité de ses matchs dans son antre de Wembley – seul le quart de finale face à l'Ukraine a eu lieu hors de ses bases, à Rome –, les gars de Kane se voient reprocher de pratiquer un jeu minimaliste, essentiellement défensif, par un peuple qui adule dans sa grande majorité Didier Deschamps. Et les points communs entre le Basque et le barbu de Watford sont légion. Comme le sélectionneur champion du monde, Gareth Southgate n'a pas de onze type, ou même de schéma préférentiel. Pragmatique, il s'adapte à l'adversaire, capable de jouer indifféremment à 3 ou à 4 derrière. L'homme n'a même pas peur de faire sortir un joueur offensif entré en jeu quelques minutes auparavant, pour le remplacer par un défenseur une fois le score acquis, comme ce fut le cas face aux Danois. Le prodige Phil Foden ne lui donne pas satisfaction en début de compétition ? Il suivra le reste du tournoi depuis le banc, comme ce fut le cas pour Ousmane Dembélé lors de la Coupe du monde 2018 après son match face à l'Australie. Mais ça, les fans français qui ont italianisé leur pseudonyme sur les réseaux sociaux quelques heures avant la finale en signe de contestation n'y ont pas pensé. Car jouer comme le font les équipes de Deschamps, et désormais Southgate, présente le sérieux inconvénient de ne pouvoir marquer l'histoire que dans la victoire. Et de ne séduire que ses compatriotes, quand le reste du monde criera à la négation d'un football qui devrait être universellement flamboyant.

L'échec sans défaite


C'est donc tout naturellement que le monde s'est réjoui du triomphe italien à Wembley, autant que des ratés de Gareth Southgate durant la finale. L'entraîneur anglais aura attendu la dernière étape de la compétition pour prouver à ses détracteurs qu'ils avaient finalement raison. En prenant la décision de faire entrer Jadon Sancho et Marcus Rashford à quelques secondes du coup de sifflet finale en prévision des tirs au but, puis en désignant Bukayo Saka comme cinquième tireur, l'ancien défenseur d'Aston Villa a enfin confirmé un postulat de départ qui commençait à sérieusement battre de l'aile : l'Angleterre possède bien une bonne équipe, emmenée par un piètre sélectionneur. Voilà les commentateurs soulagés. Pour sa défense, l'accusé pourra plaider que statistiquement, il sort de cet Euro invaincu. Comme Didier Deschamps.

Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 17:07 52% des fans chinois trouvent l'e-sport aussi excitant que le football réel 99
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
Hier à 10:54 Le cousin d'Erling Haaland marque pour ses débuts pros 13