Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Gr. G
  3. // Angleterre-Panama (6-1)

Solide comme un Stones

Si l'Angleterre a réalisé un festival offensif ce dimanche face au Panama (6-1), ses défenseurs ont aussi pu s'illustrer des deux côtés du terrain. John Stones en tête, puisque auteur d'un doublé et d'une prestation rassurante en défense.

Modififié
Une pilule. Rien de plus, rien de moins. Voilà ce qu’a administré l’Angleterre a un équipe panaméenne plus paramétrée pour un tournoi de street qu’une partie de football, face à une équipe aussi pragmatique que celle de Gary Southgate. Une seconde victoire consécutive (ce qui n’était plus arrivé aux Three Lions en Coupe du monde depuis 2006), et une belle forme qui peuvent être analysées à travers l’exemple de John Stones. Car si Harry Kane a signé un triplé et prend la tête du classement des buteurs, c’est bien le défenseur mancunien qui symbolise le mieux cet après-midi une Angleterre qui, enfin, ne déçoit pas et qui semble pouvoir répondre à ses ambitions.


À Nijni Novgorod, John Stones a d’abord fait étalage de ses qualités de buteur, puisqu'il est venu mettre à profit son mètre 88 dans la surface pour convertir un corner et un coup franc indirect. Un doublé pour un défenseur n'est jamais anodin. Surtout que sa présence a été une menace permanente pour le Panama, puisque c’est encore lui qui provoque le second penalty, après avoir été accroché. En seconde période, il réalise un retour décisif sur sa ligne quand les Centraméricains trouvent enfin une faille. Entre-temps, sa science dans ce dispositif à trois (où il était accompagné de Walker et Maguire) permet à la défense d'être efficace et permet, en sus, d’épargner les traditionnelles critiques touchant les gardiens anglais. Pickford a très peu eu l’occasion de s’illustrer et donc de se rater jusqu’ici. Dernier atout et non des moindres : une qualité de passe très intéressante, cassant les lignes lorsqu'il sollicite Sterling ou Kane. Le tableau aurait pu être parfait sans ce manque d’attention sur le but de Baloy, mais la prestation suffit pour dissiper les doutes autour de cette sélection.

Sans état d'âme


Le défenseur de Manchester City a pu poser véritablement sa patte sur une rencontre internationale. Le poids d’être ce stoppeur à 55 millions d’euros a longtemps pesé sur ses épaules, ayant du mal à justifier ce statut avec les Sky Blues. Mais avec l’arrivée de Guardiola en club et celle de Gary Southgate en sélection, le voilà investi d’une nouvelle tâche qui correspond parfaitement à ses aptitudes : celle d’être le maillon fort d’une défense à trois, propice pour faire étalage de ses qualités d’anticipation, mais aussi de premier relanceur. Et dans une Angleterre qui cherche à se réinventer, effacer les échecs passés, et créer une nouvelle génération à qui on ne demandera pas de gagner cette Coupe du monde, mais de construire pour être armée dans deux ou quatre ans, Stones peut à 24 ans briguer le rôle de patron des lignes arrière.


Alors certes, il faudra confirmer, se mesurer à un adversaire supérieur dans les prochains matchs, se coltiner la puissance offensive belge dès jeudi prochain, Romelu Lukaku ou pas, tester son système face à un collectif mieux huilé, et chercher à atteindre les quarts de finale pour contenter le Royaume. Mais si son pilier défensif peut adapter son niveau à ces exigences, les Three Lions pourront voyager. Avec dans leur carquois, diverses flèches pour embêter les favoris. À savoir : un buteur de classe mondial, un milieu dynamique à souhait, une force de frappe intéressante sur coups de pied arrêtés (six buts sur huit inscrits dans ce secteur de jeu) et enfin une valeur sûre à l'arrière pour verrouiller tout ça.

Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

I récup ze ball !

Vidéo



Dans cet article


Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5