Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

Sochaux ou le changement dans la continuité

Le FC Sochaux a fait dans les grandes manœuvres en janvier : départ du directeur sportif, renforcement de l'entraîneur et grosse activité sur le marché des transferts. Suffisant pour passer le printemps ?

Modififié
« Qui dirige le club ? » Cette question, Jean-Claude Plessis n'était pas le seul à se la poser en fin d'année. Une interrogation à laquelle il fallait ajouter sa suite logique : et pour aller dans quelle direction ? Car entre un propriétaire chinois à la surface financière incertaine et une gestion déléguée aux Espagnols de Baskonia, se glissait un bilan sportif moribond pour le FC Sochaux-Montbéliard, 16e de Ligue 2 à la trêve. Depuis, si les Lionceaux n'ont pas encore connu la victoire en 2019, il semblerait bien que le mois de janvier ait remis un peu de clarté dans le ciel franc-comtois. Même si le retour du soleil reste une perspective encore lointaine.

Le château de cartes


Baskonia, le mot était en passe de devenir une insulte en franc-comtois, synonyme de « prise en otage, de privation d'indépendance et de valeurs » pour Théo, du collectif Sociochaux. Soit le groupe à la tête du Deportivo Alavés, arrivé à Montbéliard en avril 2018 avec l'idée d'appliquer des méthodes ayant fait leurs preuves en Espagne pour, à terme, racheter le club. « Ils représentaient tout ce à quoi on s'oppose, continue Théo. Système de multi-propriété, gestion basée sur une diminution drastique des coûts, trading et perte de l'attachement au club par la formation. » Sans oublier des relations compliquées en interne entre historiques du club, jeunes loups ibériques et propriétaire chinois, mais surtout absent. Alors, le 21 janvier, c'était jour de fête pour Théo et tout le Sociochaux, collectif hétéroclite visant à prendre une participation populaire au capital du club : « L'annonce du départ de David Vizcaino (le directeur sportif espagnol, N.D.L.R.), c'est une vraie bataille de gagnée. On retourne à la situation d'avant, avec une gestion générale chinoise et une gestion sportive française par des gens qui connaissent le football français, Sochaux et la Ligue 2. »


De fait, Omar Daf apparaît comme le grand vainqueur de l'hiver doubiste. Mais avant de revoir l'avenir en jaune et bleu, la Tribune Nord Sochaux reste méfiante et ne lèvera pas le boycott entamé en début de saison. « On connaît le président Li, explique Thibault, président de la TNS. Il peut te dire une chose un jour et le contraire la semaine d'après. » Déroulé de la frise chronologique : « Mi-décembre, Baskonia annonce son départ. Sauf qu'une semaine plus tard, Li affirme que la collaboration ne s'arrête pas, qu'elle change juste de forme. Ensuite, le 19 janvier, le club officialise le départ de six joueurs liés à Alavés, puis le 21 celui de Vizcaino. Mais rien pour le départ de Baskonia dans son ensemble. » Avant de conclure : « On connaît Li et son absence de parole, on continuera le boycott de Bonal tant qu'il n'y aura pas d'officialisation de la rupture définitive des relations. » Une absence de parole qui serait, selon Baskonia, à l'origine de son retrait, à savoir le non-respect d'un gentleman agreement sur la vente du club par les Chinois aux Espagnols dans les trois ans. Encore faut-il que le club existe toujours.

Courir ou mourir


Recommencer de zéro ou réparer les dégâts, le débat existe chez les amoureux du FCSM. Sauf pour l'entraîneur Omar Daf, embarqué depuis novembre dans une mission sauvetage périlleuse, mais sorti seul maître à bord d'un mois de janvier agité comme jamais. Car pendant que les Espagnols pliaient les gaules, l'homme aux plus de 200 matchs avec les Lionceaux se voyait renforcé. À commencer par son staff, enrichi des arrivées d'Ali Boumnijel et Stéphane Mangione le 22 janvier. Puis sa matière première, son équipe : Josema, Pavić, Galilea, Madger, Nando et, dans une moindre mesure, Budkivskyi et Demitrović, ont quitté une Ligue 2 parfois trop physique pour leur football tendance latine. À la place, Sochaux a fait dans la valeur sûre : Cyrille Bayala (Lens) et Hamza Sakhi (Auxerre), prêtés, connaissent la Ligue 2, Yohan Mollo rappellera Jérémy Ménez aux anciens, Christopher Rocchia vient combler un manque à gauche, quand Momo Sissoko doit apporter toute son expérience, à défaut de vitesse. En résumé, Sochaux est revenu aux fondamentaux.



Suffisant pour se maintenir en Ligue 2 ? La clé viendra peut-être du capitaine Jeando Fuchs, dont on saura le 31 janvier à minuit s'il termine sa saison dans le Doubs, ou file à Alavés dans les valises de Baskonia. Ensuite, les dissensions internes apaisées sous la houlette de Daf, Sochaux va pouvoir se concentrer pleinement sur le terrain. Un minimum : avec tous ces mouvements en coulisses, on en viendrait presque à oublier que Sochaux est aujourd'hui 17e de Ligue 2, deux points au-dessus de la ligne de flottaison avant de recevoir le 5e, Clermont. Et le plus grave pour Thibault, la Tribune Nord Sochaux et tous les groupes en grève ? « C'est qu'on en vient à ne plus attendre le match du vendredi soir. On est critiqué, mais il ne faut pas oublier qu'un boycott, c'est vraiment éprouvant pour des supporters. »



Par Eric Carpentier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi

il y a 17 heures DERNIER JOUR : 10€ gratuits pour miser sur la Ligue des champions
il y a 1 heure La Coupe de la Ligue va être supprimée 92 il y a 1 heure Ronaldo recherche une employée de Mcdonald’s 21
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
il y a 8 heures José Mourinho est le coach le plus dépensier de l’histoire en transferts 67 Hier à 17:40 La VAR utilisée dès les poules en C1, pas en C3 4