Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014 – Groupe E – Suisse/France
  2. // Les notes

Sissoko, le coup de Deschamps

Auteur, comme ses partenaires, d'une excellente partie, Moussa Sissoko a brillé face aux Suisses. Pas en reste, la paire Valbuena - Matuidi a permis aux Bleus de passer une très belle soirée. Relevé de notes d'une classe brillante.

Modififié

Équipe de France


Lloris (6,5) : Le pote qui travaille le vendredi soir. Il débarque à la soirée que tout le monde attend au Brésil, mais avec trop de verres de retard. Bah ouais, les autres ont déjà descendu 8 shots pendant qu'Hugo se faisait chier derrière son bureau.

Évra (7) : Il a chassé la daube suisse avec plus de succès que la taupe française. Costaud en conférence de presse et sur le terrain. Un vrai joueur de Football Manager.

Varane (7) : Quand on défend sur Ronaldo, Benzema, Modrić ou Di María a l'entraînement, s'occuper d'un type qui s'appelle Haris, c'est du pain béni. Sans croûte.

Sakho (7,5) : Quel patron ! Malgré ce tacle quelque part entre la Goutte d'Or et Souleymane Diawara, Mamad a dominé cette rencontre de la crête et des épaules. Après le naufrage de Koscé, Sakho 2017 semble la bonne option pour la droite de la charnière.

Debuchy (5,5) : Une coupe à moisir à l'armée, mais aucune notion de la couverture au moment de faire le lit de la défense. Correct offensivement, mais pas de quoi faire oublier définitivement Bacary Sagna. C'est dire.

Cabaye (6,5) : À ce poste, il est le seul qui aille, Didier le dit sans faille, restez cool les Suisses, sinon on envoie Cabaye.

Sissoko (7,5) : Le pote qu'on hésite à amener à une soirée, mais qui finit adulé par tous les mecs et aux bras de la plus jolie fille. Il n'y a pas de ventre mou en Coupe du monde, du coup, le Téfécé et ses anciens peuvent briller. Après Aurier, Moussa a tiré son épingle du jeu. Omniprésent dans son secteur, il a récupéré des ballons, envoyés de bonnes passes et mis son but, d'un plat du pied tranquille. Un vrai bon match.

Matuidi (8) : Le même plat du pied gauche que contre la Jamaïque et la même activité qu'avec le PSG. Un grand classique de Matuidi, à ceci près que les supporters de l'OM peuvent enfin le dire : ils adorent Blaise.

Valbuena (8) : Un but, la même activité qu'avec l'OM (sauf cette saison) et de très bons coups de pied arrêtés. Un grand classique de Valbuena, à ceci près que les supporters du PSG peuvent enfin le dire : ils adorent Mathieu.

Giroud (7) : Avec une charnière Djourou-Senderos, la personne qui lui a le plus collé aux basques, c'est clairement Mathieu Valbuena, qui avait des envies de saute-mouton après son but. De la liberté de penser et de jouer à faire enrager Florent Pagny. Il méritait de jouer, il a joué. Il méritait de marquer, il a marqué.

Benzema (7,5) : Un but octroyé au portier du Honduras, un but refusé par l'arbitre pour une histoire de secondes et un péno écarté par Benaglio. Apparemment, il y a une secte qui refuse que Benzema batte le record de Ronaldo. Tant que ça ne l'empêche par de régaler ses coéquipiers et de planter des buts...

Pogba (7) : Un taulier de bar : le type était venu en fin de journée pour prendre son petit jaune. En vain. En revanche, il en a profité pour délivrer le caviar de la soirée à Karim Benzema. Benzema qui a d'ailleurs cru à une passe de Modrić en voyant cet extérieur du pied.

Koscielny (4) : Le Robin des Bois du foot. Le type entre pour voler aux meilleurs pour donner aux mauvais. Bon pour le karma.

Griezmann (non noté) : Parce que sur le Tour de France, même le vaincu de l'étape, après une fringale folle dans la dernière montée, doit passer la ligne. Ne t'inquiète pas, Antoine, Floyd Landis s'en est remis.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 47 minutes Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 6
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 8
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi