Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // City-Huddersfield

Silva, héritier de Silva

Titulaire et buteur lors de la première journée de Premier League contre Arsenal, Bernardo Silva a une mission cette saison : suppléer un David Silva qui vieillit et prouver qu'il peut remplacer à long terme l'Espagnol dans l'entrejeu de Manchester City.

Modififié

Le ballon rebondit, rebondit, rebondit... Et PAN ! La flèche du pied gauche est partie. Sur un centre en retrait de Benjamin Mendy, Bernardo Silva manque de crever le ballon et de déchirer les filets de Petr Čech en envoyant un missile dans les cages d'Arsenal. Le chrono indique l'heure de jeu, le tableau d'affichage s'orne désormais d'un 2-0 en faveur de Manchester City, et la victoire du champion en titre est d'ores et déjà actée lors de cette première journée de Premier League.

Vidéo

Un but qui vient récompenser une performance majuscule de la part du Portugais, un des meilleurs éléments de sa bande sur le match (avec Raheem Sterling, Mendy ou Kyle Walker), et qui renvoie également à un autre de ses pions – tout aussi magnifique – marqué contre ces mêmes Gunners en mars dernier. Comme si le bonhomme commençait petit à petit à prendre véritablement de l'importance au sein d'un club qu'il a rejoint il y a un an et dont la première saison commune a laissé un peu de frustration.


Car s'il a été aligné dès le coup d'envoi face à la team d'Unai Emery, Silva n'a connu que quinze titularisations en championnat en 2017-2018. Pas rien étant donné qu'il représentait une recrue de 23 ans, mais pas suffisant vu son talent et son prix (Monaco l'a lâché pour cinquante millions d'euros). Alors, son statut doit changer. Pep n'étant pas contre, tout est d'ailleurs réuni pour que le temps de jeu du Lusitanien augmente. Avec une idée partagée derrière toutes les têtes : prendre la suite, à court et long terme, de l'homonyme, David de son prénom.

Le maître et les élèves


Souvent utilisé sur un côté par le passé (notamment à l'ASM, où Leonardo Jardim le faisait évoluer à droite devant Djibril Sidibé), Bernardo passe de plus en plus de temps dans l'axe. Comme à l'Emirates Stadium, où l'ex-Monégasque était situé derrière Sergio Agüero, entre Sterling et Riyad Mahrez. Un poste normalement squatté par David Silva, lui aussi placé parfois près de la ligne de touche (la gauche, en revanche) quand il était plus jeune. L'ambition de Guardiola pour ses Silva, c'est donc ça : faire de Bernardo le successeur de David en tant que relayeur dans une zone où Sterling, Mahrez et Leroy Sané – tous titulaires en puissance – ne viendront pas l'embêter.



Cette solution est légitime pour plusieurs raisons. D'abord, Bernardo dispose du profil mobile et technique qui se rapproche le plus de David, essentiel au schéma de l'entraîneur catalan depuis que ce dernier est arrivé en Angleterre. Davantage, en tout cas, que Kevin De Bruyne ou İlkay Gündoğan, dont les styles de jeu sont moins similaires. « Comme moi, il est gaucher et il aime parcourir le terrain comme j’ai aussi l’habitude de faire » , disait d'ailleurs l'expérimenté milieu offensif quand son jeune partenaire l'a rejoint à Manchester. Second argument, et pas des moindres : s'il déçoit rarement, l'ancien de Valence – qui a déclaré que son contrat actuel devrait être le dernier avec City – fêtera ses 33 piges en janvier prochain. Outre son crâne dégarni, sa retraite internationale officialisée le 13 août prouve qu'il a besoin de s'économiser pour rester au top. Surtout dans un club qui désire ardemment remporter la Ligue des champions.

Guardiola y croit


Ce calcul, Guardiola l'avait sûrement réalisé depuis longtemps. En février 2018, à une période où Bernardo ne jouait pas énormément, son technicien l'avait rassuré en assumant un discours sans concession possible en conférence de presse : « Quand Bernardo a joué, il a été au top. Bernardo est un jeune joueur, c’est un membre important du vestiaire, que nous sommes extrêmement contents d’avoir ici avec nous. (...) Bernardo restera longtemps. Tant que je serai là, il ne partira pas, il restera avec moi. » Une sorte de promesse que devrait tenir le coach cette saison. Surtout si son jeune Silva continue à élever encore son niveau actuel pour atteindre celui du vieux Silva. Lequel laisserait alors un bel héritage.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 16
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 76