Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // Footraque
  2. // Mythologie
  3. // Si les dieux de l'Olympe étaient des footballeurs ?

Si les dieux de l'Olympe étaient des footballeurs ?

Cet été est marqué par l'actualité en Grèce. Il ne faudrait pas oublier qu'avant d'être mis à sac par l'Allemagne, certains Grecs étaient des dieux, même sans Otto Rehhagel. Et chacun sait que les footballeurs sont les dieux modernes. Revue d'effectif.

Modififié

Zeus

Zeus est le dieu universel, le dieu suprême, le dieu des dieux. C'est simple, après avoir renversé les Titans, dont ses parents Cronos et Rhéa, par ailleurs frère et sœur, il devient le patron. Le premier dieu est aussi un grand tombeur : Héra, sa sœur – décidément – et légitime ; Léto, la mère d'Apollon et d'Artémis ; Mnémosyne, Déméter, Eurynomé, Métis, Thémis, Dioné, Maïa, Thétis... La liste est longue. Mais peut-être moins que celle de George Best, bien que ce dernier ne soit pas allé aux rendez-vous pris avec trois Miss Monde. Comme Zeus, Best est le premier. Le premier footballeur rock-star, ce qui en a fait le cinquième Beatles. Le premier tout court et pour toujours. C'était inscrit sur sa couronne funéraire : « Maradona good, Pelé better, George best » . Amen, nom de Zeus.

Poséidon

Frère de Zeus et d'Hadès, avec qui il s'est partagé le monde en trois (cieux pour Zeus, monde souterrain pour Hadès, mer pour Posé'), Poséidon est un mec qu'il ne faut pas trop énerver, sans quoi, c'est tremblement de terre. On l'appelle d'ailleurs énosikhthon, « l'ébranleur du sol » . Avant cela, dans la guerre contre les Titans, c'est lui qui referme sur eux les portes d'airain des Enfers. Comme José Mourinho, il a mis le bus. José qui sait, lui aussi, faire trembler le monde du football, sans trident, mais avec des punchlines perçantes. Mourinho qui règne sans partage sur le monde bleu de Chelsea. José Mourinho qui aurait déclaré, au moment de quitter Porto : « Au Portugal, il y a de jolies chaises bleues, la Ligue des champions, Poséidon et juste après lui, moi. » Posey le Josey.

Hadès

Troisième des fils de Cronos et Rhéa, Hadès est le dieu des morts et des Enfers. Parent pauvre de la fratrie, quand Zeus récupère l'éclair et Poséidon le trident, lui prend la kunée, un casque qui rend invisible, et s'en va surveiller le fleuve Styx séparant le monde terrestre des Enfers. Sempiternellement flanqué de son Cerbère, plus fidèle mais moins docile que Lassie, barbu... N'en jetez plus, donnez la coupe, le sceptre en l'espèce, à Raúl Mereiles. Tantôt punk à chien, tantôt victime de la mode, Raúl Mereiles est le seul à pouvoir franchir la frontière entre les deux mondes avec autant d'aisance. Et comme son sombre prédécesseur, alors qu'il avait tout pour faire une carrière clinquante, il a choisi de disparaître des radars de la Premier League pour aller s'enterrer à Fenerbahçe. Attiré par l'ambiance infernale du stade Şükrü Saracoğlu, probablement.

Aphrodite

Aphrodite est la fille de Zeus et de Dioné (selon Homère) et la déesse de l'amour et de la sexualité. Comme son père, elle ne se tenait pas particulièrement tranquille : mariée à Héphaïstos, le pauvre, en plus d'être laid et boîteux, a de sacré cornes. Arès, Hermès, Dionysos, Poséidon notamment sont passés par là. Enfin, Aphrodite aime pas mal se promener à poil. Un peu comme Ashley Cole qui se prend en photo nu avec son téléphone, puis laisse ce dernier se balader de main en main, le malin. Deux différences majeures, tout de même : là où Aphrodite s'envoie des dieux qui pèsent comme Hermès et Poséidon, Ashley repart avec une coiffeuse et une secrétaire ; dans l'autre sens, Aphro' délaisse un mari au physique moyennement avantageux, quand Ashley... Cheryl quoi !

Apollon

Apollon, le demi-frère d'Aphrodite (faut suivre), en plus d'être beau gosse, sait tout faire : chanter, jouer de la lyre, poétiser, danser. S'il est aussi un archer redoutable et un oracle précis, il est avant tout, envers les hommes, le dieu des arts. Il suffit d'écouter Homère pour s'en convaincre : « Enfin le brillant Apollon lui-même joue de la lyre en marchant dans la splendeur de sa grâce et de sa fierté. Il brille d'une vive lumière, l'éclat de ses pieds et de sa longue tunique rayonne au loin. » Or qui, chez les footballeurs, rayonne au loin et porte des tuniques ? Djibril Cissé, évidemment. En musique, Djib' a un Loulou Nicollin en fan number one. Côté archerie, les araignées de France, d'Angleterre ou de Grèce peuvent témoigner qu'il sait y faire. Sa jambe gauche a prophétisé son futur à sa jambe droite, et la France découvrira le jeu des deux jambes du Djib dans la prochaine saison de Danse avec les stars. Reste la poésie – n'est pas Apollon qui veut.


Artémis

Sœur d'Apollon, demi-sœur d'Aphrodite (c'est bon ?), Artémis est la déesse de la chasse, à laquelle elle va accompagnée d'une biche. Son alter ego romain, plus connu, est Diane. Jolie, elle est associée à la Lune, à la nature sauvage, mais aussi, équipée de son arc d'or, à la guerre : c'est selon Héra (sa belle-mère et sa tante, donc), « une lionne pour les femmes » qu'elle transperce allègrement. Dernier détail, elle est vierge. Elle est donc David Luiz. Celui qui n'est pas vierge, mais qui a « décidé d'attendre » partage avec sa version féminine une crinière de lion et une dégaine d'enfant sauvage. Surtout, derrière les apparences, le Brésilien est forcément lunaire. Comment expliquer autant d'absences autrement ? Même une biche ne mange pas autant de petits ponts.



Par Eric Carpentier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 14 minutes Éric Besson : « Pour 50 millions d'euros, on peut s'offrir un bon club de L1 »
Hier à 17:55 Berlusconi licencie son coach à Monza et nomme Brocchi 7
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Règles du jeu 2