Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Séville-Inter (3-2)

Séville retourne l'Inter et avale la Ligue Europa !

À l'issue d'un scénario fou, le Séville FC a triomphé de l'Inter (3-2) à Cologne et s'adjuge pour la sixième fois la Ligue Europa en moins de quinze ans. Fautif sur l'ouverture du score italienne, Diego Carlos a été décisif et a sauvé la face de son Final 8.

Modififié

Séville FC 3-2 Inter

Buts : De Jong (12,33e) et Diego Carlos (74e) pour le Séville FC // Lukaku (5e, s.p.) et Godín (35e) pour l'Inter.

Les notes de Séville

Il était visiblement écrit que l’idylle entre le Séville FC et la Ligue Europa devait se poursuivre encore une année de plus. Depuis 2006, et une première finale largement remportée face à Middlesbrough (4-0), la formation sévillane ne s’est jamais pris les pieds dans le tapis rouge. En 2007, face à l’Espanyol, en 2014 face à Benfica, en 2015 face au Dnipro et en 2016 face à Liverpool, les Rojiblancos sont toujours rentrés en Andalousie avec le trophée en mains. À ce tableau de chasse, il faut désormais rajouter l’Inter, tombé à son tour ce vendredi soir. L’amour est un lien puissant, décidément.

Un premier acte rempli de piments


Au RheinEnergieStadion de Cologne, l’opposition de style se transforme rapidement en un combat de boxe entre Séville et l’Inter. Le premier uppercut est nerazzurro et arrive après seulement trois minutes de combat. Nicolò Barella lance Romelu Lukaku, qui pousse Diego Carlos à la faute, mais surtout à concéder, comme en quarts de finale et en demi-finales, un penalty dans le premier quart d'heure du match. « Big Rom » se fait justice lui-même, marque pour la onzième fois en Ligue Europa et met l’Inter sur les bons rails (0-1, 5 e). Problème : les Rojiblancos sont des durs à cuire, capables d’encaisser les coups avant d’en redonner, et ils ne vont encore une fois pas manquer à l’appel de la guerre. À la suite d'une très belle séquence collective, Jésus Navas délivre un caviar sur la tête de Luke De Jong, qui assomme de près Samir Handanovič (1-1, 12 e). Le rythme est effréné, électrique jusque sur les bancs, alors que les phases de possession sévillanes s’oppose au jeu hyper vertical et axial de l’Inter. Mais l’arrière-garde intériste fait des fautes, beaucoup de fautes, et se fait punir peu après la demi-heure de jeu. Éver Banega à la baguette, encore Luke De Jong dans le rôle du chasseur, et Séville passe devant au tableau d’affichage (2-1, 33 e). Un avantage qui ne dure que deux minutes, car sur un copier-coller du deuxième but espagnol, Marcelo Brozović sert Diego Godín qui fusille Yassine Bounou (2-2, 35e). La pause arrive enfin, le moment de reprendre ses esprits aussi.

Diego Carlos dans la légende


En seconde période, le rythme retombe quelque peu et Séville tente d’étouffer son vis-à-vis avec un pressing haut qui gêne la relance milanaise. Les blocs sont plus resserrés, le jeu moins décousu. La plus grosse alerte tombe à l’heure de jeu lorsque, lancé à la limite du hors-jeu par Barella, Lukaku perd son face-à-face avec Bounou. Un tournant, un vrai. Car si, au fil des minutes, l’Inter remet la main sur le cuir et inverse totalement la possession à son avantage, Séville va de nouveau reprendre le contrôle des affaires sur coup franc. Haut dans le ciel de Cologne, l’infortuné Diego Carlos claque un ciseau prolongé dans ses filets par Lukaku (3-2, 74e). Antonio Conte lance toutes ses cartouches, mais Jules Koundé sauve sur sa ligne : Séville s’adjuge une sixième fois la petite couronne et laisse l’Inter terminer la soirée avec quelques mouchoirs pour sécher ses larmes. L'histoire se répète, c'est évident.


Séville FC (4-3-3) : Bounou - Jesús Navas, Koundé, Diego Carlos (Gudelj, 86e), Reguilón - Banega, Fernando, Jordán - Ocampos (Munir, 70e), De Jong (El-Nesyri, 85e), Suso (Lucas Vázquez, 78e). Entraîneur : Julen Lopetegui.

Inter (3-5-2) : Handanovič - Godín, De Vrij, Bastoni - D'Ambrosio (Moses, 78e), Barella, Brozović, Gagliardini (Eriksen, 78e), Young - Lukaku, Lautaro Martínez (Alexis, 78e). Entraîneur : Antonio Conte.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa



    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi

    Hier à 17:50 Oxford United obligé de se rendre à son match en voiture et en taxi 3
    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 12:32 Nedum Onuoha demande aux joueurs de continuer à s’agenouiller 84
    Hier à 10:05 Quand Vercoutre chambrait Gattuso 22
    À lire ensuite
    Les notes de l'Inter