Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Gr. E
  3. // FC Séville-Rennes (1-0)

Rennes se noie dans la sauce andalouse

En Andalousie, le Stade rennais n'aura jamais existé, ce mercredi contre le FC Séville, qui regrettera presque de n'avoir obtenu qu'un court succès (1-0) pour empocher les trois points. Avant une double confrontation face à Chelsea, le SRFC est déjà dos au mur dans cette poule E de Ligue des champions.

Modififié

FC Séville 1-0 Rennes

But : De Jong (55e)

Dans ses rêves les plus fous, le Stade rennais s'imaginait pouvoir revivre une soirée victorieuse dans la capitale andalouse après celle de février 2019. À cinq kilomètres du Benito Villamarín, le club breton avait l'occasion d'écrire une nouvelle page de son histoire en remportant son premier match de Ligue des champions face au FC Séville, le rival historique du Real Betis. Mais dans l'enceinte du quartier de Nervión, peu animé avant une soirée de foot en raison de la crise sanitaire, le SRFC n'aura jamais réussi à exister. À la ramasse dans tous les domaines, les Rouge et Noir peuvent quasiment repartir d'Espagne en s'estimant heureux : ils n'ont perdu que 1-0. Mais ils ont encore du boulot pour sortir de cette compétition la tête haute.

Ding, ding, De Jong

C’est dans une ambiance particulière et déprimante que le stade Ramón Sánchez Pizjuán retrouve le délicieux hymne de la Ligue des champions. Dans sa tunique noire, le Stade rennais comprend rapidement que la soirée va être longue. Privé de ses deux internationaux Nzonzi et Camavinga, le club breton n’a pas besoin d’attendre le fameux round d’observation pour prendre l’eau. Le bloc haut du Séville FC étouffe les visiteurs, qui tremblent sur les premières tentatives d’Ocampos et De Jong, alors que la reprise d’El Haddadi est déviée sur la barre par Alfred Gomis. Le portier sénégalais n’a pas le temps de se reposer : une sortie peu académique devant Diego Carlos, une nouvelle parade face à Ocampos et une claquette bien sentie sur un pétard lointain de l’excellent Koundé font du Stade rennais un miraculé. La blessure de Rugani, remplacé par Aguerd, à la 17e minute ne change pas la donne, mais la mollesse de Grenier et Martin, tous les deux incapables de jouer vers l’avant au milieu de terrain, fait que Rennes n’existe pas dans ce premier acte. Et les hurlements de Salin, en place sur le banc rennais, ne poussent pas Terrier à se montrer plus incisif sur la seule opportunité bretonne en première période, malgré quelques accélérations de la flèche Doku. À la pause, le SRFC est sous l'eau (12 tirs à 1), mais respire toujours.


En panne d’efficacité depuis trois matchs, la bande de Lopetegui revient sur le terrain pour en finir avec cette sale histoire. Toujours aussi emprunté collectivement, Rennes voit son entrejeu se dénuder après la sortie de Bourigeaud sur blessure trois minutes après l’entracte, et finit par craquer face aux vagues andalouses. Sur un énième bon centre signé Acuña, De Jong profite de sa solitude dans la surface rennaise pour fusiller Gomis en première intention (1-0, 55e). L'occasion pour le speaker de l'arène sévillane de s'offrir un petit plaisir en braillant le nom du buteur pour briser un silence assourdissant. Les Blanquirrojos ne s'arrêtent pas de presser pour autant : le jeu long de Koundé est précieux, les centres sont précis et les Rennais sont inexistants et trop maladroits pour espérer autre chose qu'une défaite. Le coup franc lointain de Grenier est repoussé par Bounou, mais les occasions les plus chaudes viennent des locaux, qui voient Ocampos placer une tête à côté et Jordan fracasser la barre (76e). Pas de quoi réveiller des Rennais méconnaissables et à la rue techniquement, et dont la frustration d'une rencontre manquée se constate dans les gestes d'humeur des uns et des autres. Avec seulement deux frappes en plus de 90 minutes, le Stade rennais peut rentrer en Bretagne avec la tête des mauvais jours. Et se consolera en se disant que la lutte pour la troisième place avec Krasnodar, giflé à la maison par Chelsea, pourrait durer jusqu'au mois de décembre.



FC Séville (4-3-3) : Bounou - Navas, Diego Carlos, Koundé, Acuña - Jordan (Gudelj, 89e), Fernando, O. Torres (Rakitić, 76e) - Ocampos, De Jong (En-Nesyri, 85e), El Haddadi (Vázquez, 85e). Entraîneur : Julen Lopetegui.

Rennes (4-3-3) : Gomis - Soppy (Dalbert, 77e), Da Silva, Rugani (Aguerd, 17e), Traoré - Bourigeaud (Léa-Siliki, 48e), Martin, Grenier (Del Castillo, 77e) - Doku, Guirassy, Terrier. Entraîneur : Julien Stéphan


Par Clément Gavard, au Sánchez Pizjuán
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 15:21 EuroMillions : 200 millions d'€ à gagner ce vendredi ! Le plus gros jackpot de tous les temps en France !
Hier à 16:36 La Premier League va fournir une aide financière aux clubs des divisions inférieures 2
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 11:30 Le naming des clubs bientôt interdit en Chine 15 Hier à 10:58 Viens affronter la rédac' ce soir sur un quiz interactif EDF Hier à 10:45 Gaëtane Thiney compare le Mondial 2019 à une bonne bouteille... bouchonnée 12