Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Barça-Séville (1-1)

Séville fait caler le Barça

Après des buts très rapides de Luuk de Jong et Philippe Coutinho, Barcelonais et Sévillans se sont neutralisés et concèdent leur premier nul de ce nouvel exercice (1-1). Les hommes de Ronald Koeman n'ont pas convaincu, alors que le temps presse déjà.

Modififié

FC Barcelone 1-1 Séville FC

Buts : Coutinho (10e) pour le Barça // L. de Jong (8e) pour Séville

Il était temps que la tempête en interne se reflète sur le carré vert. Dans la tourmente d'un point de vue global, le Barça semblait pourtant surfer sur une vague de légèreté depuis sa reprise en Liga, écartant Villarreal (4-0) puis Vigo (0-3) sans sourciller. Il fallait, peut-être, que les Azulgranas se coltinent un premier gros morceau pour que surgissent les limites du plan de Ronald Koeman. Toujours sans vrai numéro 9 et avec un Leo Messi qui est resté plutôt discret, le FCB a encaissé son premier but de la saison. Et malgré sa réaction immédiate, il a laissé ses premiers points en route face au vainqueur de la C3.

L'offrande de Jesús Navas

Tout commence par un coup de feu, puis une détonation à l'autre bout du pré dans les secondes qui suivent. Croquant l'entame de match à pleines dents, les Blanquirrojos punissent rapidement leurs hôtes, Luuk de Jong allumant Neto à la suite du deuxième corner sévillan de la partie (0-1, 8e). Mais pris à la gorge à l'engagement par un des fameux ballons de Messi pour son compère Jordi Alba, Jesús Navas met bien malgré lui Philippe Coutinho dans le coup en relançant plein axe, et ce dernier ne se fait pas prier (1-1, 10e). Après un manqué de Fernando sur un service de Jesús Navas (18e), Séville se met – par moment – à reculer et à rendre les ballons à l'adversaire tels des tortillas chaudes. Mais Tonio Griezmann est invisible et pas cherché (aucune attaque venue de la droite en première période, sa seule cartouche à la 48e ayant capoté) alors que la gâchette Ansu Fati se montre perfectible à la finition, une fois n'est pas coutume.


Le deuxième acte n'est pas du même acabit, ni dans la même tendance. L'attaque blaugrana se montre patraque, Séville prend la mesure de son adversaire avec un Jules Koundé impérial – sans se montrer outrageusement conquérant pour autant – et le vrai coup de chaud après le changement de côté vient de Ronald Araújo. Le suppléant de Clément Lenglet pour cette rencontre est en effet proche du CSC, sur un centre tendu de l'entrant Youssef En-Nesyri dévié sur la barre (64e). La première entrée barcelonaise de Sergiño Dest, ainsi que celle de Francisco Trincão rebattent quelque peu les cartes, sans bousculer le scénario du match. À l'image du loupé du Portugais devant Bono dans le temps additionnel (90e+1), au moment où le Barça se décide à se faire violence. À la 95e, ne reste plus que ce goût amer du match moyen qui se glisse dans la bouche des Catalans. Grizou, lui, était sorti depuis 35 minutes.



Barça (4-2-3-1) : Neto - S. Roberto, R. Araújo, Piqué, J. Alba (Dest, 75e) - S. Busquets, F. De Jong - Griezmann (Trincão, 61e), Coutinho (Pjanić, 75e), Fati (Pedri, 61e) - Messi. Entraîneur : Ronald Koeman.


Séville (4-3-3) : Bono - J. Navas, D. Carlos, Koundé, M. Acuña - J. Jordan (Ó. Torres, 85e), Fernando, Rakitić (Gudelj, 78e) - Suso (Munir, 61e), L. De Jong (C. Fernández, 85e), L. Ocampos (En-Nesyri, 62e). Entraîneur : Pablo Sanz.


  • Résultats et classement de Liga

    Par Jérémie Baron
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

    À lire ensuite
    Manchester, marche arrière