Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Scholes ou la confiance des roux

Derrière l'insolente réussite de Manchester United, il n'y a pas que le talent de Sir Alex. Dans l'ombre du manager des Red Devils se cache Eric Harrison, formateur de générations entières de joueurs mancuniens. C'est lui qui a, le premier, expliqué le football à Ryan Giggs, Gary Neville, David Beckham et Paul Scholes.

Dans les colonnes de Four Four Two, il revient sur les débuts du petit rouquin, pour qui rien n'était gagné d'avance: « Quand il (Paul Scholes, ndlr) était petit garçon il se blessait beaucoup et était asthmatique, du coup nous devions souvent le laisser sur le banc »

Pire encore, en manque de confiance, le futur métronome de Ferguson ne réalisait même pas l'ampleur de son potentiel: « Il ne se rendait pas compte qu'il était aussi bon. Quand il a eu 17 ans je l'ai pris à part et je lui ai demandé : "Comment tu penses que tu t'en sors ?" Il m'a répondu : "Pas mal". Scholes ne parle jamais beaucoup donc je lui ai dit : "Mais tu es meilleur que ça, un jour tu joueras pour Manchester United". Il ne pouvait pas le croire (...) Si un type comme Paul Scholes, qui est un génie, a besoin d'être rassuré, tous les joueurs en ont besoin » .

Et si un type comme Obertan a besoin d'être rassuré, on fait quoi ?


RC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Le Kiosque SO PRESS

il y a 6 heures Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 62
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi