Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // n°108
  3. // EN KIOSQUE
  4. // LE 10 JUILLET

Savicevic : « Le Ballon d'or de Papin est une honte »

Modififié
Le plus grand joueur yougoslave s'appelle sans doute Dejan Savićević. À l'occasion de son numéro consacré aux plus grands numéros 10, SO FOOT est allé à sa rencontre, chez lui au Montenegro. L'occasion pour l'ancien meneur de Belgrade et de Milan de revenir sur une année qui lui reste particulièrement en travers de la gorge : 1991.

Déjà, il y a cette finale de Ligue des champions gagnée avec l'Étoile rouge face à l'OM. À quelques encablures de la rencontre, le club phocéen aurait, à écouter Dejan Savićević, essayé de se faciliter la tâche : « Avant la finale contre l'OM, nous avons reçu, plusieurs joueurs dont moi, Prosinečki, Belodedić, la visite d'agents. Ils sont venus nous voir près de là où on s'entraînait, pour nous offrir de l'argent. (...) 500 000 marks allemands chacun. (...) On a tous refusé, on a démontré que ce n'était pas trop notre genre. »

Avec une Ligue des champions dans son palmarès, le natif de Podgorica espère bien soulever le Ballon d'or en fin de saison. Il n'en sera rien, le trophée reviendra à... Jean-Pierre Papin. « Le Ballon d'or, c'est moi qui aurais dû le gagner. Moi ou à la rigueur Pančev, Prosinečki ou Belodedić. Mais pas Papin. Il a gagné quoi, cette année-là ? Le championnat de France, c'est tout. Ce Ballon d'or est une honte. Ce fut un arrangement à 100%. C'est Tapie, Adidas, les journalistes français. »

22 ans après, Dejan Savićević n'a rien perdu de sa science du crochet...


Retrouvez six pages de rencontres avec Dejan Savićević, le temps de passer sa carrière, ses idées et sa vie en revue, dans le numéro 108 de SO FOOT, en kiosque dès ce mercredi...
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 J'irai supporter l'AC Ajaccio chez vous (S1 Ep1) Hier à 12:14 Jürgen Klopp inquiet pour Sadio Mané 42
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE