Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
SO FOOT // N°116 // EN KIOSQUE LE 30 AVRIL
SÃO FOOT 100% Brasil !

Une Coupe du monde, ça se fête. Une Coupe du monde au Brésil, encore plus. A un mois de l’événement de l’année, So Foot a mis ses tongs pour partir, entre autres, à la rencontre du pays de Romario, Vampeta, Denilson, Neymar, Marcelo ou David Luiz… SAO FOOT, le numéro 100% Brésil !

Marcelo. Roberto Carlos n’a pas pris sa retraite. Mieux, il joue toujours au Real Madrid et disputera le Mondial chez lui. Sauf que, désormais, il se fait appeler Marcelo.

Denilson. On l’annonçait comme le nouveau Garrincha. A force de dribbler, Denilson s’est pris les pieds dans le tapis, jusqu’à finir au Vietnam. Et devinez quoi? Ça lui va très bien.

Vampeta. Il fut peut-être l’un des joueurs les plus moqués du PSG et de la planète. Pourtant, Vampeta a collectionné les titres avec les Corinthians et la sélection comme il a toujours vécu: avec gourmandise.

Bruno. Accusé d’avoir fait dévorer sa maîtresse par des chiens, l’ancien gardien du Flamengo purge une peine de 22 ans de prison. D’où il se confie.

A la culotte

Romario. Ce n’est pas parce qu’il a rangé les crampons qu’il a décidé de fermer sa gueule: l’ancien buteur est désormais le porte-parole des anti-Mondial du Brésil. Le nouvel animal politique reçoit chez lui, à Brasilia.

David Luiz. A coups de remontées de balle, de missiles de trente mètres et de prises de risques, David Luiz s’est taillé une solide réputation de défenseur le plus sexy d’Europe. Portrait d’un homme qui cache beaucoup de secrets dans sa tignasse.

Falcão. Bien avant l’attaquant colombien, il y eut le milieu brésilien: dans les années 80, aux côtés de Zico et Socrates, Falcão incarnait le football sexy. Naturellement, il fit un tabac à Rome. Il se souvient.

Dialogue

Neymar. Il est la seule star d’envergure internationale du Brésil 2014. Et pour cause: derrière sa fameuse crête se cachent non pas un, mais deux Neymar: le joueur, et le père. Dialogue entre deux hommes qui ont tout prévu depuis le début.

Reportages

Futebol en Amazonie. A priori, la forêt amazonienne n’est pas l’endroit rêvé pour jouer au foot. Un postulat balayé par le Gavião Kyikatejê FC, la première équipe indigène professionnelle. Mais pour combien de temps?

Nazis do Brasil. Il y a des histoires que le Brésil préférerait oublier. Comme celle d’Aloisio Silva, un orphelin réduit en esclavage dans une ferme en banlieue de São Paulo dans les années 30, où l’on vivait selon des règles inspirées par... le régime nazi.

Nova Iguaçu FC. C’est l’une des fiertés du foot brésilien: en périphérie de Rio, un petit club est devenu l’un des meilleurs centres de formations du pays. Bienvenue au Nova Iguaçu FC.

Fait divers

Douze hommes à abattre. Enfermés quelques mois en 2013 en Bolivie pour avoir prétendument participé à l’assassinat d’un supporter mineur, douze supporters des Corinthians racontent leur calvaire.

Avant-match

Rapidos: Saad, Vivian, Canesin.

Bouzard, tout en passes courtes.

Tribune VIP: Rodrigo Amarante a une dent contre le Mondial.

Tennis ballon: Sébastien Tellier part à l’Aventura.

Mais qu’est-ce qu’ils footent: Isaias, la chenille, Dieu et la camionnette.

Café crème: mais où est encore allé se fourrer Jean-Mimi?

Le degré de séparation: six poignées de mains nous séparent de quiconque sur terre. La preuve ce mois-ci avec Fernandao et Ayrton Senna.

Charts: les meilleurs joueurs brésiliens du mois d’avril.

Duel au soleil: Edmar, Ramos, Altafini, Senna, Santos, Yoshimura, Mehmet Aurelio et Deco ont un point commun: ils ont troqué leur passeport brésilien pour des selections.

Une histoire vraie: accusée à tort d’avoir blessé le gardien chilien Roberto Rojas un soir de 89, Rosenery Mello do Nascimento a fini dans Playboy.

Jour après jour: un mois de foot, de drogues, et de détournements de fonds publics, le tout au Brésil.

Légende

Arthur Friedenreich. On dit qu’il a marqué mille buts bien avant le Roi Pelé. On dit aussi qu’il a donné son identité au football brésilien. Mais qui sait que « Le Tigre » a aussi fait la guerre?

Portfolio

Têtes dures. Loin des plages et du carnaval, Gabriel Uchida traine son appareil photo au milieu des supporters les plus tarés, et tatoués, de São Paulo.

Décrassage

Chic type: arbitre du matin au soir, Valério Gama change de peau et de métier à la nuit tombée. Et se fait appeler Laleska.

Tous les garçons s’appellent… Lucas.

Vernissage… Vik Muniz s’occupe de la récupération. Toutes les récupérations.

Pierre la Police sait des choses que vous ne savez pas sur le Brésil.

La biographie non autorisée de… Romario.

À lire ensuite
SO FOOT JUNIOR #1