Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bordeaux-Marseille (1-1)

Sanson et Marseille sauvent les apparences

Cueillis à froid par un but d'entrée de Préville, les Marseillais ont couru après le score tout le match. Heureusement, Sanson est venu arracher l'égalisation au dernier moment (1-1).

Modififié

Bordeaux 1-1 Marseille

Buts : Préville (3e) pour Bordeaux // Sanson (90e+4) pour l'OM.

Steve Mandanda demande à tous ses coéquipiers de monter dans la surface de réparation bordelaise. Même à Jordan Amavi, qui voulait rester en couverture. Peu importe, il ne faut pas penser à la contre-attaque, c'est la dernière opportunité pour les Marseillais d'arracher le match nul. On joue la 94e minute, Marseille est mené 1-0 après un match plus que compliqué, et Mandanda s'apprête à balancer un long ballon dans la boîte depuis le milieu de terrain. Une sacoche, une déviation, un cafouillage de têtes et la frappe du gauche de Morgan Sanson. Le ballon passe dans une forêt de jambes et va se loger au fond des filets. Les Marseillais explosent, le match est terminé. L'incroyable série de matchs sans victoire à Bordeaux continue pour l'OM, mais le pire est évité.

Cueillis à froid


Dès l'entame de match, les Bordelais profitent de la grosse ambiance dans les tribunes pour instaurer tout de suite une pression sur le but marseillais. Après une mauvaise perte de balle de Zambo Anguissa, Nicolas de Préville ouvre enfin son compteur but avec les Girondins (1-0, 3e). Pour son neuvième match avec Bordeaux, il enroule parfaitement son ballon au fond des filets. Parfait pour les Bordelais, qui peuvent ensuite tranquillement se poser dans leur moitié de terrain, en attendant la moindre occasion de contre-attaque. Solides, bien regroupés, agressifs au pressing, les Bordelais coupent chaque trajectoire de passe, empêchent l'OM de combiner et explosent sur les ailes grâce à Malcom et Kamano. Au bout d'un de ces contres, Sankharé est tout proche de faire le break.


Si les Bordelais sont si tranquilles, c'est parce que leurs adversaires sont complètement dans le flou. En face, les Marseillais prennent le contrôle du ballon, mais n'en font pas grand-chose. La paire Zambo-Sanson coule au milieu, et les hommes de Rudi Garcia multiplient les pertes de balle idiotes, à l'image de Dimitri Payet, en toute petite forme. À part sur coups de pied arrêtés, Marseille ne parvient pas à se montrer dangereux et à se créer des opportunités. Il faut attendre la toute fin de la première période et une bonne tête de Kostas Mitroglou sur un centre de Sanson pour assister à la première occasion marseillaise. Mais ça passe juste à côté.

Sanson, super Sanson


À la pause, Rudi Garcia décide de sanctionner Dimitri Payet d'entrée, et de le remplacer par Maxime Lopez. Sanson passe en position de meneur de jeu, tandis que le minot marseillais se positionne plus bas pour aider à la relance. Un changement payant, mais pendant un quart d'heure seulement. Malheureusement, durant ce laps de temps très court où Marseille parvient à mettre la pression, Florian Thauvin bute sur Costil sur coup franc, puis ne parvient pas à cadrer sa reprise du droit au second poteau. Dommage, car Marseille retombe rapidement dans le piège bordelais. Les Girondins se font un malin plaisir à casser constamment le rythme du match.

De part et d'autre, les fautes se multiplient, les cartons jaunes aussi, et le match est de plus en plus hâché, empêchant l'OM d'emballer la partie pour revenir. Rudi Garcia tente bien quelque chose, en associant Germain et Mitroglou sur le front de l'attaque, mais ça ne prend pas. Younousse Sankharé, comme en première mi-temps, est même à deux doigts d'inscrire le but du 2-0 en frappant à mi-distance. Mais il bute d'abord sur Steve Mandanda avant d'envoyer le ballon flirter avec le montant. Les Marseillais n'ont clairement pas les solutions. Mitroglou gâche une opportunité dans le temps additionnel en allumant les nuages et semble condamner les siens à la défaite. Mais le long ballon de Mandanda, la déviation, le cafouillage de têtes, la frappe de Sanson et le point arraché. Mieux que rien.

Bordeaux (4-3-3) : Costil – Sabaly, Lewczuk, Toulalan, Pellenard – Sankharé, Otavio, Lerager (Verdon, 80e) – Malcom, De Préville (Mendy, 76e), Kamano (Cafu, 89e)
Marseille (4-2-3-1) : Mandanda – Sakai (Sarr, 80e), Rami, Rolando, Amavi – Zambo (Germain, 73e), Sanson – Thauvin, Payet (Lopez, 46e), Ocampos – Mitroglou


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    À lire ensuite
    Les notes de Bordeaux