Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-ASSE (2-0)

Sainté subit la loi marseillaise

Invaincu depuis quarante ans au stade Vélodrome contre Saint-Étienne, l'Olympique de Marseille a fait respecter cette série en s'imposant facilement grâce à deux buts précoces signés Balotelli et Thauvin. Grâce à leur excellente première période, les Phocéens doublent les Verts et s'emparent de la quatrième place.

Modififié

Marseille 2-0 Saint-Étienne

Buts : Balotelli (12e) et Thauvin (20e)

Saint-Étienne était au courant. L'Olympique de Marseille aussi, d'ailleurs. Les supporters du premier camp, les fans du deuxième, les spectateurs présents dans les tribunes, les téléspectateurs devant leur écran, les amateurs de foot, les consultants, les journalistes, les entraîneurs, les joueurs, les présidents... Tout le monde le savait. Oui, les Verts n'ont plus gagné au Vélodrome depuis quarante ans. Et alors ?


Et alors, cette statistique qui devrait être anodine lorsque le coup d'envoi est donné trotte finalement peut-être dans certaines têtes. En tout cas, la rencontre de ce dimanche soir opposant l'OM, sixième de Ligue 1, à l'ASSE, quatrième du championnat, n'a pas dit le contraire. Et pour cause : après vingt minutes de jeu, le score était déjà de 2-0 en faveur des Phocéens. Ce qu'on peut considérer comme l'entame d'une victoire assez aisée. D'où la référence à la série cauchemardesque pour Sainté, qui s'étire encore un peu plus...

Célébration « tottinesque » ... et effort défensif


Tout commence réellement peu avant le quart d'heure de jeu : Balotelli, qui a préalablement foiré une grosse occasion, ouvre le score de manière acrobatique à la suite d'un corner et fait le show en célébrant sa réalisation d'un selfie « tottinesque » . Khazri réagit, mais Sarr sauve son clan devant Polomat. Dommage pour Sainté, pour qui l'heure est déjà passée : à la vingtième minute, Thauvin signe précocement le break sur penalty (concédé par une main de Debuchy devant Ocampos)... juste avant de rater de peu le troisième pion.


Pas grave. Parce que visiblement, l'OM a une motivation d'enfer en ce 3 mars 2019. Portés par un pressing à toute épreuve et des efforts défensifs que même Balotelli prend la peine d'exercer, les Olympiens ne semblent avoir peur de rien. Normal : ils sont en terrain plus que conquis. Faut-il vraiment le rappeler ?

Les Verts doublés ? Lyon à aller chercher


Comme un symbole, l'ASSE n'a pas cadré une seule frappe (sur un seul tir tenté) quand elle revient des vestiaires. Le onze titulaire marseillais étant franchement au niveau – mention spéciale pour Ocampos et la doublette Sanson-Lopez –, les Stéphanois se retrouvent totalement perdus. Et ce, même si l'adversaire menant de deux points baisse d'un ton et d'intensité.


Pas besoin de s'enflammer non plus : la deuxième mi-temps phocéenne est largement moins réussie que la première. Normal, après tout : pourquoi faire le jeu quand les trois points et la quatrième place se trouvent là, juste au bout des doigts qu'il suffit de tendre pour parvenir à l'objectif ? L'OM peut déplier ses membres : le voilà devant des Verts maudissant la malédiction du Vel, et avec la troisième position squattée par Lyon en ligne de mire. Et pourquoi pas ?


Marseille (4-4-2) : Mandanda – Sarr, Kamara, Ćaleta-Car, Sakai – Thauvin, Lopez, Sanson (Strootman, 86e), Ocampos – Germain (Gustavo, 65e), Balotelli (Njie, 79e). Entraîneur : Garcia.

Saint-Étienne (4-3-3) : Ruffier – Debuchy, Perrin (Berić, 46e), Subotić, Kolodziejczak, Polomat – M’Vila, Aït Bennasser – Cabella, Khazri, Hamouma (Diony, 70e). Entraîneur : Gasset.

  • Résultats et classement de Ligue 1


    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

    Hier à 14:08 EuroMillions : 123 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi
    Hier à 17:52 À 44 ans, Marcelinho ne raccroche toujours pas les crampons 15
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Hier à 12:49 Fin de la grève des footballeuses espagnoles 5
    Hier à 07:00 Viens mater Real Madrid-PSG lors d'une projection So Foot retentissante 1