Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 19e journée
  3. // Saint-Étienne/Nantes (2-0)

Saint-Étienne passera l'hiver au chaud

L'ASSE a terminé l'année de belle manière avec une victoire à la maison face à un bon FC Nantes (2-0). Buteur et passeur, Erding est l'homme de la soirée. Oui c'était Noël avant l'heure.

Modififié

ASSE - Nantes
(2-0)
B. Corgnet (24'), M. Erding (83') pour Saint-Étienne


Les Verts contre les Canaris, autrefois grand classique du football français, c'était forcément un duel animé. Entre des supporters stéphanois encore en grève, des coachs tendus, deux équipes qui se valent, un terrain en mauvais état et des blessés en pagaille (Djordjevic, Veigneau et Brison sont sortis sur la civière), Stéphanois et Nantais ont livré un beau combat dont les locaux sont sortis vainqueurs (2-0). Sans convaincre vraiment dans le jeu, la bande à Galtier termine l'année à 30 points, dans le top 5, avec un match en moins. Très correct. Malchanceux dans ce Chaudron silencieux, les hommes de Der Zakarian bouclent eux une première partie de saison très réussie sur un mauvais résultat, mais sur une belle prestation.

Corgnet plus fort que la grève

Saint-Étienne-Nantes, c'est avant tout une belle rivalité sportive. Toujours d'actualité, apparemment. À peine 30 secondes de jeu, et Ruffier doit se mettre en action. Ça attaque, ça tire de tous les côtés, ça enchaîne les corners. Ça se chauffe sur les bancs et ça met des coups, aussi. Brison retrouve son couloir gauche, et paf, Gakpé le découpe sèchement. Galtier a préféré un Erding en forme à un Brandão qui n'a plus marqué en L1 depuis la première journée. Mauvais choix, d'abord, avec ce caviar de Gradel jeté en tribune par Mevlüt. Bon choix, ensuite, avec cette remise parfaite pour Corgnet, qui arrose lui aussi le kop nord. La deuxième est la bonne : encore le Turc pour le Mosellan, et cette fois c'est cadré et au fond (24e). Le Chaudron fête le but, mais continue à faire la gueule. Les Magic Fans « n'assureront pas l'ambiance car la situation n'a pas évolué depuis les événements de Nice » . Et il n'y a pas mieux comme moyen d'action ? Résultat, on entend les fans nantais, et les cris de Djordjevic, qui se fait la cheville et doit laisser sa place à Aristeguieta. Nantes finit mieux. Gakpé fait parler sa puissance et son manque d'adresse, Djilobodji tire… en touche, et l'entrant envoie un missile sur Ruffier. Mi-temps.

Les toilettes pour Brandão

Le pauvre Michel Del Zakarian n'a pas la tâche facile dans le Forez. Le jeu a à peine repris qu'un deuxième de ses soldats tombe sur le champ de bataille. En se jetant pour contrer Lemoine, Veigneau, qui avait repris le brassard-poissard de Djordjevic, perd son genou et gâche ses belles fêtes en famille. Le match est haché et les victimes tombent comme des mouches. Brison a la tête moins solide qu'Aristeguieta et doit lui aussi sortir, mais l'ami Galtier fait le cirque et devient inutilement (et ridiculement) fou. Plus détendu, Brandão confie à Canal + qu'il a profité de ce temps mort pour aller chier un coup. Peinard. Mais le Brésilien n'est pas le seul Vert à se faire dessus. Les Canaris ont pris le contrôle du ballon et mettent la grosse pression sur le but de Ruffier. Mais tant bien que mal, la défense verte tient le maigre avantage local, jusqu'à ce qu'Alhadhur effleure la balle du bras. Pénalty transformé par Erding, 2-0, break ASSE (83e). C'est dur pour les Nantais, vaillants mais vraiment pas en réussite ce soir. Mathématiquement, les deux équipes ont de quoi se satisfaire de ce premier semestre.

par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall