Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // Fiction
  2. // Interview
  3. // Sacha du Bourg-Palette

Sacha : « J'ai dû arrêter le foot après avoir tiré dans un Racaillou »

Tout récent vainqueur de la Ligue Pokémon d’Alola après 22 ans de tentatives infructueuses, Sacha Ketchum nous a accordé une belle heure de son temps à son domicile de Bourg-Palette. Rencontre avec une légende heureuse, qui a enlevé sa casquette pour l'occasion.

Modififié
Le héros du jour a le teint aussi pourpre que la tarte aux baies fraive dressée devant lui par sa mère. « Elle ne peut pas s’en empêcher, glisse Sacha, un poil gêné, en se grattant l’arrière du crâne sur une chaise en bois de sa cuisine. Je reviens peu souvent, alors elle se sent obligée de mettre les petits plats dans les grands. Ne lui dis pas, mais c’est souvent trop cuit. » Le garçon, c’est un fait, est difficile à coincer, et il n’y a pas que la maternelle qui s’en plaint. Toujours sur la route et se déplaçant sans téléphone, le tout récent champion d’Alola a décidé de prendre quelques jours de repos chez lui, à Bourg-Palette, sorte de mise au vert pour mieux réfléchir à son prochain voyage. Dans un coin de la pièce, Pikachu surveille d’un œil la conversation. Il paraîtrait qu’avec le temps, il a développé la faculté de ressentir les émotions de son maître, ce qui n’invite pas à bousculer l’intéressé. Au moment de brancher le micro devant l’idole d’enfance de millions d’adultes d’aujourd’hui, la bande enregistre ces quelques mots de la mère : « J’ai des chaussures de course, vous en voulez une paire ? »



Tu fais partie des rares dresseurs qui préfèrent la compagnie des Pokémons à leur utilisation en combat. Ça te vient d’où ?
Je pense que ça vient de l’éducation de ma mère. (Elle s’approche et lui fait un bisou sur la joue) Maman, pas devant les journalistes ! Elle m’a toujours appris que ce qui comptait dans la vie, c’était la rencontre humaine. On voit tellement de gens qui balancent leurs Pokémons au combat comme des bêtes de somme... Je peux en parler maintenant puisque son voyage à Johto l’a fait mûrir, mais Régis, à ses débuts, était un tyran. Pour avoir discuté avec son Carapuce, je sais qu’il en avait plein la carapace pendant un bon moment. Ma rencontre avec Pierre a aussi été déterminante. C’est lui qui m’a fait comprendre que relâcher son Pokémon était la plus belle preuve d’amour que l’on puisse lui apporter. Même si je sais que c’est un tabou dans le milieu...


D’ailleurs, t’as des nouvelles de Régis ?
La dernière fois que je l’ai croisé, il traînait tout seul en haut du Mont Sélénite. Un peu flippant, le gars. Il avait une barbe longue comme ça et m’a hurlé qu’il cherchait des Mélodelfe. Il a quitté la profession, tu sais. Je crois qu’il était un peu dégoûté du milieu. Après ma victoire contre lui en huitièmes de la Ligue Johto, il s’est mis en tête de suivre les traces du pépé (Le professeur Chen) en devenant chercheur Pokémon. Ça fait un bail maintenant, j’espère qu’il va bien. (Il se penche et se met à chuchoter.) J’ai entendu dire qu’il avait eu une affaire avec un Lippoutou...

Qu’est-ce qu’on ressent, un jour après avoir battu le Conseil des 4 ?
Du soulagement. Il était temps. Ça faisait trois-quatre ans que je me faisais chambrer par Ondine. Tu sais, je ne lis pas les journaux, mais je n’ai pas pu échapper à cette Une de la Gazette d’Unionpolis ( « Sacha est-il surcoté ? » , N.D.L.R.), et ça m’a franchement fait mal. Que les gens y arrivent sur leurs consoles et croient que Dracogriffe, ça s'apprend en sortant un CD, ça me fait doucement marrer. Tu crois que je l'ai déjà eu en main moi, la Master Ball ? Ce que je n’accepte pas, c’est qu’on remette en question mon équipe, en fait. Et quand on voit que c’est Lougaroc qui m’offre la victoire, après tout ce qu’il a pris dans la gueule...

Vidéo

On t’a beaucoup reproché de ne combattre qu’avec des Pokémons non évolués...
Oui, et qui avait raison finalement ? À la Ligue de Kalos, tout le monde me disait que j’avais de l’or entre les doigts : Amphinobi, Flambusard, Brutalibré, Bruyverne, Muplodocus et Pikachu, ça avait de la gueule. Mais je perds en finale contre le Dracaufeu d’Alain, alors que tout le monde me voyait gagnant. On oublie aussi que j'ai remporté la Ligue Orange, et je me fiche pas mal qu'elle ne soit pas reconnue par « les fans » . Tout ça pour dire que les noms sur le papier, ça ne veut rien dire. Là, frère, je gagne avec un Brindibou ! La te-hon ! Ce qui compte, c’est l’animation.

« Je dis toujours ça à mes Pokémons : ce qui compte, plus que le résultat, c’est la manière. Combattre de manière noble, c’est plus important que d’empiler les victoires. Je ne lui ai pas sauvé le cul à Erika, à Céladopole ? »
Pas mal de gens ont critiqué ton habitude de gagner tes badges en rendant service aux champions plutôt qu’en les combattant à la loyale. Comme cette fois où ton Spectrum a fait rire Morgane et son Kadabra à l’arène de Safrania...
Je dis toujours ça à mes Pokémons : ce qui compte, plus que le résultat, c’est la manière. Combattre de manière noble, c’est plus important que d’empiler les victoires. Je ne lui ai pas sauvé le cul à Erika, à Céladopole ? Écris bien que sans moi, la Team Rocket serait repartie avec son Ortide. Laisser une trace dans ce monde, voilà ce qui me motive. Et si, dans cinquante ans, on peut se souvenir de moi comme d’un type qui est toujours resté fidèle à ses principes, eh bien je prends.

Tu peux nous raconter cette attaque finale de ton Lougaroc ?
On avait travaillé ça à l’entraînement. J’avais repéré à la vidéo que le Lougaroc de Gladio avait tendance à relâcher sa garde après ses attaques Uppercut. Le plan était donc de combiner Charge et Morsure pour contrer sa Lame de roc, puis d’utiliser Riposte en salto arrière. Ça a parfaitement fonctionné, j’en suis heureux. Que certains me disent que c’était suicidaire, très franchement je m’en tamponne le Noeunœuf...


Ce que les gens savent moins, c’est que tu as commencé ta carrière comme footballeur...
J’ai longtemps joué à l’Olympique Bourg Palette comme milieu de terrain. Puis tu connais la chanson : grosse blessure, et carrière gâchée. C’était un derby de milieu de saison contre le FC Jadielle, janvier 1995 (neuf mois avant le début de la série, N.D.L.R.), on jouait au milieu du Parc Safari. Il y avait des recruteurs du Sporting Club Argenta dans les tribunes, des Tauros, des Girafarig... Je donne une passe dé dans le premier quart d’heure pour Leveinard, puis la connerie : je confonds le ballon avec un Racaillou. Pied cassé, j’ai dû penser à une nouvelle carrière. D’ailleurs si tu regardes bien, j’ai un plâtre dans les premiers épisodes, et je boîte.

Tu trouves encore le temps de jouer ?
Ça reste ma deuxième passion ! Chaque année, on se fait un tournoi amical à Féli-Cité, à Sinnoh, la Team Sacha contre la Team Red. On mène 4-3, la dernière fois, on a perdu sur un but de Ouisticram, j’avais fait l’erreur de laisser Chenipan aux cages...

Il y en a qui touchent, un peu ?
On a banni Mackogneur des cages, c’était de la triche. Le gars a quatre bras... Sinon, Kicklee touche sa bille, ouais. Les derniers choisis en revanche, c’est toujours Psykokwak, Cradoizo et Mr. Mime.

Beaucoup de téléspectateurs ont été surpris de voir ton visage cette année. Peux-tu expliquer ce changement ?
J’avais besoin de nouveauté. Tu sais, vingt-deux ans à porter les mêmes fringues à longueur de journées, ça use. Puis l’odeur, je te raconte pas. Je changeais une fois par an, alors cette fois je me suis dit : «  Et pourquoi pas changer de tête ? » J’ai appelé un artiste de rue reconnu pour ses graf’, Rondoudou, et il m’a gribouillé ces petits traits sous les yeux, plus bas qu’avant. Ça fait plus mature, je trouve. Ah, et je me suis fait refaire le nez, aussi. Par le meilleur Capumain de Kanto, un petit génie.


On peut te demander ton âge ?
Tu veux le numéro de ma mère aussi ?

C’est une question légitime...
(Il coupe.) Ce qui est légitime, c’est mon palmarès. J’ai entendu ces rumeurs qui disent que j’aurais trafiqué ma date de naissance, que j’utilise des produits secrets... Mon seul traitement beauté, c’est des bains réguliers à Vermilava à Hoenn, et beaucoup de Lait Meumeu. J’adore le Lait Meumeu. Cette polémique sur mon âge, c’est pour me discréditer.

T’as pas le sentiment que Pokémon, c’était mieux avant ?
Je ne veux pas passer pour un vieux con, mais aujourd’hui on a quoi ? 900 Pokémons connus ? (718 en réalité, N.D.L.R.) Moi, faire des collections et laisser mes prisonniers dans des boîtes customisées sur un ordinateur, ça ne m’intéresse pas. J’ai jamais été un fan de la capture, et d’ailleurs on me l’a reproché. J’estime qu’on fait les meilleures soupes dans les vieilles tambouilles. Chaque année c’est toujours plus, toujours plus, toujours plus... C’est pour le fric, tout ça. Pokémon a perdu son identité avec les Pokémon XYZ. Des lettres ? Sérieux ? On veut des couleurs, des pierres précieuses, pas des machins qui ont le nom de Porygon !

En parlant du passé : avoue-le... il s’est passé un truc, entre toi et Ondine ?
(Rires.) Ah Ondine... C’est compliqué entre elle et moi. On s’est souvent séparés, retrouvés, puis séparés de nouveau.
« Ondine ? J’ai toujours eu un peu de mal avec les meufs à bretelles. »
Mais on avait toujours la tête dans l’eau (il se marre), moi à mes badges, elle à ses Pokémons, et j’ai le sentiment qu’on est peut-être passés l’un à côté de l’autre. Tu sais, j’étais très jeune à l’époque. Je n’avais pas la tête à ça. En plus, j’ai toujours eu un peu de mal avec les meufs à bretelles. Tout ce que je peux dire, c’est qu’aujourd’hui, je suis célibataire, et que peu importe ce qui a pu se passer entre nous à Azuria lors de la saison 5, je la vois plus que comme un coup d’un épisode. C’est pas comme Pierre et l’infirmière Joëlle.

Vidéo


Propos recueillis par Théo Denmat, à Bourg-Palette
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi

il y a 4 minutes Les U18 d'Ingré tabassés après un match de Coupe Gambardella
Hier à 14:08 L'UEFA pourrait retirer la finale de la C1 à Istanbul 47 Hier à 13:55 Guendouzi dans la liste des 20 nommés pour le Golden Boy 2019 18
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
À lire ensuite
Donyell, l'alien