Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages Coupe du monde 2014
  3. // Ukraine/France

S’enflamme-t-on trop sur Pogba ?

Du côté des Bleus, on parle beaucoup de Franck Ribéry, mais on mise également beaucoup d’espoirs sur Paul Pogba. Annoncé comme le futur grand bonhomme du milieu de terrain de l’équipe de France, le gamin de 20 ans va devoir avoir les épaules solides. Et la tête sur ces mêmes épaules.

Dimanche soir, le Juventus Stadium s’est levé d’un bond. On joue la 80e minute du choc entre la Juventus et le Napoli. Pogba, très bon tout au long de la rencontre, reçoit un ballon de Vidal aux 20 mètres. Son contrôle est un peu raté, mais le milieu de terrain, dans sa tête, sait déjà comment se rattraper. Il trouve un équilibre parfait, et reprend directement de volée. Le ballon fuse, avec une trajectoire toute aussi parfaite, heurte le montant, et termine au fond des filets de Reina. Un chef-d'œuvre, sans nul doute le plus beau but de la journée de Serie A. « Ça, c’est le plus beau but de ma carrière » affirmera après la rencontre le joueur, qui n’en a pourtant pas marqué des dégueulasses (cf, le missile sous la barre contre l’Udinese, la saison dernière). Au lendemain de ce succès, la presse italienne est unanime. La Gazzetta dello Sport lui donne la note de 8, soit la meilleure note du match. Le site JuveLive se laisse même aller à lui claquer un 10, en précisant : « Désolé pour le 10, mais nous ne pouvions pas lui mettre moins » . Bref, en Italie, Pogba impressionne. Car on parle là d’un gamin qui ne vante que 39 matchs en première division, et qui fait pourtant preuve d’une maturité ahurissante. À tel point que la Juve a fait de sa prolongation de contrat la priorité de cette fin d’année 2013. Tout ça est-il un peu too much, ou justifié ?

Le malheur de Marchisio fait le bonheur de Pogba

Petit retour en arrière. L’an dernier, Pogba débarque à la Juve, après que Manchester United, qui l’avait recruté très jeune, lui a préféré Paul Scholes. Choix pertinent. Antonio Conte le découvre, apprécie sa motivation, et lui offre son baptême en Serie A dès le 22 septembre 2012. Évidemment, Pogba a tout à prouver, surtout dans une équipe bien huilée, championne d’Italie, et qui sort d’une saison où elle a terminé invaincue. Les titulaires au milieu, Pirlo, Marchisio et Vidal, sont intouchables. Alors Pogba bûche, fait chavirer une première fois le Juventus Stadium avec une reprise de volée contre le Napoli (décidément…), puis fait parler de lui lorsqu’il s’offre un magnifique doublé contre l’Udinese. Conte l’utilise de plus en plus fréquemment et à Turin, on commence à être persuadé de détenir une pépite. Mais cette année, c’est finalement un coup du sort qui va propulser véritablement le joueur en orbite. Le 18 août 2013, on joue la finale de la Supercoupe d’Italie, Juventus-Lazio, premier match officiel de la saison. Conte fait un choix fort, en mettant Pogba sur le banc. Façon indirecte de lui dire : «  Je crois en toi, mais pour les grands rendez-vous, place aux hommes d’expérience  » .

Mais au bout de 20 minutes de jeu, alors que le match est équilibré, Marchisio se blesse. Le coach fait donc rentrer le Français. Deux minutes s’écoulent, et qui ouvre le score ? Pogba, évidemment. Derrière, la Juve déroule et s’impose 4-0. Puis le verdict tombe : Marchisio sera absent au moins un mois. L’occasion rêvée pour Pogba de s’imposer et de prouver qu’il mérite une place de titulaire dans cette équipe. C’est ce qu’il va faire avec brio. Dès les premiers matchs, il est excellent, et même lors des matchs où la Juve est un ton en dessous, lui est au-dessus du lot. Même après la débâcle face à la Fiorentina (4-2), il est le seul Turinois à recevoir les éloges de la presse pour sa combativité. Titulaire à dix reprises lors des douze premières journées de championnat, Pogba en est déjà à quatre buts (dont deux buts qui valent chacun trois points : 1-0 lors du derby contre le Torino, et 1-0 sur la pelouse de Parme) et quatre passes décisives. Soit une implication directe sur 30,7% des buts turinois en championnat. Dans son équipe, seul Carlos Tévez, présent sur 34,6% des buts, fait mieux que lui.

Entourés par Pirlo et Vidal


À en croire les statistiques et l’importance qu’il a déjà prises dans le jeu de la Juve, Pogba mériterait donc que l’on s’enflamme. Enfin, en restant mesuré. Certes, on en a vu, des grands talents qui explosent très tôt, et qui restent au haut niveau tout au long de leur carrière. Mais on a aussi vu des joueurs dont on disait le plus grand bien et qui se sont finalement écroulés parce que trop de pression, parce que la grosse tête, parce mal conseillés, parce que de nombreuses raisons en tous genres. Avec Pogba, une chose est sûre : le talent est là. Le joueur a, dans son jeu, quelque chose de différent par rapport aux autres, et il suffit de regarder une seule de ses prestations pour s’en convaincre. Beaucoup, à Turin, l’ont comparé à Patrick Vieira. Juste parce qu’il est noir et qu’il a des « grands compas » ? Non, pas seulement. Parce qu’au milieu de terrain, Paul abat un boulot monstre, récupère un nombre de ballons incalculable, et il lui suffit parfois d’une seule touche de balle pour projeter le reste de son équipe vers l’avant. Mais là où Pogba se démarque, c’est par sa technique et son intelligence de jeu (non pas que Pat n’en avait pas, hein). Techniquement, Pogba, c’est très, très fort. Il faut dire qu’entre Pirlo et Pogba, le gamin est bien entouré pour apprendre. Mais cela ne suffit parfois pas d’avoir de bons maîtres si l’élève, à la base, n’a pas les capacités adéquates. Or, Paul Pogba les a.

Et sa maturité surprend. À son âge, la plupart des joueurs, en Italie, sont prêtés dans les divisions inférieures pour faire leurs armes. En général, ceux qui ont la chance d’être titulaires à cet âge là dans un grand club sont voués à un bel avenir. Maintenant, pour ce qui est de l’équipe de France, Pogba a tout à prouver. Beaucoup voient déjà en lui « celui qui va emmener l’équipe de France au Brésil  » . Du calme, du calme. Donner des responsabilités à un jeune joueur, oui, mais lui mettre une telle pression sur les épaules est plus que risqué. D’autant que si la France échoue, et qu’il a le malheur de faire un mauvais match contre l’Ukraine, l’opinion public (qui n’aura certainement pas vu beaucoup de matchs de la Juve) serait bien capable de se retourner contre lui. Alors, pour répondre à la question initiale : s’enflammer sur Pogba, non. Mais s’enthousiasmer et être tout à fait conscient que la France et la Juve détiennent là un futur très grand joueur, ça, oui. Ne lui reste que la plus dure des choses : rester sur les bons rails. Des rails qui pourront le mener haut, très haut.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 25 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 20