Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Rummenigge peste contre les salaires mirobolants

Modififié
Coup de gueule.

Karl-Heinz Rummenigge a habitué le monde du football à ses critiques virulentes quant au prix des joueurs lors des périodes de transferts. Pour sa nouvelle sortie, c'est aux salaires que s'en prend le président du conseil d’administration du Bayern : « Ce qui m'inquiète, ce ne sont pas seulement les montants des transferts : 100 ou 120 millions d'euros, cela n'a plus rien d'extraordinaire. Je suis beaucoup plus inquiet à cause des salaires donnés, surtout en Espagne, en Angleterre et en Italie. La tendance va vers des salaires payés en net. Nous devons faire attention à ne pas perturber notre équilibre salarial. Les dimensions sont énormes  » , a expliqué le dirigeant bavarois au quotidien Bild.


Pour appuyer ses propos, le sexagénaire prend l'exemple d'Antoine Griezmann au Barça : « Par exemple, Griezmann a un salaire annuel net à huit chiffres. Il faut multiplier tout cela par deux vu que le club paye les impôts. Le Bayern ne participera pas à cette folie.  »

La rigueur allemande n'est clairement pas une légende. CAR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:36 EuroMillions : 100 millions d'€ à gagner + 20€ de bonus offerts ce vendredi 1
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:15 L'Impact de Montréal limoge Rémi Garde 48