Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 36 Résultats Classements Options
  1. // Ligue des nations
  2. // Demies
  3. // Portugal-Suisse (3-1)

Ronaldo cartonne la Suisse et propulse le Portugal en finale

Globalement dominatrice dans le jeu, la Suisse a néanmoins laissé quelques espaces à Cristiano Ronaldo. Quelques espaces de trop, qui ont suffi au Portugais pour planter un triplé monumental et envoyer les siens en finale de la Ligue des nations.

Modififié

Portugal 3-1 Suisse

Buts : Ronaldo (25e, 88e, 90e) pour le Portugal // Rodríguez (57e, sp) pour la Suisse

C'est une histoire qui n'a pas de fin. La Suisse avait du jus, des idées et même un Shaqiri des grands soirs à faire valoir. Mais le Portugal, en difficulté ce mercredi, avait Cristiano Ronaldo. Certains soirs, le Portugais suffit à lui tout seul pour écrire le scénario d'un match. Certains soirs comme ce mercredi, où l'attaquant de la Seleção a planté trois balles dans le buffet des Helvètes et ainsi envoyé le Portugal tout droit vers la finale de la Ligue des nations.

Salut les musclés


Histoire de montrer aux sceptiques que, décidément, la Ligue des nations, ce n'est pas pour rigoler, la Suisse attaque le match à fond la caisse. Dès la 3e minute, un une-deux Seferović-Shaqiri dans la surface oblige Rui Patrício à sortir une frappe à bout portant du second. Hyper impliquée et très au point offensivement, la Nati asphyxie le Portugal, qui laisse des boulevards dans l'entrejeu, et doit abandonner le cuir à des Helvètes qui gonflent les biceps en ce début de match. À ce petit jeu-là, c'est encore Shaqiri, un type qui aime manifestement beaucoup la muscu', qui s'en sort le mieux. Intenable dans son rôle de neuf et demi, le Scouser est partout et surtout dans tous les bons coups, puisque c'est à nouveau lui qui envoie un merveilleux centre bombé pour Seferović, qui se loupe en effleurant seulement la balle du cuir chevelu.


Belle démonstration de force, mais la Suisse va vite se heurter à un obstacle du genre inamovible. Un typé surnommé CR7, qui tient à rappeler que le plus costaud sur la pelouse, c'est encore lui. Après avoir obtenu un coup franc tout seul comme un grand, le Juventino se fait justice lui-même, en envoyant une cacahuète qui laisse Sommer médusé sur sa ligne. Cruel pour la Nati, qui a ensuite la malchance de voir Seferović, bien servi par un centre de Mbabu dans les seize mètres, toucher la transversale.

Rien ne VAR plus


Pourtant, les hommes de Petković gardent la pêche. Surtout Shaqiri, dont la patte gauche envoie une passe longue pour Zuber, qui plonge dans la surface, après un léger contact avec Semedo. L'arbitre laisse filer, le Portugal fonce en contre et c'est au tour de Bernardo Silva de se faire découper par Schär dans les seize mètres. Ce qui vaut à la Selecção d'obtenir un penalty. Sauf que non. La VAR fait son cinéma, l'arbitre cogite devant son écran et accorde finalement un penalty pour... la Suisse, qui vient sanctionner une faute sur Zuber au départ de l'action.


Dingue, mais Ricardo Rodríguez, lui, ne perd pas la boule et transforme la sentence dans la foulée. La suite sera un poil plus sage, même si c'est encore la Suisse, sur attaques placées, qui se montre épisodiquement la plus dangereuse. Sauf que les Helvètes ne plantent plus et que Cristiano Ronaldo a toujours du jus dans les gambettes. Servi en retrait par Bernardo Silva, le quintuple Ballon d’or allume Sommer à l'entrée de la surface. Avant de croquer son triplé, d'un enchaînement passement de jambes-frappe enroulée du plus bel effet. Enthousiasmante, la Nati s'est pourtant fait gober par un monstre. Un monstre nommé Ronaldo, qui envoie le Portugal en finale de la première Ligue des nations de l'histoire.




Portugal (4-4-2) : Rui Patrício - Guerreiro, Dias, Pepe (Fonte, 63e), Semedo - Fernandes, Neves, Carvalho, Bernardo Silva - João Felix (Guedes, 70e), Ronaldo. Entraîneur : Fernando Santos.

Suisse (4-4-1-1) : Sommer - Rodríguez, Akanji, Schär, Mbabu - Zuber (Steffen, 81e) , Zakaria (Fernandes, 71e), Xhaka, Freuler - Shaqiri - Seferović. Entraîneur : Vladimir Petković.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur