Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options

Rolland Courbis se lâche

Courbis en a marre et le fait savoir.

Depuis le début du mercato, les clubs de Premier League se sont lancés un nouveau défi : qui dévalisera le plus la Ligue 1. Entre les départs des frères Ayew, de Payet, de Tabanou, pour ne citer qu'eux, les équipes anglaises ont pillé le championnat de France de certains de ses meilleurs éléments. Interviewé par France Football, Rolland Courbis a fait part de son mécontentement et a estimé qu'il fallait trouver des solutions face à cela.

« Ce qui me désole, c'est qu'on puisse se faire piller. En ce moment, je n'ai pas l'impression qu'on réalise ce qu'il se passe. Là, on est carrément humiliés. Si j'utilise une image : on nous déshabille, en nous déchirant les habits et on nous viole. Et on ne bronche pas ! » , a déclaré le coach montpelliérain, avant de conclure.

« On joue le Trophée des champions à l'étranger pour des raisons financières. Si j'avais la chance de jouer le Trophée des champions et qu'on m'expliquait qu'en jouant au Pôle nord, mon club va gagner une telle somme d'argent... On est dans le business, le professionnalisme. Si on veut faire les patriotes ou les cocoricos, qu'on s'occupe du pillage qu'on est en train de subir plutôt que de l'endroit où se joue le Trophée des champions. Nous, on est surtout champions dans l'incompétence de ce qu'on pourrait faire pour éviter ce pillage. »


Pas le meilleur domaine pour briller, en effet. LM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 3 heures Austin nouvelle franchise de MLS 24 Hier à 17:46 La subtile repartie d'un entraîneur à une question aberrante 53
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur