Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bayern-Bayer (3-1)

Ribéry quitte le stade avant la fin du match

Modififié
La routourne va tourner, Francky.

Outre la terrible blessure de Corentin Tolisso, un autre Français s’est mis en évidence ce samedi. En effet, Franck Ribéry a quitté l’Allianz Arena alors que ses coéquipiers jouaient toujours contre le Bayer Leverkusen. Une attitude étonnante que beaucoup expliquent par sa déception de ne pas être entré en jeu.



À sept minutes du terme de la rencontre, Ribéry a emprunté le tunnel qui l’emmenait jusqu’au parking, où un taxi l’attendait. Cette attitude pourrait lui coûter cher, même s'il se serait justifié au journal Bild par les propos suivants : «  Ça n’avait rien à voir avec le jeu. Je ne suis pas du tout fâché de ne pas avoir joué.  »


À voir ce qu'en pensent les dirigeant bavarois, réputés pour leur rigueur légendaire. PM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


À lire ensuite
500e but pour Ibrahimović