Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // En partenariat avec Impulstar et Instagram

Impulstar, gloire au foot de rue !

Pour son dixième anniversaire, Impulstar, le plus grand tournoi de foot de rue en France, met les petits plats dans les grands. Avant le tournoi masculin qui a lieu ce 30 août à Paris, les festivités ont démarré vendredi dernier à Argenteuil, avec un tournoi réservé aux jeunes filles et l’inauguration d’un city stade en collaboration avec Instagram, partenaire sur l’ensemble de cette « Décima » jusqu’à la grande finale.

Modififié

  • Suivez la finale du tournoi sur la page Instagram d'Impulstar

    « Ça fait longtemps qu’on n’a pas vu autant de monde ici ! » se réjouit Xavier Péricat, premier adjoint au maire d’Argenteuil, en désignant la grosse centaine de personnes qui se sont déplacées jusqu’à l’allée Fernand Léger, située entre la gare qui voit s’arrêter le RER J et le quartier du Val d’Argent. Sous les nuages qui survolent le 9-5 de ce vendredi d’août, les petits veinards encore en vacances peuvent se vanter d’avoir un joli cadeau de rentrée : un city stade flambant neuf. L’idée émane d’Impulstar. Fondé par Bernard Messi, dit « Nar-B » , ce qui devait être un simple tournoi de quartier destiné à récolter des fonds pour financer les obsèques d’un jeune du quartier décédé en deux roues est devenu en l’espace de 10 ans le rendez-vous incontournable de la crème du football de rue. Chaque année, les équipes de Nar-B sillonnent les quartiers de France pour organiser des tournois faits de qualifications régionales, puis d’une finale nationale jouée à Paris. Pour célébrer ses dix ans, c’est donc naturellement qu’Impulstar a décidé de fêter son anniversaire en deux parties : un tournoi de foot féminin disputé ce jour sur ses terres d’origine, suivi lundi prochain de son homologue masculin organisé sous la tour Eiffel. « Aujourd’hui, ça pète ! » Au micro, Namnata Traoré, goleadora du RC Lens et ambianceuse du jour, lance le tournoi.

    La Ragemanie en stand-by


    Sur les coups de 15h30, les huit équipes débarquent sur le terrain avec le sourire. On retrouve Grigny, Bobigny, Cergy, Colombes, deux équipes d’Argenteuil, le Zoo’zer FC et le PSG. Avant de passer aux choses sérieuses, chaque adolescente récupère tenue et chaussures offertes par Adidas auprès de Djacklyne, 32 ans et superviseure du tournoi. « Mon petit combat secret, c’était d’apporter cet aspect foot féminin qui manquait. J’ai commencé avec un premier match de gala en 2019, mais il n’y avait jamais eu d’événement 100% féminin. Cette année, Nar-B nous a permis d’inaugurer le terrai » , confesse, amusée, cette ancienne joueuse professionnelle passée notamment par Issy-les-Moulineaux. Cela fait six ans qu’elle a rejoint l’équipe d’Impulstar, et elle n’a pas tardé à comprendre la méthode de travail : « Il faut montrer qu’on sait ce qu’on dit, qu’on sait ce qu’on fait, et puis le plus important, c’est de prouver. C’est valable partout, sauf que dans la street, il faut montrer sa puissance. Montrer que les filles savent jouer, c’était un challenge que j’aime relever. »

    Le tournoi, présenté comme une exhibition, offre des rencontres loin d’être amicales. Le début de la compétition coïncide avec l’arrivée du soleil dans le 95. « Oh les filles, on est pas venues ici pour décorer les lieux ! » balance, façon Al Pacino dans L’Enfer du dimanche, une joueuse à son équipe. Il ne faut pas oublier que la philosophie ambiante du Val d'Argent se résume en un seul mot, sorti du lexique local, la Ragemanie. Une philosophie résumée par Yannick, un des acolytes de Nar-B, tout sourire : « La Ragemanie, c’est cette envie d'aller jusqu’au bout des choses, de ne jamais rien lâcher. La rage de vaincre, quoi. Qui aurait cru que des petits renois comme nous pouvaient arriver à cela ? Nous qui étions « condamnés » à l’échec... Et bah, des échecs comme ça, j’en veux tous les jours ! »


    Malheureusement, un problème est venu freiner l’ascension des jeunes gens d’Impulstar : la COVID-19. Un problème de taille qui a dû retarder le dixième anniversaire de la firme. Sagement, Nar-B préfère utiliser ce repos forcé d’un an et demi pour gommer certaines lacunes. « Finalement, ça nous a permis de repenser certaines choses, de retravailler notre logo. J’ai beaucoup travaillé avec l’équipe Smile de Galo Diallo (NDLR : une agence de communication tournée vers les créateurs de contenus). Ils m’ont amené un nouveau souffle en matière de communication » , raconte Bernard entre deux crocs dans un sandwich. Le meneur de jeu d’Impulstar n’oublie pas la dimension sociale de son entreprise durant cette crise sanitaire. « On a surtout fait des actions sociales et c’est aussi du football ! Quand on n’est pas sur le terrain de foot, on est sur d’autres terrains. Nous sommes les grands frères du quartier, on essaie d’aider les jeunes, histoire d’apporter notre pierre à l'édifice. » Nar-B pourra aussi compter sur Galo Diallo qui est l’homme providentiel d’une rencontre : celle entre Impulstar et l’un des ogres des réseaux sociaux, Instagram.

    Le football, sujet le plus populaire sur Instagram


    « Ce n’est pas un événement Instagram, mais un événement Impulstar sur lequel on est partenaire » , pose tout de suite Guillaume Thévenin, le responsable des partenariats médias et des personnalités publiques pour l'Europe du Sud de l'application créée en 2010, qui accompagne Nar-B depuis un an. Présent sur le tournoi, l'homme avoue avoir été séduit par la vision du monde de l'entrepreneur : « La positivité, la passion, ce côté "laissez-nous rêver !" sont des valeurs qui sont également celles d'Instagram : partir de rien, créer sa communauté et lancer sa carrière. » Non loin de là, difficile de savoir si Fatou compte se lancer dans une carrière de footballeuse. Mais ce qui est sûr, c'est que l'adolescente sait s'adresser à sa communauté, lorsqu'elle découvre un point de règlement propre aux tournois Impulstar : chaque victime de petit pont écope de 10 secondes de pénalité. « Tu grailles ton petit pont, tu sors. Et la tête baissée, en plus ! » lance la taulière de l'équipe de Grigny à Divine, Soumaya, Laure, Inès et Mélanie, ses coéquipières.


    Yannick, l'acolyte de Nar-B, revient aux choses sérieuses : « Il y avait déjà un certain engouement parmi les partenaires autour d'Impulstar, mais là, c’est Instagram quand même, faut se rendre compte ! » Et pour se rendre compte, il suffit d'écouter Guillaume Thévenin, footballeur d’un lycée de Combs-la-Ville : « Le football est le sujet le plus populaire sur Instagram. Il y a toute une génération de jeunes très talentueux qui s'est emparée des codes de la plate-forme. Ils sont hyper créatifs et rafraîchissants. » Pour asseoir un peu plus la domination du football sur son réseau social, Insta dévoile même ce vendredi, sur l'un des murs du Val d'Argent, une fresque monumentale réalisée par le street artist américain Corey Pane. « Ça veut dire qu'ils sont là pour durer !, commente en se marrant Djacklyne, avant de reprendre, plus sérieuse. Ce sont des partenaires qui vont au-delà du sport. Pour la petite histoire, quand je recrute pour mes tournois, tout se passe sur Instagram. Tout simplement parce que tout le monde est sur cette plateforme. Avant, la rue était une opportunité négligée. Désormais, grâce à des entreprises comme Impulstar, elle est prise au sérieux. » Et Nar-B ne compte pas s'arrêter là. « L'objectif, c'est de continuer de rêver. Et conquérir le monde ! » Nous voilà prévenu(e)s.

  • Suivez la finale du tournoi sur la page Instagram d'Impulstar



    Tous propos recueillis par Gad Messika
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
    Hier à 13:00 EuroMillions mardi 28 juin 2022 : 176 millions d'€ à gagner ! 4
    Hier à 17:36 L'ex-espoir du Milan Hachim Mastour rebondit en D2 marocaine 29
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 10:23 La jolie feinte d'un U19 du FC Dallas lors d'une séance de tirs au but 21