Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Tirage au sort
  3. // Billet d'humeur

Repenser le tirage au sort de la Coupe du monde

Au-delà du « potgate » , polémique née en décembre après la composition des pots du tirage au sort de la Coupe du monde de football dont les Bleus ont été les premiers bénéficiaires, de nombreux observateurs criant même au complot, c'est toute la procédure du tirage qui est injuste, car fondamentalement mal conçue. Or, il existe un moyen simple d'y remédier.

Modififié
Cette année, comme en 2006, une des 9 équipes européennes non-têtes de série devait être placée dans le pot 2, se voyant ainsi condamnée à un « groupe de la mort » avec une tête de série sud-américaine et une autre équipe européenne non-tête de série. Tous les observateurs s'attendaient à ce que la FIFA reconduise la règle de 2006 et désigne l'équipe européenne la moins bien classée au classement FIFA d'octobre 2013 (celui utilisé pour le tirage), en l'occurrence la France.

Or, le 3 décembre 2013, trois jours avant le tirage, la FIFA annonce que l'équipe « maudite » serait en fait tirée au sort parmi les 9, mettant en péril des nations bien classées comme les Pays-Bas (8e), l'Italie (9), l'Angleterre (10) et le Portugal (14).


Cette décision-surprise, suggérée par le Français Jérôme Valcke, secrétaire général de la FIFA, suscite indignation et colère dans ces pays, où de nombreux fans et journalistes n'y virent qu'un moyen de protéger la France, pointant également du doigt l'influence de Michel Platini.

L'Italie est tirée au sort et tombe en effet dans un groupe très difficile, où figurent deux autres anciens vainqueurs, l'Uruguay (6) et l'Angleterre. Le lendemain du tirage, dans un éditorial intitulé « Tirage au sort de la Coupe de monde 2014 : Quel scandale ! » , le journaliste du Corriere dello Sport Alberto Polverosi écrit : « Ce que la FIFA a manigancé pour ce tirage va contre le football et contre la Coupe du monde. »

C'est en fait toute la procédure qu'il faut repenser.

Cinq continents sont représentés à la Coupe du monde 2014 : Europe (13 équipes), Amérique du Sud (6), Afrique (5), Amérique du Nord (4) et Asie (4). Pour répartir les 32 équipes qualifées en 8 groupes de 4, la FIFA affiche deux objectifs respectables : équilibre et diversité géographique.

Équilibre signifie que les 8 groupes doivent être à peu près du même niveau. Diversité géographique signifie que deux équipes d'un même continent ne peuvent se retrouver dans le même groupe, à l'exception des équipes européennes - deux par groupe au maximum.

Or, le système actuel privilégie la diversité géographique, au détriment de l'équilibre. Les 32 équipes sont réparties en 4 pots de 8, et chaque groupe comprend une équipe tirée au sort dans chaque pot. Pour garantir un minimum d'équilibre, la FIFA place les équipes les mieux classées avec le pays hôte dans le pot 1, le pot des têtes de série.

Elle répartit ensuite les 24 équipes restantes dans les pots 2, 3 et 4 en suivant des critères géographiques qui ne tiennent aucun compte du classement FIFA. Cette année, le pot 2 comprenait les nations africaines, le Chili, l'Équateur et, donc, une équipe européenne non-tête de série (le sort a désigné l'Italie) ; le pot 3, les nations nord-américaines et asiatiques ; le pot 4, les 8 nations européennes non-têtes de série restantes. Ainsi, il devient facile de satisfaire la contrainte géographique, lorsqu'on vide séquentiellement les pots.


Mais nombreux sont ceux qui, à juste titre, jugent ce système injuste. Les États-Unis par exemple, malgré leur bon classement (13), ont été placés dans le pot 3 en compagnie d'équipes mal classées (24, 31, 34, 44, 49, 56 et 57) : non seulement cela les empêche de jouer contre les équipes asiatiques, bien plus faibles (44-57), mais cela les condamne aussi à affronter des adversaires bien classés : une tête de série (1-7, plus le Brésil) et une équipe européenne du pot 4 (8-21). Sans surprise, les États-Unis se retrouvent dans un « groupe de la mort » , avec l'Allemagne, le Portugal et le Ghana.

Les supporters chiliens ont aussi de bonnes raisons de se plaindre. Placé dans le pot 2, avec des équipes classées 17, 22, 23, 32, 33 et 59, le Chili (12) ne pouvait que tomber dans un groupe relevé, avec deux équipes européennes, une tête de série (1-7) et une non-tête de série (8-21). Le Chili rencontrera l'Espagne (1) et les Pays-Bas (8), les deux finalistes de 2010.

Or il est possible d'obtenir un tirage équilibré, satisfaisant la contrainte géographique, en ne tirant, comme aujourd'hui, que quelques boules dans quelques pots.


Voici ma proposition :

Les 32 équipes qualifiées, classées de 1 à 32, seraient réparties dans 8 pots de 4. Le pot 1 serait constitué du pays hôte et des équipes les mieux classées (1-4 : Brésil, Espagne, Allemagne, Argentine), le pot 2 des 4 équipes suivantes (5-8 : Colombie, Belgique, Uruguay, Suisse), etc. Pour garantir l'équilibre des groupes, les équipes du pot 1 seraient tirées contre des équipes des pots 4, 5 et 8 (tirage I), alors que les équipes du pot 2 rencontreraient les équipes des pots 3, 6 et 7 (tirage II).


Avant de tirer les équipes des pots 3 à 8, on tirerait d'abord leurs continents, de manière à satisfaire la contrainte géographique. Par exemple, cette année, le pot 4 aurait contenu trois équipes européennes et une nord-américaine, le pot 5, trois équipes européennes et une africaine, et le pot 8, trois équipes asiatiques et une africaine. Cela signifie que seules 6 répartitions continentales auraient été acceptables pour le tirage I, par exemple :


Quant au tirage II, 24 répartitions continentales des pots 3, 6 et 7 auraient été admissibles.

Le jour du tirage, on tirerait d'abord au sort deux répartitions continentales acceptables, une pour le tirage I, et l'autre pour le tirage II. Cette année, il aurait suffi de lancer deux dés, un à 6 faces et l'autre à 24 faces.

Ensuite, on tirerait au sort les équipes : on viderait séquentiellement le pot 8, et chaque équipe tirée irait dans la première position disponible pour son continent. Dans l'exemple ci-dessus, si le Cameroun était la première boule tirée du pot 8, il irait directement dans le groupe de l'Allemagne. Ensuite, si la deuxième boule tirée était celle de l'Iran, il rejoindrait le groupe du Brésil, etc. Et on répéterait la même procédure pour les pots 7 à 3.

Finalement, pour garantir l'équilibre du tableau des huitièmes de finale, on attribuerait aléatoirement les groupes C, E, G aux têtes de série classées 4, 5 et 8, et les groupes B, D, F, H aux têtes de série 2, 3, 6 et 7 (le groupe A étant réservé au pays hôte).

Contrairement à la procédure qu'utilise l'UEFA pour tirer au sort les groupes de la Ligue des champions, ce système est parfaitement équitable : tous les résultats possibles ont la même probabilité.

Pour rappel, le tirage officiel a donné les groupes suivants :


En particulier, les groupes B, D et G sont nettement plus relevés que les groupes A, E, F et H. En suivant la nouvelle règle que je suggère, un tirage a donné (vous pouvez vous-mêmes faire votre propre simulation sur cette page du NY Times) :


Lorsqu'on compare au tirage officiel, les groupes sont bien plus équilibrés : le Nigeria remplace l'Italie dans le groupe de l'Uruguay, les Néerlandais remplacent les Français dans le groupe E. Le Chili et les États-Unis ont une vraie et juste chance d'atteindre les huitièmes de finale. Et plus de potgate : il serait tout bonnement impossible que l'Angleterre, l'Italie et l'Uruguay se retrouvent dans le même groupe.

Cette nouvelle procédure est très simple à mettre en place, produit des groupes équilibrés qui satisfont la contrainte géographique, se prête naturellement à un grand spectacle télévisuel mondial et est parfaitement équitable. Je crois que c'est ainsi que le tirage devrait être mené, et j'espère avoir convaincu à la fois la FIFA et les amateurs de football. Car l'événement sportif le plus populaire du monde mérite le plus équitable des tirages au sort, à la hauteur de son prestige et de l'engouement extraordinaire qu'il suscite aux quatre coins de la planète.

Par Julien Guyon * Julien Guyon est polytechnicien, docteur en mathématiques appliquées de l'École des ponts, analyste quantitatif à New York et fan de foot. Le texte est extrait d'un article publié dans Social Science Research Network. Le lecteur y trouvera des explications détaillées sur la nouvelle procédure.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 25 il y a 3 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 96 il y a 3 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 11

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 7
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Hier à 14:35 Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 24 Hier à 14:27 Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1