Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Rennes-Marseille (1-1)

Rennes tient le choc face à l'OM

Trois jours après son exploit européen, Rennes a tenu le choc (1-1) face à un OM aux deux visages. Les Rouge et Noir terminent leur belle semaine avec la satisfaction d'avoir bien résisté, mais avec le regret de ne pas avoir gratté quelques points sur un concurrent direct à l'Europe après l'ouverture du score d'André.

Modififié

Rennes 1-1 Marseille

Buts : André (7e) pour Rennes // Germain (56e) pour Marseille

Prolonger le rêve tout en remettant les pieds sur terre. Un dilemme cornélien en temps normal à la suite d'un succès européen, encore un peu plus alors que s’écrit la plus belle page du club sur le plan européen. Dès samedi, deux jours après en conférence de presse, Julien Stéphan s’était montré clair : « Il y a forcément beaucoup de joie et de fierté d'avoir accompli une performance de haut vol, mais ces sentiments ne nous permettront pas de faire un bon résultat demain. »


Le coach rennais savait donc que la réception de l’OM ne serait pas une rencontre comme les autres, que les Olympiens restaient sur trois succès de rang en championnat et qu’il faudrait que son équipe se montre forte. Physiquement, mais aussi mentalement. Et Rennes a répondu présent, pendant un peu plus d'une mi-temps. Avec, au bout de la deuxième, un match nul 1-1 plutôt logique.

Une entame rêvée


Si quelques irréductibles fans des Rouge et Noir sont regroupés dans un bar proche de la cathédrale de Séville pour prolonger l’ivresse, les autres sont de retour pour garnir un Roazhon plein à craquer. Avec huit titulaires présents jeudi alignés d’entrée, les supporters rennais sont gâtés et assistent le sourire aux lèvres à une entame idéale de leurs protégés. Sur un corner, les Bretons exultent même au bout de sept petites minutes.


Le moment choisi par Benjamin André, qui fausse compagnie à Boubacar Kamara, pour placer une tête prolongée par Balotelli dans les filets de Mandanda. L’OM est hors du coup et résiste tant bien que mal aux multiples offensives rennaises, même si c’est sur coup de pied arrêté que Rennes est le plus dangereux. Il s’en faut d’ailleurs de peu que Grenier n'expédie un coup franc « juninhesque » sous la barre de Mandanda (30e). Oui, le Stade rennais est bien redescendu sur la planète Terre et est bien décidé à prendre trois points précieux pour l’Europe. Même sans Ben Arfa.

Germain le Lynx


Les minutes défilent depuis la reprise de la seconde période, et la fatigue de la semaine commence à se faire sentir peu à peu du côté des joueurs de Stéphan. En face, l’OM sort progressivement de sa tanière et va se remettre rapidement la tête à l’endroit. Florian Thauvin dépose un centre délicieux sur la tête de Valère Germain qui ne tremble pas (56e), même après avoir pris un bus nommé Damien Da Silva. L’attaquant marseillais, bien plus à l’aise en appui de Mario Balotelli, n’est même pas loin du doublé après une sortie manquée de Koubek (62e). Sans réussite.



Rennes a laissé passer l’orage, et n’est d'ailleurs pas loin d’enlever la mise lorsque Niang bute sur Mandanda (75e). La tension monte, Sarr et Lopez se chauffent, Amavi annihile un but tout fait pour Hunou (carton rouge), et les deux formations se quittent ainsi. Rennes reste à quatre points de l'OM et à six de Saint-Étienne, mais peut se targuer de ne pas avoir chuté après s'être permis de rêver.




Rennes (4-2-3-1) : Koubek - H. Traoré, Da Silva, Mexer, Zeffane (Bensebaini, 13e) - André, Grenier - Del Castillo, Bourigeaud (Hunou, 76e), I. Sarr (Gélin, 79e) - M. Niang. Entraîneur : Julien Stéphan.

Marseille (4-4-2) : Mandanda - Sakai, Ćaleta-Car, Kamara, Amavi - Thauvin, Sanson, Lopez, Ocampos - Balotelli (Payet, 75e), Germain. Entraîneur : Rudi Garcia.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 1 heure Horoya AC : Patrice Neveu limogé 4 il y a 2 heures En Copa Sudamericana, une équipe bolivienne tire 54 fois au but... et perd 21
    Hier à 17:59 La Fifpro réclame des remplacements temporaires 53 Hier à 17:48 Un nouveau format pour la Ligue des champions à l'étude 168