Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Jablonec-Rennes (0-1)

Rennes s'offre une finale contre Astana

Ouf ! Rennes s'est imposé ce jeudi soir à Jablonec au terme d'une rencontre crispante à en crever (0-1, but de Clément Grenier), mais assure l'essentiel : la qualification pour la suite de la Ligue Europa est jouable, à condition de s'imposer contre Astana dans quinze jours. Un petit miracle.

Modififié

Jablonec 0-1 Stade rennais

But : Grenier (55e) pour Rennes


La dernière fois que l’on avait vu quelqu’un s’accrocher aussi fort à quelque chose, c’était ce bon vieil Ethan Hunt dans Mission Impossible - Fallout. Et ce qui pendait à l’extrémité de son index sur un bord de falaise, c’était sa vie. Rennes a souffert pendant la quasi-totalité de la rencontre à Jablonec, est passé à deux phalanges de Koubek du K.O. en première période, mais s’en sort à la force des tripes et s’offrira une finale lors de la prochaine et dernière journée face à Astana. Bref : on vient d'assister à deux petits miracles consécutifs, ne reste plus que le troisième.

Koubek dans l'eau

Météo France le disait depuis un mois : il fait froid en Tchéquie. Conséquence, le coup d’envoi n’est même pas sifflé que voilà déjà la tronche de La Palisse en bout de classe, invoqué par des commentateurs éberlués de voir une pelouse que Jablonec n’a pas pu arroser. Parce que oui, à -8°c ressentis, l’eau, ça gèle. Le sort, il faut le dire, était occupé à bien autre chose que chasser les nuages : grâce à la victoire surprise du Dynamo Kiev à Astana, Rennes peut encore accrocher la qualification à condition de prendre six points sur les six restants. Impensable il y a encore deux heures, mais il va falloir cracher ses tripes. Les premières minutes, cependant... dessinent davantage les contours d’une belle pneumonie.


Le milieu de terrain rennais, aussi dense qu’une armoire post Black Friday, toussote sans contrôler grand-chose, consigne ayant visiblement été donnée de toucher Sarr au plus vite dans un 3-5-2 aux furieux airs de 4-2-3-1. On se les gèle, donc, mais attention : il y a aussi de l’orage. La preuve, Jablonec fond sur Koubek comme un avion de la Germanwings à chaque corner (14e, 24e, et surtout 32e). Entre-temps ? Il y avait aussi eu cette barre touchée par Doležal (31e), quelques minutes après avoir dévissé sa tête alors qu’il était seul (28e). En fait, les occasions étaient vertes. Pas l'ombre d'un frisson breton, si l'on excepte cette simili-tentative de lob de Bourigeaud des 40 mètres. Oui, c’est un peu honteux, comme première période rennaise. Ou triste. Ou délirant. Il rentre quand, Ben Arfa ?

Quand j'avance, tu recules...

De toute évidence, pas tout de suite. On soupçonne là Sabri Lamouchi d’avoir troqué ses moufles pour les camouflets à la mi-temps, remontant les bretelles de gamins se refusant à composter leur ticket gagnant de Loto. Alors Rennes joue vite, Rennes joue mieux, et Rennes marque, logiquement, sur une superbe frappe en lucarne de Clément Grenier après un bon travail de corps de Sarr (55e). L’air est frais, mais on respire mieux. Et puis, subrepticement, à observer Koubek s’employer une nouvelle fois sur corner au milieu d’une défense aux abois, l’impression tacite devient certitude tenace : ce Rennes-là ne sait toujours pas défendre.


Les fissures s’agrandissent au fil des minutes tandis que l'entrée de M’Baye Niang ne fluidifie pas les transitions offensives et, pendant qu'Hatem Ben Arfa paie son comportement de la semaine, les siens souffrent. Aussi sûrement qu’un campeur menacé par un ours, le bloc recule, recule... Au point de manquer de craquer, sans une nouvelle parade de Koubek en fin de rencontre (86e). Même Adrien Hunou, servi par un Ben Arfa entré entre-temps, ne parvient pas à coller un point final au suspense de la soirée (90e). On se contentera des points de suspension synonymes d'un poil de doute, mais paraît que l'important dans ces cas-là est le résultat. Alors voilà : 0-1, Rennes tient la première victoire à l'extérieur de son histoire en Ligue Europa. Et serait bien inspiré de ne pas tarder à choper la deuxième.


Jablonec (4-3-3) : Hrubý - Holeš, Hovorka, Lischka, Hanousek - Hübschman (Chramosta, 82e), Kubista, Povazanec -Trávník, Sobol, Doležal. Entraîneur : Petr Rada

Stade rennais (5-3-2) : Koubek - Da Silva, Mexer, Zeffane - André, Bourigeaud (Niang, 63e) - Lea-Siliki, Johansson, Traoré - Sarr (Hunou, 88e), Grenier (Ben Arfa, 76e). Entraîneur : Sabri Lamouchi


  • Résultats et classement de la Ligue Europa

    Par Théo Denmat
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 3 heures Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 42 il y a 7 heures Rooney à la Maison-Blanche 21
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible