Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Astana-Rennes (2-0)

Rennes s'enfonce à Astana

Après un premier succès en Ligue Europa contre Jablonec (2-1), le Stade rennais a été incapable de confirmer à Astana. Au terme d'une partie loin d'être emballante, ni rassurante pour les Bretons, l'équipe de Sabri Lamouchi s'est inclinée (2-0) et perd la première place du groupe.

Modififié

FK Astana 2-0 Stade rennais

Buts : Zainutdinov (64e) et Tomasov (90e+1) pour Astana

Un bol d'air européen, voilà ce que le Stade rennais était venu chercher à Astana, dans le fin fond du Kazakhstan. Une nouvelle parenthèse enchantée, quinze jours après un premier succès en phase de groupes de Ligue Europa contre Jablonec (2-1), pour une équipe bretonne qui a connu un mois de septembre déprimant en Championnat (3 défaites, 1 nul). Pour cela, les Rennais devaient « retrouver leur état d'esprit » , dixit Sabri Lamouchi avant la rencontre. Pour ce très long déplacement de 5 050 kilomètres, le technicien avait choisi de laisser Edson Mexer, Ismaïla Sarr et Hatem Ben Arfa à la maison pour inclure quelques jeunots dans un groupe de vingt-deux joueurs. Pour finalement aligner une équipe bis ? Pas vraiment. Malgré un turnover chez les latéraux et la titularisation de Denis-Will Poha, les cadres étaient présents en nombre au coup d'envoi (Da Silva, Grenier, André, Bourigeaud...).

Pédaler dans la semoule


Sauf que les Rouge et Noir ont rapidement compris que la partie n'allait pas être de tout repos sur la pelouse synthétique de l'Astana Arena. Et les téléspectateurs que le spectacle n'allait pas être au rendez-vous. Car les Kazakhs n'ont pas tardé à afficher leur style : un jeu long sur le costaud Kabananga et une présence de tous les instants sur les seconds ballons. Ainsi, les locaux ont été les premiers à s'approcher de la cage gardée par Abdoulaye Diallo (5e, 7e, 20e), sans pour autant se montrer véritablement dangereux. Et si Rennes est parvenu peu à peu à rentrer dans le match, les ouailles de Lamouchi ont été incapables de mettre du rythme dans une première période pas loin d'être soporifique, marquée aussi par une nouvelle blessure précoce du revenant Ludovic Baal (remplacé à la 27e par Bensebaini). Les Bretons ont ensuite posé le pied sur le ballon, mais sans aucune inspiration dans les trente derniers mètres. Une impuissance symbolisée par des frappes lointaines signées Léa-Siliki (32e, 45e+2) ou Ramy Bensebaïni (39e). La preuve aussi de l'incapacité de M'Baye Niang à inquiéter le portier adverse.

Rennes cueilli à froid


Après la pause, Rennes est revenu sur le terrain avec de meilleures intentions et la volonté de jouer dans le camp d'Astana. Seulement, aucune action frisson à se mettre sous la dent, si ce n'est ce coup franc excentré de Grenier boxé par Erić (58e). Du coup, sans trop faire de bruit et d'étincelles sur le terrain, les Kazakhs en ont profité pour tirer leur épingle du jeu. Il fallait bien un corner très évitable, un marquage très laxiste de la défense du SRFC et un coup de casque signé Zainutdinov pour mettre les Rennais dans la mouise (1-0, 64e). Avant de boire le calice jusqu'à la lie dans le temps additionnel, quand Astana a validé son premier succès dans la compétition cette saison pour chiper la 1re place du groupe à leur adversaire du jour. Sur un contre éclair, la déviation de Janga trouvait idéalement Marin Tomasov qui se chargeait d'ajuster Diallo d'une sacoche sous la barre (2-0, 90e+1). Coup dur pour une équipe rennaise à la réaction trop timide après l'ouverture du score, malgré l'occasion d'André (84e) et la minasse de Bensebaini sur le poteau (86e). Encore une claque pour le Stade rennais, attendu dimanche après-midi à Monaco pour le « déprimico » .


Astana (4-4-2) : Erić - Rukavina, Postnikov, Aničić, Shomko - Tomasov, Maevski, Zainutdinov (Logvinenko, 75e), Pedro Henrique - Kabananga (Janga, 71e), Richard Almeida (Muzhikov, 63e). Entraîneur : Grigoriy Babayan.


Rennes (4-3-3) : A. Diallo – Zeffane, Gélin, Da Silva, Baal (Bensebaini, 27e) – André, Poha (Johansson, 77e), Grenier – Bourigeaud, M. Niang, Léa-Siliki (Del Castillo, 68e). Entraîneur : Sabri Lamouchi.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa

    Par Clément Gavard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 41 Hier à 16:34 Tuto Panini Adrenalyn XL : les points 14 Hier à 16:06 La boulette d'Ali Ahamada lors de Comores-Maroc 25 Hier à 15:31 La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 24
    Partenaires
    Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Hier à 14:32 Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 23 Hier à 14:28 Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 203