Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Rennes-Arsenal (3-1)

Rennes renverse Arsenal et croit à l'exploit !

Mené au score dès les premières minutes par Arsenal, Rennes a – encore – créé une énorme surprise en marquant trois fois et en prenant une belle avance avant le match retour en Angleterre. L'exploit est en marche !

Modififié

Rennes 3-1 Arsenal

Buts : Bourigeaud (41e), Monreal CSC (65e) et Sarr (88e) pour Rennes // Iwobi (4e) pour Arsenal

Quoi qu'il arrive, ce parcours restera une formidable aventure. Qu'elle continue encore ou s'arrête en Angleterre, cette épopée (si l'on peut déjà utiliser ce terme) demeurera dans les mémoires. Parce qu'il s'agit de la meilleure performance européenne de l'histoire du club. Parce que le Stade rennais aura avancé de surprise en surprise. Parce que les joueurs y auront mis du cœur. Parce que les supporters auront joué le jeu.


Si bien que ce jeudi soir, les Bretons ont remis ça contre Arsenal. Absolument pas favoris malgré le soutien sans faille de leur public, les Rouge et Noir ont été menés très rapidement. Logique, pouvait-on dire ou croire. Mais comme ils ont l'art de déjouer tous les pronostics et savent transformer le mot « exploit » en « réalité » , ces Français-là ont fait comme lors des tours précédents : renverser la vapeur, et s'imposer 3-1 pour faire grossir les espoirs de quarts de finale.

Des Bretons cueillis à froid, des Anglais cuits à feu doux


Si le Roazhon Park – et son superbe tifo – répond présent pour ce rendez-vous historique, ce dernier débute très mal pour les locaux. À peine quatre minutes au compteur, et Iwobi ouvre le score d'un poteau rentrant après avoir enrhumé André. Un peu plus tard, le même Iwobi centre pour Torreira qui manque le break devant Koubek. Pas surprenant : supérieur dans le jeu et disponible offensivement, Arsenal domine sérieusement la partie. Pendant ce temps-là, Sarr fait la guerre à Monreal et le défi physique s'installe.


Petit à petit, Rennes se décoince – les agitations d'Emery en sont la preuve – et parvient même à inquiéter Čech, impeccable sur un coup franc de Ben Arfa. Mais l'entraîneur des Gunners n'est pas le seul à stresser : en l'espace de sept minutes, et alors que la mi-temps arrive à grands pas, Sokrátis écope de deux cartons jaunes. À onze contre dix, les Bretons recollent immédiatement au score par l'intermédiaire d'une jolie demi-volée de Bourigeaud en pleine lunette. Oui, la fête peut continuer !

Les Gunners supérieurs ? Seulement sur le papier, alors...


Une fois une nouvelle occasion de Sarr gâchée et la pause achevée, les Rennais reviennent avec la même envie de bien faire. Il faut dire qu'en supériorité numérique et au regard de la première période, il y a la place de passer devant et de maximiser encore davantage les chances d'exploit. D'ailleurs, Emery le sent aussi et procède très tôt à un changement plutôt défensif (sortie d'Iwobi, entrée de Guendouzi). De sorte que Sarr, encore dangereux face à Čech, n'ait plus d'occasion de marquer. Sauf que c'est encore Sarr qui accélère à l'heure de jeu, et oblige Koscielny à s'aider de son bras pour le ralentir. Péno ? Rien, indique l'arbitre.


Lequel siffle en revanche un bon coup franc pour un tirage de maillot sur Ben Arfa... que celui-ci tire et que Čech repousse. Encore. Mais le gardien ne peut toutefois rien quand Monreal balance la sphère dans son propre but sur un centre de Zeffane... Oui, les Rouge et Noir mènent contre Arsenal ! Le pire (ou le mieux), c'est que le score est justifié (une vingtaine de frappes pour les locaux). En flip total, les Gunners tremblent encore davantage devant Hunou. Malheureusement pour eux... Sarr trompe une ultime fois Čech d'une tête plongeante en toute fin de rencontre ! Incroyable. Plus que tout, Rennes y croit. Comment pourrait-il en être autrement avec cette équipe ?


Rennes (4-2-3-1) : Koubek - Zeffane, Da Silva, Mexer, Bensebaini - Grenier (Gelin, 91e), André - Hunou, Bourigeaud (Léa-Siliki, 73e), Sarr - Ben Arfa. Entraîneur : Stephan.

Arsenal (4-2-3-1) : Čech - Mustafi, Koscielny, Sokrátis, Monreal - Xhaka, Torreira - Mkhitaryan, Özil (Ramsey, 70e), Iwobi (Guendouzi, 53e) - Aubameyang. Entraîneur : Emery.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 17:40 Horoya AC : Didier Gomes Da Rosa remplace Patrice Neveu 14 Hier à 17:05 Une joueuse de Sheffield United suspendue pour insultes racistes 22
    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
    À lire ensuite
    Les notes de Rennes-Arsenal