Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 36 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Rennes-Toulouse (3-2)

Rennes rallume la lumière

Dans un match fou, le Stade rennais s'est offert un succès précieux (3-2) contre Toulouse grâce à un but du jeune Yann Gboho dans le temps additionnel. Le TFC avait pourtant rattrapé son retard après un début de rencontre infernal, marqué par deux pions en deux minutes pour les Bretons. Rennes met ainsi fin à une série de dix matchs d'affilée sans gagner.

Modififié

Rennes 3-2 Toulouse

Buts : Niang (4e), Hunou (6e) et Gboho (90e+2) pour les Rennais // Dossevi (41e) et Gradel (84e) pour le TFC

À Rennes, l'après-midi a commencé par une image. Celle de dix bonhommes rouge et noir - Da Silva préférant rester en retrait - en train de courir vers Julien Stéphan, un entraîneur « fragilisé » , après l'ouverture du score de M'Baye Niang. Comme pour faire comprendre que l'union sacrée ne se limitait pas à des mots, et surtout qu'il était l'heure pour le Stade rennais de sortir de la crise après dix matchs sans gagner toutes compétitions confondues. Et si les locaux ont failli être rattrapés par leurs doutes, après avoir vu Toulouse remonter deux buts de retard, ils ont finalement réussi à sortir la tête de l'eau (3-2). Le héros a dix-huit piges et répond au nom de Yann Gboho. Une véritable éclaircie dans un ciel gris.

Le chaud et le froid


Pour surfer sur la prestation encourageante – malgré la défaite – contre Cluj, Julien Stéphan avait misé sur le même 4-4-2. Une seule différence dans le choix des hommes : le retour du capitaine Da Silva pour épauler Gnagnon dans l’axe. La soirée peut être « un acte fondateur » , le technicien rennais en a l’intime conviction. Dans les travées du Roazhon Park, l’atmosphère n’est pas la même qu’en milieu de semaine, mais les joueurs bretons se chargent d’installer l’électricité sur le terrain. Une première frayeur pour Mendy après dix secondes de jeu, puis le Stade rennais stimule son public en deux minutes. Un joli mouvement débouche sur un bon centre de Maouassa, repris en puissance par Niang pour l’ouverture du score rapide (1-0, 4e). À peine le temps de faire un câlin à leur coach, que les Rouge et Noir plantent une deuxième banderille sur la bête toulousaine, Hunou reprenant au premier poteau une remise de Gnagnon (2-0, 6e). L'enceinte bretonne est comblée.


Mais l'euphorie, qui s'illustre par une acrobatie osée de Bourigeaud (16e), finit déjà par retomber. Les débats s'équilibrent, Toulouse se remet la tête à l'endroit et Stéphan multiplie les grands gestes pour garder son équipe sous contrôle. Une parade de Mendy devant Sanogo (24e), et Antoine Kombouaré, lui, décide de changer la tronche de son onze, Boisgard remplaçant Sangaré (28e). Bingo, le TFC prend le contrôle de la partie et fait reculer les troupes rennaises, plus vraiment dangereuses et renvoyées à leurs doutes avant la pause. À la réception d'un centre de Sylla, Dossevi profite d'une sortie hasardeuse de Mendy pour marquer dans un angle fermé (2-1, 41e). Non, le Stade rennais n'est pas guéri.

Beau comme Gboho


Le calme est de retour au Roazhon Park, les visages sont crispés en tribunes comme sur la pelouse, et Toulouse ne se gêne pas pour appuyer sur le champignon pour faire paniquer tout ce petit monde. L'enthousiasme rennais du début de match n'est plus qu'un souvenir, les assauts de Toulouse sur la cage de Mendy sont à conjuguer au présent, les Violets campant dans la moitié de terrain des Bretons et Gradel profitant des espaces laissés par la défense adverse pour envoyer une frappe au ras du poteau (53e).


Comment ne pas retomber dans le trou dans lequel Rennes se trouve depuis deux mois ? Stéphan fait les cent pas dans son rectangle, pendant que ses joueurs lui offrent un début de réponse en retrouvant quelques (petites) couleurs sur la pelouse : Hunou voit sa déviation longer la ligne de but (55e), Camavinga est frustré par Reynet (69e) et Raphinha allume une mèche sur coup franc 74e). Les fruits d'un bloc rennais plus haut. Problème : cette équipe ne sait pas gérer un avantage depuis deux mois. L'opportunité est saisie par Toulouse, qui recolle au tableau d'affichage grâce à un bonbon de Gradel sur coup franc (2-2, 84e). Le coup de froid avant le retour du chaud. À l'aune du temps additionnel, Stéphan lance Gboho dans le bain et le gamin de 18 ans fait chavirer le stade d'un plat du pied après une remise de Siebatcheu (3-2, 90e+2). Au bord de la pelouse, deux ambiances : Kombouaré a la tête baissée, Stéphan a déjà quitté sa zone pour exulter. Une image comme une autre, mais un sacré soulagement pour le Stade rennais.



Rennes (4-4-2) : Mendy - Traoré, Da Silva, Gnagnon, Maouassa - Del Castillo (Gboho, 90e), Bourigeaud, Camavinga, Niang - Raphinha, Hunou (Siebatcheu, 64e). Entraîneur : Julien Stéphan.

Toulouse (4-4-2) : Reynet - Moreira, Amian, Isimat-Mirin, Sylla - Dossevi, Vainqueur, Sangaré (Boisgard, 28e), Gradel - Koulouris, Sanogo (Leya Iseka, 65e). Entraîneur : Antoine Kombouaré.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Clément Gavard, au Roazhon Park
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur