Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options

Rennes punit Nîmes, Lens reste sur son nuage

Au terme d'un match disputé, c'est un Rennes à réaction qui s'est défait de Crocos ambitieux et pas payés de leurs efforts (2-4). De son côté, Lens n'a pas quitté son nuage, quelques jours après sa victoire face au PSG : conquérants, les Sang et Or ont disposé de Lorient, en difficulté dans le jeu (2-3). Ailleurs, Brest a triomphé d'un Dijon à qui rien n'a réussi (0-2). De la même manière, Angers a logiquement battu Reims (1-0).

Modififié

FC Lorient 2-3 RC Lens

Buts : Grbić (15e), Wissa (90e+3) pour les Merlus // Kakuta (32e), Medina (34e), Ganago (63e) pour les Sang et Or

Les Sang et Or vivent un rêve éveillé. Quelques jours après une victoire inattendue face au Paris Saint-Germain, Lens a passé la seconde ce dimanche, face à un Lorient dépassé par les événements. Pourtant, les Lensois ont subi ce dimanche l'ouverture du score, contre le cours du jeu, au terme d'un imbroglio dont le principal protagoniste a été, encore une fois, la VAR : d'abord validée, puis annulée, la réalisation de Grbić a finalement été accordée par M. Aurélien Petit, dont c'était ce dimanche la première en Ligue 1. Mais les Lensois n'ont eu que faire des errances de l'arbitrage : sur un petit nuage, ils parvenaient à renverser la situation en deux minutes, d'abord grâce à Kakuta sur penalty, puis par l'intermédiaire de Medina, buteur sur un formidable retourné acrobatique. En deuxième mi-temps, les Sang et Or ont déroulé, et Ganago s'est lui aussi offert son but à l'heure de jeu, bien servi par Sotoca. Lens ne s'attardera probablement pas sur la réduction du score sur penalty de Wissa dans le temps additionnel, car le principal est ailleurs : Lens est lancé.

Lorient : Nardi - Le Goff, Morel, Laporte, Mendes - Marveaux, Lemoine, Diarra - Wissa, Grbić, Boisgard.
Lens : Leca - Boura, Medina, Badé, Gradit, Clauss - Doucouré, Cahuzac - Sotoca, Kakuta, Jean.




Nîmes Olympique 2-4 Stade rennais

Buts : Guirassy (12e, 39e), Aguerd (73e) et Bourigeaud (90e+7) pour Rennes // Cubas (37e) et Ferhat (50e) pour les Crocos

Au stade des Costières ce dimanche, ce sont les recrues qui ont fait le spectacle : Guirassy notamment, tout juste arrivé et déjà essentiel à une équipe en difficulté dans le jeu. Dès la douzième minute de jeu, l'ancien attaquant d'Amiens trouvait l'ouverture, à la faveur d'une belle frappe enroulée du gauche à l'entrée de la surface. Mais dépassés par la fougue nîmoise, les hommes de Julien Stéphan cédaient logiquement à la 37e sur une ogive en demi-volée de Cubas, lui aussi nouveau venu au sein de sa nouvelle équipe. Pas de quoi décourager la mission séduction de Guirassy, qui n'avait besoin que de deux minutes pour remettre ses coéquipiers devant, grâce à un but de renard des surfaces. Au retour des vestiaires, Nîmes poursuivait sa marche en avant, tandis que Rennes ne se réveillait pas de sa sieste : il n'en fallait pas plus à Ferhat pour remettre les deux équipes à égalité, au terme d'une action rondement menée par le néophyte Meling. Mais Rennes a décidé de mener la vie d'une équipe cruelle, au point de définitivement punir les Crocos sur coup franc par l'intermédiaire d'Aguerd, lui aussi nouveau, et sur l'ultime contre de la partie, conclu par Bourigeaud. Bref, les cellules de recrutement ont bien fait leur boulot.

Nîmes Olympique : Reynet - Landre, Ripart, Meling, Martinez - Deaux, Ferhat, Benrahou, Cubas, Philippoteaux - Denkey.
Stade rennais : Salin - Aguerd, Traoré, Da Silva, Maouassa - Martin, Nzonzi, Camavinga, Bourigeaud - Raphinha, Guirassy.





Dijon 0-2 Brest

Buts : Perraud (42e) et Cardona (90e+5) pour Brest
Expulsion : Assalé (55e)

Une nouvelle après-midi difficile pour Dijon. Les hommes de Stéphane Jobard ont tout raté dans une rencontre pourtant débridée. En première période, ils n'ont tout d'abord pas réussi à se montrer réalistes, malgré de nombreuses initiatives. Tout l'inverse de Brest, qui a pu passer devant sur son seul tir cadré, une magnifique tentative croisée du latéral gauche Perraud. Jobard a bien tenté d'inverser le sens du match au retour des vestiaires en faisant entrer sa recrue phare, Roger Assalé, mais celui-ci était expulsé seulement neuf minutes plus tard, sanctionné pour une vilaine semelle. Dijon a bien tenté de pousser, au point de toucher la barre en toute fin de match, mais le sort ne voulait pas d'une victoire du DFCO : sur le contre, Brest a fait le break à la faveur d'un geste venu d'ailleurs de Cardona. La saison risque une nouvelle fois d'être longue pour Dijon.

Dijon : Gomis - Chafik, Chala, Lautoa, Ecuele Manga - Ndong, Celina, Diop, Amalfitano, Sammaritano - Scheidler.

Brest : Larsonneur - Perraud, Hérelle, Duverne, Pierre-Gabriel - Faivre, Belkebla, Diallo - Mounié, Le Douaron, Charbonnier.





Angers 1-0 Reims

But : Bahoken (49e pour Angers
Expulsions : Thomas (60e) pour le SCO // Faes (42e) pour Reims

Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas. Le Stade de Reims en sait quelque chose : remarquables en 2019-2020, les Champenois vivent plus de galères en ce début d'exercice. Ce dimanche, le problème s'appelait Angers. Pourtant, les Angevins ont joué de malchance avant de trouver la faille, privés de l'ouverture du score en début de match à cause d'un hors-jeu de Capelle, puis en fin de première période par Rajković, décisif sur un penalty tiré par Bahoken. Mais réduits à dix à la suite d'un high kick de Faes, pourtant recruté pour maintenir la solidité de leur défense, les Rémois pliaient finalement en début de deuxième acte : Bahoken, enfin précis, parvenait enfin à tromper un Rajković toujours aussi impressionnant. Malgré une nouvelle expulsion, celle de Thomas côté angevin, Reims ne parvenait pas à égaliser. Bref, le conte de fées de Reims semble bel et bien terminé, tandis qu'Angers poursuit son chemin vers le ventre mou.

Angers : Moulin - Bernardoni - Traoré, Thomas, Bamba, Doumbia - Mangani, Fulgini, Capelle, Bobichon, Santamaria - Bahoken.
Reims : Rajković - Faes, Foket, Maresic, Konan - Kutesa, Cafaro, Munetsi, Chavalerin - Dia, Touré.


Par Valentin Lutz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom

Hier à 17:50 Oxford United obligé de se rendre à son match en voiture et en taxi 3
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:32 Nedum Onuoha demande aux joueurs de continuer à s’agenouiller 84
Hier à 10:05 Quand Vercoutre chambrait Gattuso 22
À lire ensuite
Monaco plume les Canaris