Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 26 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Rennes-OM

Tiens, ça faisait M'Baye

Il avait longtemps dragouillé l'OM au printemps, mais M'Baye Niang va finalement croiser la route de la bande d'André Villas-Boas ce mercredi soir, au Roazhon Park, avec le maillot du Stade rennais sur le dos. Trois jours après avoir retrouvé le chemin des filets à Nice, l'attaquant de 25 ans a l'occasion de confirmer son retour en forme face à son ex-futur club. Les Marseillais superstitieux le savent : M'Baye Niang va marquer ce soir.


C'est une image que personne ne s'attendait à revoir après un printemps agité : M'Baye Niang titulaire et buteur sous la tunique rouge et noir du Stade rennais. L'attaquant franco-sénégalais a retrouvé le chemin des filets à Nice, ce dimanche, après dix mois de disette, offrant au passage un succès précieux au SRFC (0-1). C'est donc bien dans ses crampons que le joueur de 25 ans s'apprête à croiser la route de l'OM, son ex-futur club auquel il avait fait de multiples appels du pied pendant le premier confinement. Après quelques approches sur Instagram, avant même l'arrêt définitif de la saison 2019-2020, le loustic n'avait pas caché son envie sur le plateau du Canal Football Club, fin mai : « Si j'ai le projet sportif comme je l'ai eu à Rennes, baisser mon salaire ne me dérange pas, parce que je vais prendre du plaisir, je vais gagner des trophées. (...) Aujourd'hui, tout le monde parle de Marseille. Ma femme est de là-bas, j'aime bien Marseille, j'y suis souvent. (...) Les dirigeants connaissent mes intentions : retrouver un grand club. » Pas de quoi flatter l'ego des décideurs rennais, alors que la réponse est sortie de la bouche d'André Villas-Boas deux mois plus tard : « On avait affiché un intérêt pour son transfert. Son profil est intéressant. Mais on n'a ni les moyens ni l'intérêt pour le faire venir. Ce n'est pas parce qu'il n'a pas la qualité, mais parce qu'on n'a pas les capacités et qu'on cherche un autre profil. » Au suivant.


La recherche de l'instabilité

L'OM peut-il se mordre les doigts d'avoir laissé filer l'opportunité Niang cet été ? Ce n'est probablement pas la question, tant l'ancien du Milan, acheté quinze millions d'euros par Rennes un an plus tôt et sous contrat avec les Rouge et Noir jusqu'en 2023, ne semblait pas dans les cordes d'un club phocéen obligé de se serrer la ceinture. Reste que la quête d'un numéro 9 s'est transformée en échec avec la venue du jeune Luis Henrique, pas disposé à occuper cette position selon les mots de son entraîneur. Une chose est sûre : le profil d'un Niang pour titiller Dario Benedetto et compenser les manques de l'Argentin n'aurait pas été de trop, notamment pour la Ligue des champions. Et l'international sénégalais dans tout ça ? Il a longtemps cherché à fuir sa stabilité rennaise, malgré une titularisation à Lille lors de la première journée, s'offrant même un feuilleton improbable dans les dernières heures du mercato avec un faux départ à Saint-Étienne. Niang maîtrise parfois l'art du contre-pied sur le terrain, mais aussi en coulisses, où il n'a cessé d'étonner son monde, même à Rennes. « Il a fait cette sortie en mai en déclarant son amour à l'Olympique de Marseille, ça nous a un petit peu surpris en interne, d'autant que ce n'était pas prévu, confiait Julien Stéphan au début du mois d'octobre, quelques semaines après avoir écarté le joueur du groupe en raison d'une absence à l'entraînement. Si M'Baye souhaite rester là et se remettre dans le projet, il est le bienvenu. Je l'accueille à bras grands ouverts. »

Niang, il ne regrette rien

Dans la foulée, Niang passait par L'Équipe pour faire passer le message qu'il allait « reconquérir tout le monde et reprendre sa place » au Stade rennais. Le temps de se remettre en forme et de soigner quelques bobos, le finaliste de la dernière CAN a de nouveau pointé le bout de son nez dans le groupe de Stéphan, un coach qui le connaît et qui l'avait relancé à son arrivée sur le banc rennais (28 buts en une soixantaine d'apparitions), ces dernières semaines pour ne plus le quitter. Mieux, il a profité de la blessure de Serhou Guirassy, son principal concurrent, et des limites d'Adrien Hunou pour évoluer seul en pointe dans un 4-3-3 pour enchaîner deux titularisations la semaine dernière, face à Séville en C1 et donc à Nice en championnat. « On ne va pas revenir sur ce qui s'est passé, a balayé Stéphan à la veille de Rennes-OM. On a toujours eu une communication très claire par rapport à sa position. Il est revenu à un niveau qui lui permet d'enchaîner les matchs et il est beaucoup mieux dans le jeu. » Villas-Boas, lui, a préféré jouer la carte de la superstition au moment d'évoquer le cas de celui qui aurait pu évoluer sous ses ordres : « Le retour de Niang, c'est une surprise. C'était plutôt clair que Rennes voulait se débarrasser de lui, mais bon, ils ont trouvé la motivation. C'est un bon joueur, et son but va booster sa confiance. Il va jouer ce match avec des ambitions personnelles, je pense. » Et peut-être aussi des ambitions collectives, même si le début du prochain mercato est (déjà) imminent.



Par Clément Gavard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 23:39 OM 93, Socrates... Offrez vous un tirage photo So Foot exclusif ! 1 Hier à 23:05 beIN Sports va également rendre son lot à la LFP 36
Hier à 17:09 Quatre nouveaux arbitres français sur la liste FIFA 11
Hier à 15:22 Transferts: le PSG à fond sur Emerson ? 47 Hier à 15:02 Gerard Piqué candidat à l'acquisition des droits TV de la Serie A 49
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 13:53 M6 propose ses services pour la Ligue 1 75
Hier à 10:15 Un joueur paraguayen suspendu 5 matchs pour avoir montré ses parties 18 Hier à 10:11 Corinthians humilie Fluminense 5 Hier à 09:18 Canal + se dit prêt à intenter une action en justice pour obtenir un appel d’offres global 91 Hier à 08:56 La LFP valide le principe d’un appel d’offres pour les lots de Mediapro 12